Article 

Les champions du Monde s'imposent pour leur retour à domicile, Mbappé buteur, Areola pas parfait

Publié le dimanche 9 septembre 2018 à 22:52 par Homer
Au terme d'une première période maîtrisée et d'une seconde un peu plus compliquée, les Bleus se sont imposés contre des Néerlandais peu inspirés. Le premier but a été inscrit dans un temps fort des Français, par l'inévitable buteur parisien Kylian Mbappé, puis Olivier Giroud délivrant le Stade de France dans le dernier quart d'heure de la rencontre. Côté Parisien, l'attaquant a marqué, le gardien a encaissé.

Les Champions du Monde secoués mais vainqueurs

Composition de la France : Areola - Pavard, Varane (c), Umtiti, Hernandez - Mbappé, Pogba, Kanté, Matuidi - Griezmann, Giroud

L'équipe de France championne du monde en titre revenait sur ses terres, dans son jardin de Saint-Denis. On pouvait s'attendre à un match de gala côté France, pour fêter la victoire en Russie l'été dernier et les Français ont mis le pied sur le ballon et ont rapidement acceléré dans ce début de rencontre, enchaînant les possessions. Peu d'occasions mais quand la France se présente face au but, c'est dangereux, à l'image de cette frappe en demi volée de Mbappé à 16m du but bien servi par Griezmann (11e). La France continue de presser et sur une tête en retrait de Promes, Matuidi qui était largement hors-jeu sans cette mauvaise intervention récupère le ballon et centre tendu au second poteau, Mbappé peut pousser le ballon alors qu'il est complètement seul (1-0, 14e).

Malgré une faiblesse supposée, les Pays-Bas réagissent et Pavard coupe une belle occasion pour Wijnaldum (16e). Griezmann sur un bon coup franc trouve Mbappé de la tête dans la surface mais Cillessen prend le ballon facilement (26e). La France reste tout de même sous la menace des Néerlandais, Wijnaldum s'écroule après un contact avec Pavard mais l'arbitre ne siffle pas faute (33e). Mbappé a encore une bonne occasion après un appui sur Pogba, consécutif à un coup franc tiré par Griezmann mais Cillessen veillait (40e). Derrière, les Bleus sont peu mis en danger, Varane tient bon, Areola peu sollicité.

En seconde période, les Bataves sont un peu mieux dans le jeu mais les Français dominent terriorialement jusqu'à la 60e et Mendy entre à la place d'Hernandez (62e). A compter de ce changement, les Pays-Bas ont plusieurs occasions coup sur coup, Areola intervient bien sur un coup franc lointain de Depay (64e). Puis sur le contre suivant, Babel est proche d'égaliser, le tir du droit passe juste à côté du cadre (64e) avant que le même Babel ne finisse par égaliser, reprenant un centre de Tete, qui a déposé Mendy. Babel se jette devant Pavard et trompe Areola, le ballon rasant le poteau droit d'un gardien du PSG pas irréprochable (1-1, 67e).

Les Pays-Bas sont proches du KO, Depay se joue de Mendy et frappe du droit, le ballon finit dans le petit filet extérieur (69e). Alors que quelques sifflets commencent à être perçus dans le stade, Mendy tient le ballon sur la gauche et centre pour Giroud, qui reprend superbemebt du gauche et redonne l'avantage à la France (2-1, 75e). Mbappé est même parti pour redonner un peu d'air à la France sur une grosse percée, mais Van Dijk le reprend (78e). La fin de match se tend et les Bleus font des fautes (carton jaune pour Griezmann puis Pavard 80e). Deschamps sent son équipe en difficulté et fait entrer Nzonzi à la place de Griezmann (82e). Les attaquants des Pays-Bas se ruent devant, mais les offensives sont bien gérées par les Bleus et l'arrière garde menée par Varane. Dembelé remplace Giroud à l'orée des arrêts de jeu (89e), Areola n'est pas mis en danger durant les quatre minutes de temps additionnel et la France l'emporte pour son premier match à domicile après son sacre Russe cet été. 

Mbappé buteur, Areola à la faute :

Les deux parisiens alignés d'entrée ont effectué une partie globalement de bonne qualité, même si Mbappé n'a pas son bilan terni par un but comme Alphonse Areola. Aligné dans les cages des Bleus, il a tenu son rang mais se loupe sur le but encaissé avec une main pas assez ferme alors que la reprise est sur lui. Pour le reste, il s'est montré plutôt alerte défensivement et est intervenu à plusieurs reprises, rassurant l'arrière garde de l'équipe de France. Pas de faute ni au pied, ni dans le jugement de ses anticipations et sorties. Reste ce but égalisateur batave qui ternit ses 180 premières minutes en Bleu. 

Devant, Kylian Mbappé a encore rayonné avec les Bleus et il a pu être noté une meilleure entente avec un Antoine Griezmann qui l'a bien plus cherché que lors de la rencontre précédente face à l'Allemagne. Plusieurs occasions à son crédit, toujours cadré même si les frappes étaient peu puissantes. Face à ce poison diabolique pour les défenses adverses, les Néerlandais ont souvent été forcés de défendre à plusieurs sur l'attaquant parisien. Il inscrit son 9e but en 24 sélections, bien servi par un Blaise Matuidi opportuniste.

Presnel Kimpembe n'est pas entré en jeu.

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

mercredi 14 novembre

mardi 13 novembre

lundi 12 novembre

dimanche 11 novembre

samedi 10 novembre

vendredi 09 novembre

jeudi 08 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux