Article 

Allan en veut encore au Napoli pour son transfert avorté au PSG (Gazzetta)

Publié le jeudi 7 novembre 2019 à 20:33 par Philippe Goguet
Alors que c'est la crise au Napoli entre les joueurs et le président, l'un des hommes les plus à la tête de la fronde se nomme Allan. De vieilles histoires liées à son transfert avorté au PSG ressortent soudainement comme l'explique la Gazzetta dello Sport du jour.

Alors qu'il était considéré comme l'un des favoris pour le titre en Italie et l'un des outsiders de la Champions League, le Napoli 2019/2020 a bien du mal à se mettre en route et c'est carrément la crise à Naples, au point que le président De Laurentiis a même décidé il y a plusieurs jours d'une mise au vert prolongée qui devait s'étendre sur pratiquement toute la semaine. Une décision qui n'a pas été au goût des joueurs, ces derniers rentrant chez eux après le match nul concédé face à Salzbourg (1-1) en Ligue des Champions.

Dans cette affaire qui secoue le club, l'un grands mutins se nomme Allan, le milieu défensif brésilien que le PSG avait longtemps convoité l'an passé, d'abord lors du mercato hivernal puis estival. Il est l'un des plus remontés contre son président et a même failli se battre avec le fils de celui-ci après le match de Ligue des Champions. Comme le rapporte la Gazzetta dello Sport, il a notamment lancé à Edo De Laurentiis, vice-président du club, une sacrée punchline alors que le dirigeant venait de menacer les joueurs de sanctions financières : « Tes sous, tu peux te les mettre dans le c... »

Cette querelle entre le joueur et sa direction a aussi fait ressortir de vieux dossiers du côté de Naples comme le rapporte la Gazzetta. Selon le journal sportif transalpin, Allan en veut toujours à ses dirigeants concernant son transfert avorté de janvier 2019. Il serait ainsi persuadé que ceux-ci ne lui auraient pas réellement dit la vérité dans cette histoire. A l'époque, le joueur était persuadé qu'il allait rejoindre Paris et signer un contrat inespéré pour lui qui s'est révélé sur le tard. Les deux clubs n'avaient finalement jamais trouvé d'accord financier, le Napoli demandant des sommes exhorbitantes pour celui qui est l'un de ses joueurs clés. 

Ce transfert avorté avait déjà eu des conséquences par le passé sur Allan, longtemps devenu l'ombre de lui-même durant la seconde partie de saison avant de se reprendre sur la fin. L'arrivée de Leonardo avait enterré la piste pour de bon, le Brésilien mettant fin à la piste de son compatriote que son prédécesseur Antero Henrique avait pourtant bien avancée. Pour mieux la réactiver cet hiver si la crise perdure à Naples ?



News 

mercredi 20 novembre

mardi 19 novembre

lundi 18 novembre

dimanche 17 novembre

samedi 16 novembre

vendredi 15 novembre

jeudi 14 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux