Article 

Les agents de Kanté étaient très gourmands avec le PSG (F. Leaks)

Publié le mercredi 14 novembre 2018 à 20:26 par Philippe Goguet
Si N'Golo Kanté n'a finalement jamais rejoint le PSG, c'est probablement en raison des demandes de ses agents que le deal a échoué à l'été 2016 alors que le joueur était encore à Leicester. Comme le révèlent les Football Leaks, les deux agents du joueur exigeaient des sommes complètement folles et largement au-dessus de ce qui se pratique sur le marché.

Entre N'Golo Kanté et le PSG, il semblerait que l'on ne parviendra jamais à s'unir mais ce n'est pas forcément toujours en raison du club parisien comme le révèlent les fuites Football Leaks du jour. En 2016, le milieu défensif français évolue encore du côté de Leicester où il vient d'être sacré champion d'Angleterre et il bénéficie d'un bon de sortie de la part de son club. Paris se positionne sur ce dossier et le directeur sportif de l'époque Olivier Létang rencontre les agents du joueur et un problème apparaît, à savoir les commissions demandées par les représentants de Kanté.

Alors que la loi française plafonne celles-ci à 10% du montant du transfert, le PSG est « presque sûr » que le joueur ne signera pas avec une rémunaration pareille comme un document interne l'explique. Le club parisien pense alors à verser 10% à chacun des deux agents, l'un comme agent de Kanté, l'autre comme représentant du PSG, mais le club doit y renoncer car la double représentation est interdite. Une dernière réunion entre les deux agents et le club aura lieu en mai 2016 et aucune solution n'est trouvée sur ce point visiblement clé du dossier.

Kanté va finalement signer à Chelsea pour 38,5M€ plutôt qu'à Paris et les deux agents du joueur vont toucher respectivement 7,2 et 4,8M€, soit plus de 30% du montant total du transfert, aucune limite n'existant en Angleterre sur ce point...



News 

mercredi 12 décembre

mardi 11 décembre

lundi 10 décembre

dimanche 09 décembre

samedi 08 décembre

vendredi 07 décembre

jeudi 06 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux