Article 

Le Barça pas pressé pour Neymar, plus que jamais sous la pression du fisc espagnol

Publié le vendredi 19 juillet 2019 à 11:22 par Jean Chemarin
La rumeur Juventus, la pression du fisc espagnol ou encore la patience du Barça, le dossier Neymar continue de faire parler aujourd'hui en France, en Espagne et au Brésil. On fait le point.

Hier, la version allemande Sky Sports s'est incrustée dans le dossier Neymar, révélant que le Barça avait revu son offre à la hausse et formulé (oralement ?) une proposition au PSG comprenant 100 M€ plus deux joueurs à choisir parmi six noms (Coutinho, Rakitic, Dembélé, Malcom et Semedo étaient cités). Après avoir annoncé que l'entourage du Brésilien était très optimiste concernant un retour au Barça, Le Parisien a de son côté fait un petit point sur le dossier et ne semble pas vraiment partager le point de vue du clan Neymar. «Neymar, opération impossible pour le Barça ?», s'interroge ainsi le quotidien francilien.

Premier élément, le Barça n'a pas le cash que souhaite absolument récupérer le PSG dans cette histoire, ce qui tend d'ailleurs à penser que l'info de Sky DE est un brin optimiste, voire fausse, comme l'a d'ailleurs affirmé le correspondant à Barcelone d'ESPN dès hier soir. Une source proche du club catalan s'est elle confiée au journal francilien et a laissé entendre que le Barça n'était ni pressé, ni prêt à faire des folies : «Le Barça ne va pas se saigner pour Neymar. Les dirigeants sont réellement prêts à effectuer un échange comme Coutinho et Dembélé ou Coutinho et Rakitic avec, maximum, 40 ou 50 M€. Mais pas plus. »

Cette source catalane explique ensuite un peu mieux le contexte local et pourquoi Barcelone n'est pas prêt à tout pour faire revenir Neymar : «Ils considèrent qu'ils n'ont pas non plus une pression de dingue pour le faire revenir. S'il vient, OK tant mieux. Sinon, tant pis. Griezmann est là, De Jong aussi… Le club s'est renforcé. Et ils estiment que le temps joue en leur faveur, en laissant la possibilité à Neymar et son clan d'insister. Au pire, ils auront déstabilisé le début de saison du PSG. Ça leur convient aussi».

Une vision qui n'appartient qu'à cette source, mais qui se tient. D'ailleurs, le quotidien AS assurait cette semaine que ce même entourage de Neymar suspectait justement le Barça de ne pas vouloir forcément tout faire pour rapatrier le Brésilien. Ce qui explique sans doute la rumeur Juventus. Une rumeur qui est partie d'un article de Mundo Deportivo, qui assurait il y a deux jours que Pini Zahavi proposait les services de Neymar à d'autres clubs que le Barça, dont la Vieille Dame. Depuis, un journaliste de la Rai a lâché sur Twitter que le père de Neymar devait rencontrer le directeur sportif turinois Fabio Paratici prochainement.

Un tweet qui a été beaucoup repris et amplifié, au point que certains médias argentins, relayés en Espagne et en Italie, ont même déjà imaginé un échange Neymar-Dybala. Le fait que la Juve ait convenu avec l'Ajax de payer Matthijs de Ligt en cinq fois fait aussi dire à certains que le club italien pourrait se lancer dans une opération Neymar. Une rumeur renforcée aussi par la fiscalité avantageuse pour les joueurs étrangers en Italie.

D'autres échos venus du Brésil

Du côté du Brésil, on a aussi évoqué le cas de Neymar et c'est la chaîne sportive Esporte Interativo qui a donné ses informations sur le dossier via sa correspondante permanente à Paris Isabela Pagliari. Selon cette source, le PSG ne souhaite que de l'argent pour le transfert de son Brésilien et ne veut, à cet instant, aucun joueur du Barça en échange de sa star. Paris valorise d'ailleurs Neymar à hauteur de 200M€ et celui-ci veut toujours partir.

En revanche, Esporte Interativo confirme les informations récentes d'UOL, à savoir que Neymar ne compte pas du tout sécher la tournée d'été en Asie. Au contraire, il sera bien présent et disponible pour jouer les éventuels matches amicaux auxquels Thomas Tuchel voudrait le faire participer, exactement comme il l'avait fait avec le Barça à l'été 2017. Pour rappel, Neymar ne pourra en revanche pas jouer le Trophée des Champions car suspendu. Entre les envies de départ du Brésilien et l'inflexibilité du PSG, le feuilleton devrait donc durer encore un peu.

Le fisc espagnol ne lâche pas Neymar

De son côté, le quotidien généraliste espagnol El Mundo a lui confirmé hier l'information du week-end dernier de Mundo Deportivo concernant le fait que Neymar devait 35 millions d'euros au fisc espagnol. El Mundo a apporté des détails sur le sujet, expliquant comment le fisc pourrait compliquer le retour en Espagne de Neymar. Ce dernier est en effet en procès avec le Barça concernant sa fameuse prime de prolongation qui ne lui a pas été versée en intégralité. Neymar réclame 30 M€ à son ancien employeur, qui lui en réclame 75 de son côté.

La justice espagnole doit trancher en septembre, mais le fisc aurait déjà fait savoir à la juridiction barcelonaise en charge du dossier que si Neymar venait à gagner son procès contre le Barça, la fameuse somme de 30 millions d'euros censée lui revenir n'irait pas sur son compte, mais dans les caisses de l'état espagnol, en guise de remboursement de sa dette (qui serait donc encore de 5 M€). Plus intéressant encore, si Neymar venait à perdre son procès, il devrait donc 75 M€ au Barça et le fisc espagnol compterait se faire rembourser sur ses futurs salaires barcelonais... si tant est qu'il revienne en Espagne donc.

Et si Neymar et le Barça tombent d'accord pour mettre fin à leur litige à l'amiable ? Le fisc espagnol lui réclamera toujours les 35 M€. Une somme qu'il pourra toujours contester, mais qu'il sera plus facile pour lui de payer s'il maintient son train de vie actuel, son salaire parisien (brut) étant estimé à plus de 36 M€ par an. C'est du moins la vision du quotidien espagnol et elle n'est pas si farfelue pour le coup.

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

jeudi 22 août

mercredi 21 août

mardi 20 août

lundi 19 août

dimanche 18 août

samedi 17 août

vendredi 16 août

jeudi 15 août

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux