Article 

Les diffuseurs et la LFP ne s'inquiètent pas du sort de Neymar

Publié le mercredi 14 août 2019 à 11:39 par Jean Chemarin
Si le départ du PSG de Neymar semble très probable désormais, cela n'inquiète pas spécialement outre mesure les diffuseurs de la Ligue 1 et la LFP. C'est ce qui ressort de l'enquête réalisée ce jour par L'Equipe auprès des différents acteurs concernés.

Présidents de clubs, patrons de chaînes, dirigeant de la LFP, L'Equipe a demandé à plusieurs acteurs de la Ligue 1 leur avis concernant l'impact que pourait avoir un possible départ de Neymar sur l'attractivité de notre championnat. Ce qu'il ressort de cette consultation, c'est que tout le monde vit assez sereinement le feuilleton et ne s'inquiète pas outre mesure d'une Ligue 1 sans le Brésilien. Déjà car les droits TV négociés en mai 2018 par la LFP pour la période 2020-2024 ne seront pas impactés par l'avenir de Neymar. Les chaînes devront payer plus d'un milliard d'euros par an, pendant quatre ans, et cet accord est gravé dans le marbre, Neymar ou pas.

D'ailleurs, L'Equipe a contacté le patron de Mediapro, le groupe espagnol qui déboursera à lui tout seul près de 780 millions d'euros par an à partir de 2020 pour diffuser la Ligue 1. Et ce dernier n'est pas très inquiet. «Les cracks sont très importants, mais la compétition l'est d'avantage, estime ainsi Jaume Roures. Aujourd'hui, le football français a un très bon niveau, c'est l'actuel champion du monde. Je ne pense pas qu'il y ait un cataclysme si un joueur part. (...) Dans une compétition du niveau de la L1, les stars sont nécessaires, mais aucune n'est indispensable.»

Si les droits TV domestiques sont déjà négociés, ceux vers l'international sont toujours en cours de discussions dans certains pays et la perte de Neymar pourrait sur ce point être une très mauvaise nouvelle pour la Ligue 1, surtout en Asie où le joueur est très populaire. Mais là encore, le football français se veut assez serein : «C'est toujours mieux d'avois plusieurs stars dans son championnat, en particulier pour les droits internationaux. Cela étant, lors du Trophée des champions en Chine, c'était Kylian Mbappé la tête de gondole. Sa cote est grandissante partout dans le monde», confie ainsi Didier Quillot, le directeur exécutif de la LFP.

Président du syndicat Première Ligue ainsi que du conseil de surveillance de l'ASSE, Bernard Caïazzo note lui que malgré l'arrivée de Neymar au PSG en 2017, les droits TV de la Ligue 1 ne se sont pas spécialement beaucoup mieux vendus au Brésil par exemple. «Pour les droits télé internationaux, on a une sacrée remontée à faire. Cela représente quatre ou cinq ans de travail, donc l'influence de Neymar par rapport à cela...», glisse-t-il, estimant qu'une demi-finale de Ligue des champions du PSG ferait plus de bien au football français de ce point de vue-là que la présence ou non du médiatique Neymar à Paris. La question est peut-être de savoir si le PSG peut viser le dernier carré de la C1 sans le Brésilien, mais c'est un autre sujet.

Ce qui ressort aussi de la consultation effectuée par L'Equipe, c'est le nom de Kylian Mbappé, cité donc par Didier Quillot, mais pas que. «S'il part, il sera remplacé et il y a déjà d'autres très grands joueurs au PSG, en particulier Kylian Mbappé», lance ainsi le président dijonais Olivier Delcourt. «Je ne vois pas de conséquences notables ou d'impact sur la Ligue 1 parce que c'est le propre du foot de voir des grands joueurs partir (...) Il reste un joueur qui, de mon point de vue, a un potentiel bien supérieur à Neymar, notamment à l'international, c'est Kylian Mbappé, abonde de son côté... Jacques-Henri Eyraud. Dans les pays que je visite, en tant que représentant de la Ligue 1, on me parle plus de Mbappé que de Neymar.» Si le président de l'OM le dit...

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

jeudi 22 août

mercredi 21 août

mardi 20 août

lundi 19 août

dimanche 18 août

samedi 17 août

vendredi 16 août

jeudi 15 août

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux