Article 

Paredes et Silva convaincants lors d’Argentine/Brésil (1-0)

Publié le samedi 16 novembre 2019 à 9:07 par Simon Piotr
En tournée moyen-orientale lors de cette trêve internationale, l’Argentine s’est imposée 1-0 face au Brésil et les deux Parisiens Thiago Silva et Leandro Paredes, cadres de leurs sélection, se font plutôt montré à leur avantage, malgré la sortie sur blessure de l'Argentin.

Deux incontournables de leurs sélections

Dans un remake de la rencontre amicale de l’année dernière à cette même période, c’est en Arabie Saoudite, dans le petit stade de Riyad, que s’est joué le classique sud américain Brésil-Argentine. L’occasion pour Leandro Paredes de fêter sa quatorzième titularisation d’affilée sous les ordres de Scaloni, série commencée .. lors du même match amical fin 2018. 

Quant à Thiago Silva, indéboulonnable depuis son retour au poste avant la dernière Coupe du Monde, il a démarré titulaire en charnière avec Eder Militaõ. Ce choix signifiait que Marquinhos débutait la partie sur le banc de touche, le Brésil laissant ainsi le Parisien très utilisé dernièrement au repos.

Paredes, une performance solide mais inhabituelle

Aligné dans un double pivot défensif avec son compère Rodrigo De Paul dans un 4-4-2 modulable, Paredes va en réalité plutôt assurer son traditionnel rôle de cinco organisateur devant la défense. Lui qui n’avait pas foulé une pelouse depuis quinze jours et la défaite à Dijon, son début de match a été un peu délicat à l’image des deux équipes.

Dans un début de partie qui a commencé de manière un peu étrange avec de grossières erreurs de part et d’autre, Foyth perd un ballon dans sa surface après un dribble d’une présomption incroyable. Paredes est donc forcé à intervenir en urgence sur Jésus et concède un pénalty en laissant trainer sa jambe. Heureusement sans conséquences au score puisque le pénalty de Jésus a manqué le cadre assez largement. 

Le reste de son match s’est déroulé de manière bien plus sereine et avec seulement 34% de possession pour l’Argentine après l’ouverture du score à la 13ème minute, c’est plutôt défensivement que le milieu a été mis à contribution. Pointé du doigt pour son faible rendement défensif lors du dernier rassemblement, Paredes a cette fois corrigé le tir en réussissant l’immense majorité de ses interventions (le pénalty mis à part), avec notamment un tacle absolument incroyable à la 68ème minute. 

Assez loin de ses standards de jeu habituels, Paredes n’a pas autant brillé que d’habitude avec le ballon. Au delà du système de jeu ne lui offrant que peu d’options de passe et du contexte de match où il faut défendre un score, il a aussi montré quelques imprécisions techniques en première mi-temps.

D’ailleurs, sa première contribution offensive vient d’une belle interception de l’extérieur du pied, geste défensif se transformant en passe clé pour Messi. On notera cependant une amélioration en deuxième mi-temps jusqu’à l’heure de jeu, moment où l’Argentine a pu poser un peu le pied sur le ballon, et aussi une frappe de mule bien sortie par Allison à la 76ème minute.

Très agressif tout du long de la partie, Leo a été coupable de quelques fautes et n’a pas échappé à son traditionnel carton jaune après un gros duel avec Casemiro. Seule véritable ombre au tableau, sa sortie précoce à la 82ème minute sur blessure, il semblerait qu’il se soit fait mal au genou ou à la cuisse après un tacle glissé, sans plus de précisions actuellement.

Thiago Silva taille patron

Sans Marquinhos qui a déçu lors de la dernière trêve et qui semble avoir perdus quelques repères en défense centrale depuis qu’il joue sentinelle au PSG, c’est cette fois aux côtés du néo-madrilène Eder Militaõ que Silva a débuté le match. 

Élu joueur du moi d’octobre en Ligue 1, le vétéran brésilien a confirmé sa forme resplendissante du moment. Non coupable sur le but argentin qui vient d’une faute concédée par Alex Sandro, le central brésilien a souvent écoeuré Messi et Lautaro Martinez, les attaquants du jour. Malgré la faible possession argentine, Thiago Silva a eu du pain sur la planche pour compenser les défauts du jeune Militaõ, très agressif mais encore souvent brouillon. 

Techniquement il n’était pas non plus en reste avec plus de prises d’initiatives qu’au PSG (où Kimpembé est plus en charge de la relance) et beaucoup d’assurance notamment avec une feinte de corps qui a laissé Lautaro pour mort en première mi-temps.

Des Parisiens en forme

Dans cette tournée amicale qui sert plus à remplir les caisses des fédérations sud-américaines qu’autre chose, il est toujours appréciable de voir les parisiens sous un bon jour, surtout dans le cas de Paredes qui ne joue pas tous les matches en club, reste à voir la gravité de sa blessure et s’il pourra jouer le second match dans trois jours face à l’Uruguay à Tel-Aviv. 

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

mardi 10 décembre

lundi 09 décembre

dimanche 08 décembre

samedi 07 décembre

vendredi 06 décembre

jeudi 05 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux