Article 

Verratti OK, pas Silva et confiance en Kimpembe et Cavani pour Tuchel

Publié le mardi 23 octobre 2018 à 18:27 par Philippe Goguet
A la veille de PSG/Napoli, Thomas Tuchel a fait le point sur bon nombre de joueurs de son effectif, confirmant notamment les états de santé de Thiago Silva ou Verratti. Il a aussi apporté sa confiance à deux joueurs dans le trou dernièrement, Kimpembe et Cavani.

Un point infirmerie attendu

C'est dans l'auditorium du Parc des Princes que Thomas Tuchel avait donné rendez-vous à la presse ce mardi à la veille du très important match face au Napoli et l'entraîneur du PSG était en grande forme lors des 20 minutes qu'il a passées face aux médias. Il a notamment été question de la forme des joueurs et un forfait a pratiquement été acté : «Vous savez que Thiago Silva ne s'est pas entraîné ce matin et nous avons un autre entraînement demain matin. Un test est possible demain mais c'est très court. Je pense que c'est très difficile qu'il joue.»

Autre joueur douteux, Marco Verratti, mais les nouvelles sont en revanche bien meilleures et c'est avec un bel enthousiasme que Tuchel a évoqué son milieu de terrain : «Si cela va être un match pour lui ? J'espère ! Il s'est entraîné aujourd'hui, c'est la première chose et c'est très important. Il a eu une sensation musculaire lors du match contre Amiens et je suis très heureux qu'il soit en forme maintenant. Il s'est entraîné sans problèmes et jouera demain. C'est un match spécial pour lui aussi, car je pense et je sens qu'il aime beaucoup Carlo Ancelotti. Il y a une bonne relation entre les deux et c'est spécial pour Marco de jouer contre une équipe de Carlo Ancelotti. C'est une équipe italienne en plus. Et oui, il peut faire la différence.»

Confiance en Cavani et Kimpembe

Tuchel ne dira en revanche rien concernant Angel Di Maria, lui aussi incertain et dont l'état de santé est censé être bon. Il va en revanche évoquer un ancien Napolitain à la recherche de confiance, à savoir Cavani : «Oui, j'espère qu'il va se relancer. Après Lyon, il était un peu triste, car j'ai pris la décision de le remplacer lui et on a joué à 10 contre 10 sans lui. Face à Amiens, il n'a pas marqué et c'est toujours comme ça avec les joueurs n°9, ils sont tristes quand ils ne marquent pas. Mais il est très important pour nous et, en ce moment, je pense qu'il pense un peu trop à cette chose. Je lui dis que cette chose va arriver, que le but va arriver vu qu'il travaille dur. Il travaille dur pour nous, offensivement et défensivement, il fait des courses. Qu'il joue avec confiance, le but va arriver. Demain, c'est un match spécial pour lui et j'espère qu'il marquera.»

Autre joueur qu'on devrait retrouver au coup d'envoi, Presnel Kimpembe, notamment car Thiago Silva est très incertain. Et l'Allemand ne s'inquiète pas de la mauvaise passe de son joueur, expulsé contre l'OL et en difficulté avec les Bleus : «Nous avons tous les deux confiance. Nous avons aussi la possibilité de mettre Thilo Kehrer, il a fait de très bons matches contre Lyon et Amiens, et avec l'équipe d'Allemagne. Mais Presko a été au top contre Liverpool et l'Étoile Rouge. Il était un peu triste après Lyon et c'est normal, après un carton rouge. Il a ensuite joué avec l'équipe nationale, où il n'avait pas joué depuis longtemps.»

Loin de le condamner, Tuchel va plutôt réitérer sa confiance envers son joueur : « Et c'est normal, les gars ne sont pas des machines, ils doivent se sentir bien pour jouer à leur meilleur niveau. J'ai toujours confiance en Presko, c'est un garçon qui a le sourire chaque jour, il a un bon état d'esprit et il est toujours à 100% à l'entraînement. Tu peux l'appeler à 3h du matin et il va arriver 5 minutes après et il ferait l'entraînement. C'est bien pour ça que ce n'est pas un problème demain à 9h (rires).» Comme souvent à domicile, Tuchel a en effet prévu un petit entraînement dans la matinée.

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

mardi 20 novembre

lundi 19 novembre

dimanche 18 novembre

samedi 17 novembre

vendredi 16 novembre

jeudi 15 novembre

mercredi 14 novembre

mardi 13 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux