Article 

Monaco ne pensait pas vendre Mbappé au prix fixé

Publié le lundi 16 octobre 2017 à 18:50 par Philippe Goguet
Débarqué en prêt avec une option d'achat pratiquement obligatoire à hauteur de 145M€, Kylian Mbappé a été une vente que le vice-président de Monaco Vadim Vasilyev n'imaginait pas comme il l'a avoué.

Le PSG a fait l'un des gros coups de l'été sur le marché des transferts avec la signature de Kylian Mbappé et celui qui a géré la vente côté Monaco, à savoir le vice-président Vadim Vasilyev, s'est confié dans la presse anglaise sur cette folle transaction survenue le 31 août dernier. C'est en prêt avec une option d'achat de 145M€ que le jeune prodige de 18 ans a rejoint le PSG, l'option devenant obligatoire en cas de maintien du PSG en L1. Une option d'achat de 35M€ figure également dans le contrat et elle sera levée en cas de prolongation ou de futur transfert, soit un montant de 180M€ au total.

Dans les colonnes du Telegraph, Vasilyev a notamment avoué qu'il n'avait jamais imaginé un départ de son ancien attaquant cet été : «Le prix de Mbappé était fixé (à 180M€). Il l’était parce que personne ne pensait que c’était possible (de l'atteindre). Nous ne voulions vraiment pas nous séparer de lui. Nous savions qu’il fallait qu’il y ait quelque chose d’extraordinaire. Il y avait des intérêts, mais c’était peu probable (qu'une telle offre soit faite).»

Lancé sur le sujet, il va avouer qu'il n'y avait en réalité que deux clubs sur le coup, le PSG qui l'a emporté et le Real Madrid : «Il y avait des clubs qui tournaient autour et parlaient avec nous mais le seul avec lequel c'est devenu public, c'était celui-ci.» C'est clairement le choix du joueur qui a fait la différence et Vasilyev commente cette décision avec compréhension : «Le joueur voulait partir. C’est un grand projet, je dois l’avouer. C’est un club qui veut gagner la Ligue des Champions et jouer aux côtés de Neymar était encore plus attrayant pour lui.»

L'opération a mis un temps fou à se faire, au point de se boucler le 31 août, et la formule définitive a surpris alors qu'un transfert était attendu. Le Monégasque s'explique : «À partir du moment où c’était légal, et que nous n’enfreignions aucune règle, nous avons dit : "OK, nous acceptons que notre joueur rejoigne cette équipe." Au début, nous ne voulions pas que cela arrive. Personnellement, je ne le voyais pas à Paris, mais j’ai écouté ses arguments et essayé de comprendre ce qu’il ressentait. Il est né à Paris et m’a dit que c’était trop tôt pour lui de quitter la France. Donc nous avons décidé que si les conditions étaient identiques aux autres offres reçues, alors on le laissait partir. Mais ç’a été dur, il est vraiment incroyable. Je suis sûr qu’il sera un futur Ballon d’Or.» Pour l'instant, il est seulement le plus jeune nommé dans l'histoire du trophée.

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

lundi 20 novembre

dimanche 19 novembre

samedi 18 novembre

vendredi 17 novembre

jeudi 16 novembre

mercredi 15 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux