Article 

L'Italie et Verratti valident leur ticket pour l'Euro

Publié le dimanche 13 octobre 2019 à 10:27 par Matthieu Martinelli
L’Italie de Marco Verratti s'est imposée 2-0 face à la Grèce et s'est donc qualifiée pour l'Euro 2020. Comme toujours, le Parisien était titulaire et a fait du Verratti.

Cette fois, l’Italie y sera ! Deux ans après le traumatisme de San Siro, qui avait vu la Nazionale de Ventura se saborder face à la Suède et par là-même hypothéquer sa qualification pour la Coupe du Monde en Russie, les hommes de Roberto Mancini ont composté leur billet pour l’Euro 2020 suite à leur victoire 2-0 face à la Grèce à l’Olimpico (buts de Jorginho sur pénalty et Bernardeschi).

Cette septième victoire en sept matchs, si elle consacre une indiscutable progression dans l’assimilation par les joueurs de la nouvelle identité de jeu collective, fut pourtant assez longue à se dessiner. Pour l’occasion, le Mancio reconduisait le schéma modulable qu’il aligne depuis sa prise de fonction et qui fait des émules en championnat, à savoir un 4-3-3 sur le papier qui se transforme en 3-4-3 quand la Squadra Azzurra a le ballon : le latéral droit (ce samedi, l’interiste D’Ambrosio) se recentre à hauteur de ses défenseurs centraux, l’ailier droit (Chiesa) et le latéral gauche (Spinazzola) occupant les couloirs.

Et pour cette Italie désormais familière de ce jeu de possession construit et structuré, ce fut une véritable épreuve de patience, face à un bloc grec retranché dans ses 40 mètres et n’exerçant qu’une timide pression sur les organisateurs transalpins, préférant réduire les espaces axiaux devant sa surface et rappelant par là les plus belles heures d’anti-football du grand Otto Rehhagel. Mais les 70 ou 80% de possession de balle qu’affichait le tableau des statistiques ne signifiaient pas pour autant une domination si écrasante des Azzurri (qui ce soir étrennaient leur controversée mais très élégante tenue verte), longtemps confrontés au manque de vitesse et de déséquilibre de ses éléments offensifs.

A droite, ni Chiesa, ni Bernardeschi (qui le remplaça peu avant la pause suite à une blessure du Florentin) ne réussissent leurs un contre un avec suffisamment de régularité ; dans l’axe, pris dans la densité et dans la lignée de sa forme précaire à Naples, Insigne apparaît et disparaît, n’offrant qu’un soutien relatif à un Immobile toujours en difficulté sous le maillot de la sélection et face à des adversaires qui le privent de profondeur. Alors, c’est bien souvent du pied de Bonucci, laissé libre par l’organisation hellénique, que sont venus les décalages transalpins, son jeu long permettant de toucher les excentrés très haut, et si l’action n’aboutissait pas, l’Italie pouvait alors déployer son pressing à la perte et asseoir sa domination.

Le scénario fut encore plus radical après la pause les visiteurs acceptant de céder totalement le ballon et le terrain, à l'exception d'une excursion à l'heure de jeu que manqua de concrétiser Koulouris. Et c'est dans la foulée que le duo Verratti-Insigne sanctionna l’un des rares relâchements adverses en obtenant un penalty, converti par Jorginho et son traditionnel saut de cabri. La dernière demi-heure ressembla à un long fleuve tranquille et Bernardeschi doubla la mise à dix minutes de la fin sur une frappe en-dehors des seize mètres.

Et Verratti dans tout ça ? Le Parisien a livré une performance somme toute assez classique, quasi immaculée dans le jeu court et ponctuée de quelques protections de balle dont il a le secret. En réalité, seules deux ouvertures longues imprécises en première mi-temps et un duel perdu peu après la reprise viennent ternir une prestation qui par ailleurs marque une influence totale sur le jeu de son équipe. De la relance (où il se situa souvent un cran plus bas que Jorginho) aux derniers mètres (c’est lui qui se trouve à la passe pour Insigne sur l’obtention du penalty), en passant par une infinité de ballons touchés et bonifiés dans le traffic de l’entrejeu, Marco’s at the wheel, tell me how good does it feel.

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

jeudi 14 novembre

mercredi 13 novembre

mardi 12 novembre

lundi 11 novembre

dimanche 10 novembre

samedi 09 novembre

vendredi 08 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux