Article 

Avec Marquinhos titulaire et Neymar entré en jeu, le Brésil surpris par le Pérou

Publié le mercredi 11 septembre 2019 à 7:04 par Philippe Goguet
Avec Marquinhos comme seul joueur du PSG titulaire et un Neymar entré pour la dernière demi-heure, le Brésil s'est incliné 1-0 face au Pérou en match amical. Les deux Parisiens ont été plutôt bons dans une rencontre que la Seleção n'a jamais su prendre totalement par le bon bout.

Le Brésil puni sur la fin

Après un match nul assez logique face à la Colombie vendredi dernier, le Brésil n'a pas fait mieux face au Pérou, même pire. Le début de partie est pourtant intense entre Brésiliens et Péruviens mais cela ne dure pas vraiment et le jeu se concentre assez vite au milieu entre deux équipes auxquelles la justesse fait défaut de façon trop régulière pour créer des occasions. Le Brésil en a certes un peu plus mais rien de bien sexy pour autant et le gardien péruvien n'a pas trop à s'employer pour garder son but inviolé, seule une grosse opportunité de David Neres le mettant réellement en danger.

La seconde mi-temps est d'un long ennui avant que... le Pérou ne se réveille à 20 minutes de la fin. La Rojiblanca finit très bien et ouvre même le score à cinq grosses minutes de la fin par Abram qui coupe parfaitement un coup-franc bêtement concédé par Fabinho aux abords de la surface. Le Brésil va bien se jeter à l'abordage en fin de partie mais rien n'y fera et le Pérou, pas loin de doubler la mise sur une sortie ratée d'Ederson, s'offre une petite revanche après la défaite en finale de la Copa America face à la même équipe il y a deux mois à peine.

Une demi-heure de jeu pour Neymar

Au coup d'envoi, la grande surprise est venue de la non-titularisation de Neymar alors que le n°10 de la Seleção était annoncé comme titulaire par tous les médias brésiliens. On retrouvait la star sur le banc de touche, coincée entre Thiago Silva et Arthur, et elle n'était même pas parmi les premiers joueurs envoyés à l'échauffement par Tite en cours de match. C'est finalement peu après l'heure de jeu que Neymar va entrer en jeu, remplaçant Roberto Firmino (64e).

Entré dans une position assez libre entre l'axe et le côté gauche et clairement plus avant-centre que milieu offensif, il ne lui faut que quelques secondes pour accélérer le jeu, d'abord balle au pied d'une percée puis une passe en profondeur bien vue pour Richarlison. Le n°10 affiche immédiatement une belle forme, montrant une vivacité bien plus importante que quelques jours plus tôt face à la Colombie qui témoigne d'une montée en puissance physique.

Neymar souffre toutefois assez vite du fait que le Pérou finit plutôt bien la partie alors que le Brésil manque de beaucoup de choses. De plus en plus isolé en pointe, l'attaquant passe proche de provoquer un penalty d'un bel enchaînement dans la surface mais la faute n'y est pas. Positionné très haut sur le terrain, le joueur du PSG ne voit pas beaucoup de ballons lui arriver et ne peut donc pas faire beaucoup de différences, courant surtout dans le vide derrière le ballon.

Après l'ouverture du score péruvienne, c'est forcément lui qui tente de relancer la Seleção, descendant au coeur du jeu pour tenter de faire vivre le ballon et créer du danger. Bien qu'accroché à chaque prise de balle, il y parvient presque et apparaît comme le seul espoir d'une sélection dans un mauvais jour. Malgré sa bonne volonté, Neymar ne parviendra pas à ramener le Brésil à égalité et va désormais rentrer à Paris en ayant joué 120 minutes en deux matches dont seulement 30 ce mardi soir. De quoi se relancer mais pas s'épuiser avant la réception de Strasbourg samedi.

Un bon Marquinhos en défense

En défense, Marquinhos était titulaire dans l'axe droit de la défense et il a vécu un match dans l'ensemble serein, gérant très bien les rares offensives péruviennes arrivant jusqu'à lui. Face aux très isolés Ruidíaz puis Reyna, le défenseur parisien n'a eu aucun mal à les dominer dans son duel. Il les a notamment devancés à de très nombreuses reprises dans le jeu aérien, se montrant bien saignant dans ce domaine avec plusieurs duels gagnés en haute altitude. Le Pérou n'aura finalement pratiquement pas d'occasions et le Parisien n'y est pas pour rien, intervenant de façon juste et propre à intervalle régulier.

Avec le ballon, Marquinhos aura finalement été à l'image de son équipe, à savoir prometteur dans les premiers instants puis bien moins emballant par la suite. En début de rencontre, le Parisien tente d'utiliser son jeu long pour casser des lignes mais cela ne paye pas vraiment, sans que cela soit forcément de sa faute, et il se calme donc assez vite, se contentant alors de passes plus courtes mais moins utiles pour faire avancer le jeu. Il se reprend un peu après la pause, avec quelques transitions intéressantes vers le côté droit, mais va rester loin de ce qu'il peut faire dans ce domaine. Vu son très bon match défensif, son sélectionneur lui en tiendra probablement peu rigueur.

A noter qu'il a fini la rencontre avec le brassard de capitaine au bras après la sortie de Casemiro.

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

lundi 16 septembre

dimanche 15 septembre

samedi 14 septembre

vendredi 13 septembre

jeudi 12 septembre

mercredi 11 septembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux