Article 

L'Argentine rechute, Paredes emporté comme les autres

Publié le samedi 23 mars 2019 à 10:24 par Rédaction
Après plusieurs bons résultats, l'Argentine est retombée dans ses travers malgré le retour de Lionel Messi en s'inclinant 3-1 face au Venezuela. Titulaire, le milieu du PSG Leandro Paredes a coulé comme les autres.

L'Argentine rechute

Très attendu, le retour de Lionel Messi sous les couleurs de l'Albiceleste a tourné au fiasco ce vendredi soir du côté de Madrid, l'Argentine affichant de nouveau toutes ses lacunes face au Venezuela. D'entrée, Salomon Rondon se joue de Mercado et place l'Argentine sous pression. Peu inspirée, incapable de se créer la moindre occasion à l'exception d'une tentative de Lautaro Martinez suite à un bon travail de Messi, elle voit même le Venezuela doubler la mise peu avant la mi-temps, Murillo s'amusant avec un Juan Foyth annoncé au PSG durant l'été 2017 et clairement pas prêt pour le niveau international.

Le 3-4-3 du départ disparaît à la pause et l'Argentine va mieux dans une sorte de 4-2-3-1 mais elle peine toujours à faire le jeu, même si Messi initie une belle action impliquant Giovani Lo Celso sur la réduction du score peu après le retour des vestiaire. Alors que cette Albiceleste encore très tendre se met à espérer un match nul, c'est le Venezuela qui tue le match quand Martinez s'amuse une nouvelle fois de Foyth et marque le but du break. Le match est fini, l'Argentine ne reviendra pas et prend une grosse claque (1-3) après plusieurs résultats positifs et un semblant de reconstruction.

Paredes pris dans la nasse

A l’image de son équipe, Leandro Paredes a fait un petit match. Positionné dans un milieu à deux en compagnie de Giovani Lo Celso comme annoncé par son sélectionneur, Paredes a eu beaucoup de mal à contenir les attaques adverses et à récupérer des ballons, même si, vu le peu d’intensité et d’agressivité, on était loin d’un grand match. En retard sur certaines interventions, il est également coupable de plusieurs pertes de balles.

Dominé au milieu, Leandro Paredes n’a que trop rarement montré ses qualités offensives. S'il va réussir quelques passes tranchantes, notamment une belle ouverture en profondeur qui oblige le gardien vénézuélien Wuilker Fariñez à déserter sa surface, il s’est contenté la plupart du temps d’orienter le jeu comme il pouvait faute de repères. Symbole de cette Argentine perdue, il semblait même par moment spectateur sans savoir ce qu’il avait à faire.

S'il est difficile de savoir si le faible niveau affiché par Leandro Paredes est la cause ou la conséquence du niveau de l’équipe, reste qu’il se doit de montrer toute sa valeur en proposant une prestation d’un tout autre standing.

Par @CanchaArgentina / Lucarne Opposée

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

mercredi 19 juin

mardi 18 juin

lundi 17 juin

dimanche 16 juin

samedi 15 juin

vendredi 14 juin

jeudi 13 juin

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux