Article 

Le président de Nice sur Atal : «Aujourd'hui, il ne part pas»

Publié le mardi 14 mai 2019 à 10:30 par Jean Chemarin
Annoncé dans le viseur du PSG, Youcef Atal n'est pas encore parti de l'OGC Nice. Sur le plateau du Late Football Club, le président niçois Gauthier Ganaye a répété lundi soir qu'il ne voulait pas vendre son latéral droit algérien cet été.

Auteur d'une première saison très prometteuse en Ligue 1, Youcef Atal suscite de nombreux intérêts en Europe, notamment du PSG. Le Parisien puis France Football en parlaient ces derniers jours, l'hebdomadaire français en a rajouté une couche lundi en révélant que Paris avait récemment rencontré l'entourage du latéral droit niçois pour tâter le terrain, tout en précisant que plusieurs clubs anglais étaient aussi intéressés par le feu-follet algérien, au même titre que l'Atlético Madrid, Naples ou encore l'Inter Milan.

Présent sur le plateau du Late Football Club lundi soir, le président niçois Gauthier Ganaye n'a pas démenti l'intérêt parisien et a reconnu qu'il y avait «beaucoup de marques d'intérêt autour de Youcef». Pour autant, il a répété ce qu'il dit depuis des semaines, à savoir que la volonté du club est de conserver cet été l'international algérien de 22 ans : «C'est un joueur sous contrat qui achève seulement sa première saison à l'OGC Nice. On pense tous qu'il peut encore franchir un cap au sein de l'OGC Nice. Pour quel prix on pourrait le laisser partir ? Aujourd'hui, il ne part pas», a-t-il glissé dans un sourire, avant d'ajouter : «Est-ce qu'on peut le garder encore un peu ? Oui, parce qu'encore une fois économiquement ça a du sens, car on estime que Youcef a encore des étapes à franchir. Le jour où il partira de l'OGC Nice, il faut qu'il parte dans un top club européen et y joue».

Cette mise au point faite, le dossier Atal est-il à ranger aux oubliettes ? Pas forcément, car la saison n'est pas encore terminée et si des clubs comme le PSG ont déjà avancé sur le dossier, pas sûr que Nice ait reçu pour autant des offres concrètes à ce stade. Quelle sera vraiment la position niçoise si une grosse offre arrive sur son bureau cet été pour un joueur acheté 3,5 M€ il y a un an ? «On verra quand elle sera là. Pour l’instant, il n’y a pas d’offre», a répondu Gilles Grimandi, le nouveau directeur sportif du Gym, à Canal + Sports le week-end dernier. Il a ajouté : «Dans le projet de sa carrière, il faut qu’il soit encore Niçois. C'est bien pour lui de refaire une année. Il découvre la Ligue 1. S'il n’a pas convaincu les très grands clubs, il va les convaincre rapidement.»

Justement, Atal va jouer la CAN avec l'Algérie du 21 juin au 19 juillet et cette compétition pourrait bien lui permettre de finir de convaincre certains prétendants. De son côté, Nice a tout intérêt à laisser passer la compétition avant de prendre une décision définitive. Si Atal excelle durant la CAN, sa valeur va forcément augmenter et il sera peut-être très difficile pour les Aiglons de résister. La position du joueur sera aussi importante et ce dernier ne s'est pas encore prononcé sur ses intentions pour le moment.



News 

Aujourd'hui

mardi 21 mai

lundi 20 mai

dimanche 19 mai

samedi 18 mai

vendredi 17 mai

jeudi 16 mai

mercredi 15 mai

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux