Article 

Weah content d’être resté au PSG, son prêt pas totalement oublié

Publié le jeudi 11 octobre 2018 à 11:22 par Jean Chemarin
Auteur d'une belle préparation estivale et de deux buts lors des deux premiers matches officiels de la saison, Timothy Weah n'a plus joué avec le PSG depuis le 18 août dernier. A l'heure de retrouver du temps de jeu avec la sélection américaine, la question de son avenir se posera forcément de nouveau même si le joueur est content d'être resté à Paris.

La Team USA affronte la Colombie na nuit prochaine, à partir d'1h30, et Timothy Weah a des chances d'être titulaire, lui qui était entré en cours de jeu face au Brésil avant d'être titulaire contre le Mexique, en septembre dernier. Une bouffée d'oxygène pour le jeune attaquant parisien, qui n'a plus été utilisé par Thomas Tuchel depuis le 18 août dernier et sa première mi-temps compliquée à Guingamp (il avait été remplacé à la pause par Kylian Mbappé).

«Ne pas partir en prêt est la meilleure décision que ma famille et moi ayons prise»

Depuis, le fils de "Mister George" doit se contenter de matches avec la réserve, même s'il s'entraîne toujours avec le groupe pro, et a d'ailleurs inscrit deux buts en trois rencontres de National 2. Alors que son compère Moussa Diaby (19 ans) grignotte du temps de jeu et a déjà disputé 6 matches de Ligue 1 cette saison, Weah regrette-t-il d'être resté au PSG cet été, alors qu'un prêt, notamment à Strasbourg, était possible ? «Rester à Paris et ne pas partir en prêt est la meilleure décision que ma famille et moi ayons prise, a rétorqué le principal intéressé dans un entretien accordé à NBC Sports et relayé par Le Parisien. Si j’étais parti en prêt, l’équipe aurait eu des attentes très élevées, alors que je n’ai que 18 ans, je n’aurais pas encore pu les atteindre. En restant, je peux gagner de la maturité au côté de Neymar, Mbappé et Cavani. Je sais que j’ai les capacités, maintenant tout dépend juste de moi.»

S'il aimerait bien évidemment jouer plus au PSG, Weah semble donc plutôt vivre assez sereinement sa situation, notamment grâce à la relation qu'il entretient avec Thomas Tuchel, qui avait milité pour qu'il ne parte pas cet été, là où Antero Henrique penchait plutôt pour un prêt justement. «L’entraîneur a des discussions régulières avec lui, il connaît son potentiel et le pousse à se libérer comme avec les États-Unis, confirme ainsi un proche de Weah au Parisien. Jouer à Paris, c’est comme faire de longues études. Il faut être patient, mais quand on décroche le diplôme, on est très heureux »

Reste à savoir si Weah ne devra pas se résoudre quand même à faire ses classes ailleurs, le temps d'un prêt de quelques mois, avant d'obtenir une mention "très bien" au PSG, où la concurrence à son poste est féroce. Cela ne transpire pas forcément du discours de ses proches, mais ce n'est pas un scénario à exclure non plus. Tout dépendra sans doute des opportunités qui se présenteront cet hiver et de son temps jeu parisien d'ici-là. Un temps de jeu qui n'est pas figé dans le marbre et peut toujours évoluer au gré des compétitions, des blessures ou autres suspensions.

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

samedi 20 octobre

vendredi 19 octobre

jeudi 18 octobre

mercredi 17 octobre

mardi 16 octobre

lundi 15 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux