Article 

Les joueurs du PSG moins utilisés que d'habitude durant la trêve internationale

Publié le mercredi 20 novembre 2019 à 18:30 par Philippe Goguet
La trêve internationale du mois de novembre est finie depuis peu et les joueurs du PSG ont, pour une fois, été dans l'ensemble assez peu sollicités. S'ils ont été nombreux à rejoindre leurs sélections, ils n'ont dans l'ensemble pas énormément joué.

Seuls deux joueurs ont débuté deux matches !

D'habitude très sollicités en sélection nationale où ils tiennent pour la plupart des rôles importants, voire plus, les joueurs parisiens n'ont pas été trop utilisés à l'occasion de cette trêve internationale de novembre. Toutes les équipes avaient deux matches au programme et ils ne sont que deux joueurs de l'effectif du PSG à avoir été titulaires à deux reprises, à savoir Edinson Cavani avec l'Uruguay et Leandro Paredes avec l'Argentine. Tous deux ne jouaient en plus que des matches amicaux, même s'ils furent parfois chauds.

Signe de leur utilisation pas tellement intensive, les deux ont été remplacés avant la fin à chaque fin. Du côté du PSG, ce temps de jeu important n'est pas forcément mal vu étant donné que les deux joueurs jouent peu à Paris et ont ainsi pu reprendre du rythme à cette occasion. Avec deux buts en deux matches, Cavani a aussi retrouvé un peu de confiance et la trêve lui aura clairement été bénéfique. 

Un troisième joueur a joué les deux matches de sa sélection, à savoir Idrissa Gueye. Cadre du Sénégal, il était titulaire lors du premier match mais a vu son coach Aliou Cissé lui préférer d'autres joueurs lors du second. Le n°27 parisien va finalement jouer la dernière demi-heure de la partie en Eswatani (4-1) mais il n'a au final joué que 120 minutes, soit une heure de moyenne par match.

Un match seulement pour la majorité des joueurs

Pour l'immense majorité des joueurs parisiens concernés par cette trêve internationale, ils n'ont joué qu'un match de 90 minutes durant ces 10 jours de trêve, un rythme bien moindre que celui auquel ils sont habitués à Paris. Thiago Silva a par exemple joué le premier match du Brésil puis Marquinhos n'a disputé que le second alors que les deux défenseurs centraux parisiens sont en général associés et jouent toutes les parties de la Seleção.

Du côté de la France, Kylian Mbappé a joué le premier match face à la Moldavie avant de passer le suivant contre l'Albanie sur le banc, touché par un virus. Au contraire, c'est Presnel Kimpembe qui est arrivé dans le onze de départ pour ce second match. Même gestion du côté de l'Espagne où Juan Bernat et Pablo Sarabia ont joué le premier match, brillant d'ailleurs sur le pré, avant de passer le second intégralement sur le banc. On retrouve aussi ce schéma avec Colin Dagba et les Espoirs, titulaire contre la Géorgie puis remplaçant en Suisse.

Avec la Pologne Espoirs, Marcin Bulka n'a même joué qu'une mi-temps, comme prévu par son sélectionneur. Du côté de l'Afrique, Choupo-Moting a connu la même mésaventure que Kylian Mbappé, à savoir titulaire pour le premier match puis forfait sur blessure pour le second et donc de retour à Paris avec un temps de jeu limité mais aussi un petit pépin physique à régler. Au final, ce sont neuf des douze Parisiens partis en sélection qui n'ont joué qu'un match.

Moins de sélectionnés que d'habitude

Ce qui a aussi changé au PSG est le nombre global de joueurs non sélectionnés, ce qui réduit d'autant la fatigue accumulée. Certes blessés ou sur le retour, ce sont pas moins de six joueurs jouant très régulièrement avec leur équipe nationale qui ne sont pas partis cette fois-ci : le Brésilien Neymar, le Costaricien Keylor Navas, l'Italien Marco Verratti, le Belge Thomas Meunier et les Allemands Julian Draxler et Thilo Kehrer.

En général, ils jouent tous les matches de leur sélection durant la trêve, le Brésil "rendant" en général Neymar littéralement rincé par les matches et les longs voyages de la Seleção (Amérique du Sud, Asie, etc). Cette fois-ci, le PSG a pu les garder au chaud et ils devraient d'ailleurs tous être disponibles pour le PSG/Lille de vendredi soir, avec un léger doute concernant Verratti et Meunier qui sont les derniers blessés revenus à l'entraînement.

Si cette trêve n'aura donc pas été le calvaire habituel pour le PSG, l'histoire sera bien différente pour la prochaine trêve au mois de mars pour des raisons simples : les Sud-Américains vont jouer des matches officiels avec le début des (interminables) qualifications à la Coupe du Monde 2022 tandis qu'il s'agira pour les Européens du dernier rassemblement avant l'Euro en fin de saison, donc des derniers essais. Et il y a alors peu de chances que les sélectionneurs écoutent les demandes des clubs...



News 

Aujourd'hui

mardi 10 décembre

lundi 09 décembre

dimanche 08 décembre

samedi 07 décembre

vendredi 06 décembre

jeudi 05 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux