Article 

Trapp, Mourinho et Ancelotti défendent le transfert de Neymar

Publié le lundi 7 août 2017 à 19:39 par Philippe Goguet
Le montant du transfert de Neymar continue de faire parler le football européen et plusieurs acteurs se sont exprimés pour défendre cette transaction, notamment Kevin Trapp, José Mourinho ou encore Carlo Ancelotti.

Une demi-semaine après le séisme qu'a représenté l'arrivée de Neymar au PSG pour 222M€, le transfert du génie brésilien continue de faire parler et plusieurs acteurs du football européen se sont récemment exprimés à ce sujet, défendant le PSG dans cette opération d'envergure.

Trapp : «Les transferts de ce genre seront toujours des exceptions.»

En Allemagne, les détracteurs sont nombreux et la chaîne Sport1 est allé interrogé l'un des Allemands du PSG, le portier Kevin Trapp, sur ce sujet : «C'est un transfert fantastique pour le club et pour l'équipe. Il va aider le club et l'équipe, avant tout sportivement, à atteindre nos objectifs élevés.» Relancé sur l'argent, Trapp va se justifier en évoquant l'aspect rare de ce transfert : «Cela ne va pas détruire le football parce que les transferts de ce genre seront toujours des exceptions.»

Le joueur parisien va ensuite faire une comparaison avec les précédents transferts XXL : «A une époque, Cristiano Ronaldo était le joueur le plus cher, puis on a discuté du prix de transfert de Paul Pogba. Maintenant, c'est Neymar le plus cher. Ces joueurs sont d'une incroyable qualité et ils aident leurs équipes à aller plus loin. La qualité a un prix.» Le goal parisien va conclure de façon fataliste : «Que cela soit justifié ou non, ce sera toujours un sujet qui fait parler en fin de compte...»

Mourinho : «Pour 200 millions d'euros, je ne pense pas que Neymar soit cher.»

Il y a quelques jours, c'est la presse anglaise, pourtant habituée à voir les clubs du pays dépenser des sommes folles pour des joueurs moyens qui avait intérrogé un spécialiste des gros transferts en la personne de José Mourinho. Et le Portugais avait défendu le prix de Neymar : «Quand nous avons payé ce montant (105M€) pour Pogba, j'avais dit que ce n'était pas cher. On pourra utiliser le mot cher pour les joueurs qui vont être achetés à un certain prix alors qu'ils n'ont pas les qualités... Pour 200 millions d'euros, je ne pense pas qu'il soit cher.»

Le manager portugais va ensuite développer son point de vue sur le montant du transfert : «C'est cher dans le sens où désormais on va avoir de plus en plus de joueurs à 100 millions de livres, à 80 millions de livres ou à 60 millions de livres. Je pense que le problème se situe là. Neymar est l'un des meilleurs joueurs du monde, il pèse lourd commercialement et le PSG y a évidemment pensé. Le problème n'est pas Neymar, mais les conséquences (du transfert) de Neymar.»

Ancelotti : «Neymar est phénoménal, il va aider tout le groupe à grandir. »

Après Mourinho, c'est Carlo Ancelotti qui, contre l'avis du reste de son club, va défendre l'arrivée du Brésilien, mais appuyant sur l'aspect football au sens strict : «Neymar est phénoménal, il va aider tout le groupe à grandir. Et puis, il y a d’autres grands joueurs, aux côtés du Brésilien : je pense à Verratti, à Cavani, à Di Maria, à Thiago Silva, à Dani Alves. Croyez-moi, le PSG luttera jusqu’au bout pour soulever le trophée (NDLR : la Ligue des Champions). De plus, l’arrivée de Neymar, outre l’apport technique, a apporté l’enthousiasme nécessaire pour le moral de tout l’environnement du club.»

Interrogé par la Gazzetta dello Sport quant au fait que la dépense est peut-être exagérée, Ancelotti va au contraire défendre l'investissement parisien : «Le football est une forme de spectacle, il doit être considéré de la sorte. S'il y a certains chiffres qui circulent, c’est que quelqu’un peut les payer. Moi, je ne me scandalise pas. Les jugements sur Neymar ne doivent pas être formulés sur la base des montants versés par le PSG à Barcelone, mais sur ce qu’il montrera sur le terrain. Avec le ballon au pied, Neymar, c’est du spectacle pur.»

Dans les questions précédentes, le quotidien sportif italien demandait à l'ancien entraîneur parisien s'il plaçait les Parisiens dans la course à la Ligue des Champions et la réponse a été pour le moins claire, après une première liste où il ne citait pas le PSG  : «Un oubli, je m'excuse. Comment je pourrais exclure les Français du lot des prétendants ? Avant Neymar, ils étaient déjà forts. Maintenant, ils sont très forts.»

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

vendredi 18 août

jeudi 17 août

mercredi 16 août

mardi 15 août

lundi 14 août

dimanche 13 août

samedi 12 août

vendredi 11 août

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux