Article 

Marquinhos : «On sait que ce n'est pas si facile de recruter de grands joueurs»

Publié le mardi 9 octobre 2018 à 11:23 par Jean Chemarin
Convoqué en sélection brésilienne pour affronter l'Arabie saoudite (12 octobre) et l'Argentine (16 octobre) en amical, Marquinhos s'est exprimé dans les colonnes du média brésilien Terra. Le défenseur parisien revient notamment sur son utilisation au milieu de terrain ainsi que sur le récent mercato estival de son club.

Son retour au PSG après la Coupe du Monde

«Il s'est bien passé, même si évidemment certains sont revenus plus heureux que d'autres, c'est normal. Une fois que les entraînements reprennent, que la saison démarre, c'est que du bonheur. Il y a eu des changements au PSG, d'entraîneur et de staff. Cela a amené une nouvelle énergie. L'ambiance est bonne, tranquille, avec un nouvel entraîneur qui apporte de nouvelles philosophies, une nouvelle discipline. En plus d'avoir une philosophie de jeu très intelligente, il sait analyser nos adversaires sait ce qu'on peut exploiter quand on joue à l'extérieur par exemple.»

Son positionnement au PSG

«De par mes qualités, mes deux entraîneurs (en sélection et en club) savent que je suis un défenseur central, que c'est là où je me sens le mieux, mais ils connaissent aussi mon esprit d'équipe, ma volonté d'aider. Donc quand ils ont besoin de moi pour dépanner (à un autre poste), je fais tout pour le faire du mieux possible. Mais je n'ai pas changé de poste. En défense centrale, c'est là où je suis le meilleur et où je vais rester.»

Le mercato estival 2018 du PSG

«On ne sait pas vraiment ce qu'il se passe au-dessus, mais on sait que ce n'est pas si facile de recruter de grands joueurs, surtout avec notre historique d'achats. Nous savons que les autres clubs réclament beaucoup d'argent quand ils discutent avec nous. C'est clair que c'était un mercato difficile pour le PSG. Nous avons l'équipe que nous avons. Donc on doit se concentrer sur le groupe. Il y a des joueurs de qualités à tous les postes, prêts à faire ce que le coach demande et à dépanner à d'autres postes si besoin.»

Le clan des Brésiliens

«Nous sommes patriotes, nous parlons la même langue, nous mangeons les mêmes choses et nous avons les mêmes habtitudes, donc forcément qu'on se voit plus. Mais on a un groupe WhatsApp avec toute l'équipe, très actif, où tout le monde participe. On a un groupe sain. On a déjà vu des vestiaires avec de grands joueurs où il y avait beaucoup de problèmes, mais le nôtre est tranquille. L'entraîneur gère aussi très bien cet aspect-là.»

Sa relation avec Neymar

«Les gens qui pensent que c'est facile d'être Neymar ne voient que le bon côté des choses, que le bon côté de la vie de footballeur, les avantages, mais ils oublient tout ce qu'il faut faire pour en arriver là. Tous ceux qui connaissent Neymar savent qu'il est spécial, différent, que c'est l'enfant prodige. Aujourd'hui, j'arrive à savoir quand il a besoin d'un conseil, quand il a besoin d'être seul, quand il est heureux ou triste. Il écoute mes conseils, il écoute aussi beaucoup son père, ses amis, Thiago Silva, Dani Alves... Il est entouré de personnes qui lui veulent du bien, qui veulent l'aider. Neymar est quelqu'un de spécial et d'important, mais ça reste une personne normale.»

L'équipe à battre en Ligue des champions

«Le Real Madrid, champion d'Europe en titre, est l'équipe à battre. D'autres grandes équipes arrivent fort, comme Liverpool qui a bien recruté et avait déjà une base très forte. Il y a aussi des grands noms comme le Barça, le Bayern Munich et Manchester City.»

Joueur(s) lié(s) 


News 

lundi 10 décembre

dimanche 09 décembre

samedi 08 décembre

vendredi 07 décembre

jeudi 06 décembre

mercredi 05 décembre

mardi 04 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux