Article 

L'Italie gagne dans la douleur avec un bon Verratti

Publié le jeudi 5 septembre 2019 à 20:40 par Philippe Goguet
L'Italie a eu bien du mal à se défaire de l'Arménie du côté d'Erevan, s'imposant 3-1 grâce à un bon finish. Les Italiens ont pourtant pu compter sur un bon Verratti, meilleur joueur de son équipe.

Une Italie loin de son meilleur niveau

Convaincante voire enthousiasmante lors de ses récentes sorties, l'Italie de Roberto Mancini n'a pas du tout affiché le même visage ce jeudi soir du côté d'Erevan pour affronter une équipe d'Arménie toujours aussi accrocheuse chez elle. C'est même logiquement que les locaux vont ouvrir le score en début de partie et la Nazionale, après avoir patiné dur, s'affole donc : Verratti lance Emerson côté gauche qui feinte puis centre pour Belotti qui égalise à la demi-heure de jeu.

Si l'Italie frôle le 2-1 en sa faveur avant la pause, elle va en revanche souffrir comme rarement après et c'est un petit miracle que ce soit elle qui prenne l'avantage à un quart d'heure de la fin quand Pellegrini la délivre sur un centre alors qu'il venait de remplacer le catastrophique Chiesa. Bien que jouant à 11 contre 10 depuis les arrêts de jeu de la première période, les Arméniens se montraient largement à la hauteur avant de craquer. Belotti, d'un enchaînement réussi mais rendu valable par le dos du gardien adverse, va finalement mettre les troupes de Mancini à l'abri sur la fin.

Verratti surnage

Si l'Italie a donc été pour le moins poussive tant au niveau technique que physique, elle a pourtant pu compter sur un Marco Verratti encore une fois très bon dans le système de Roberto Mancini. Annoncé comme milieu relayeur droit, c'est finalement sur le côté gauche que le petit milieu parisien a évolué, de façon très libre. Parfois très haut sur le terrain, souvent entre les lignes et d'une disponibilité de tous les instants, il a été l'un des rares sur lesquels l'Italie a pu compter quand elle s'est retrouvée menée.

Moins en vue après la pause alors que la Nazionale perdait en cohérence et souffrait, il est malgré tout resté l'élément le plus sûr d'un point de vue technique et ce sont de ses pieds que sont partis la plupart des actions de but. Bien évidemment, Verratti n'a pas marqué malgré plusieurs belles positions de frappe, préférant dribbler encore et toujours même lorsque le tir était l'évidence, mais son match est l'une des rares satisfactions du soir pour son sélectionneur.

À noter qu'il a écopé d'un carton jaune, pas vraiment mérité, et qu'il ne pourra pas jouer le prochain match dimanche en Finlande car suspendu.

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

lundi 16 septembre

dimanche 15 septembre

samedi 14 septembre

vendredi 13 septembre

jeudi 12 septembre

mercredi 11 septembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux