Article 

«Beaucoup trop tôt pour Rabiot» et «Kimpembe en progression constante» pour Deschamps

Publié le jeudi 4 octobre 2018 à 19:51 par Philippe Goguet
Après avoir annoncé la liste des joueurs retenus pour les matches d'octobre, le sélectionneur national Didier Deschamps a fait le point sur la plupart des Parisiens concernés, ceux appelés comme Kimpembe et Mbappé, ou celui qui ne l'est pas comme Rabiot.

L'équipe de France va se retrouver lundi prochain au château de Clairefontaine et le sélectionneur national Didier Deschamps a dévoilé ce jeudi midi sa liste pour les deux matches internationaux du mois d'octobre dans laquelle plusieurs joueurs parisiens sont concernés. Les trois champions du monde du club, à savoir Areola, Kimpembe et Mbappé, sont bien évidemment convoqués et l'absence de Samuel Umtitit devrait même faire au défenseur central parisien un réel temps de jeu comme Deschamps l'a expliqué.

Interrogé sur la situation de son joueur, le sélectionneur des Bleus a été très positif : «Kimpembe est en progression constante. Déjà l'an passé, le turn-over entre les trois défenseurs était plus intéressant pour lui, il a eu un temps de jeu plus important au PSG. Cette année, ça part plus ou moins sur les mêmes dispositions et il joue des matchs, même s’il ne les jouera pas tous à moins qu'ils ne jouent à trois défenseur centraux comme ça arrive. Evidemment, il continue sa progression et cela fait un bon moment qu’il est avec nous. Il n’a connu qu’une seule sélection, mais il aura très certainement l'opportunité d’avoir du temps de jeu sur ces deux matchs.»

Après Kimpembe, c'est le cas de Kylian Mbappé qui a été débattu, notamment le degré d'exigence qu'aura désormais Deschamps avec lui : «Il fait un bon début de saison mais sa suspension l’a freiné. Il sait qu'il a fait une erreur et va apprendre de cela. Je suis toujours exigeant, qu'il le soit lui aussi pour être le plus performant possible. Il se remet en question, il n'y a pas de souci de lui. Son statut, c’est vous qui lui donnez. Mais il a aussi le droit d’être moins performant même si j’attends beaucoup de lui comme de chaque joueur. Je n’ai pas vu de signe de décompression ou d'une envie moindre. Il sait où il veut aller, il va y arriver et tant mieux pour l’équipe de France.»

Mais la plus longue des réponses concernant les joueurs du PSG a été à propos d'Adrien Rabiot, toujours pas rappelé en bleu malgré l'absence de Corentin Tolisso. Deschamps a été ferme sur le cas du milieu parisien de 23 ans : «La situation est claire pour moi, vous savez ce qu’il s’est passé. J’estime qu’aujourd’hui, c’est encore beaucoup trop tôt pour appeler Adrien par rapport à l’attitude qu’il a eue. Pas vis-à-vis de moi, mais vis-à-vis de ce que représente ce maillot bleu-blanc-rouge. Ce n’est pas quelque chose d’anodin mais je ne veux pas accentuer la gravité.»

Pour autant, pas question de passer l'éponge à peine 5 mois après le fameux refus du joueur d'être réserviste : «Il faut être responsable de ce qu’on fait et ce qu’on dit et à partir de là, dans ma vision de ce que représente l’équipe de France et ce maillot, ça n’a pas de sens de le rappeler aujourd'hui, c’est encore beaucoup trop tôt sans pour autant, comme je l’ai dit en septembre, prendre une position radicale. Il n’y a pas si longtemps que ça que ces faits se sont passés et j’estime que vis-à-vis du groupe, et ce de que représente ce maillot, ce n’est pas le moment.»

Joueur(s) lié(s) 


News 

lundi 22 octobre

dimanche 21 octobre

samedi 20 octobre

vendredi 19 octobre

jeudi 18 octobre

mercredi 17 octobre

mardi 16 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux