Article 

Première à l'envers pour Lo Celso

Publié le samedi 11 novembre 2017 à 16:02 par Philippe Goguet
Giovani Lo Celso a fait ses débuts en équipe d'Argentine ce samedi contre la Russie et, à l'image de sa sélection qui s'est imposée d'un souffle grâce à un but tardif, il n'a pas vraiment brillé durant l'heure de jeu qu'il a disputée, se montrant bien timide. Egalement titulaire, Di Maria n'a guère fait mieux.

L'Argentine toujours aussi mièvre malgré la victoire

Miraculée dans la course au Mondial où elle s'est finalement qualifiée mi-octobre, l'Argentine n'a pas pour autant résolu ses très nombreux soucis d'animation offensive durant le mois écoulé et elle l'a encore prouvé ce samedi à Moscou dans ce match amical contre la Russie, malgré la victoire 1-0 sur un but où le passeur semble hors-jeu. Lente, peu inspirée, ayant les pires difficultés à se créer des occasions, l'Albiceleste s'en sort mais les occasions peuvent pratiquement se compter sur les doigts d'une main en 90 minutes. Avant de marquer le but de la victoire en deux temps sur un bon centre en retrait, Agüero a bien sérieusement sollicité le gardien russe Akinfeev par deux fois, Di Maria idem, mais le jeu argentin a encore été d'une inquiétante tristesse malgré quelques jolis noms et un dispositif qui semblait séduisant sur le papier, Sampaoli osant un 3-3-4 rare au haut niveau.

Di Maria isolé et peu en réussite

Du côté du PSG, les deux joueurs du groupe argentin étaient titulaires au coup d'envoi et Angel Di Maria était l'ailier gauche, voire le piston sur toute l'aile, du dispositif argentin. Le jeu ayant largement penché sur l'aile droite où évolue (plus ou moins Messi), voire dans l'axe, l'ailier parisien n'a que peu touché la balle durant les 75 minutes qu'il a passées sur le terrain. On l'a en revanche bien vu à la 21ème minute quand il perd son duel face au gardien sur la plus grosse occasion du début de la partie. Bien lancé, son plat du pied gauche a été repoussé par le gardien. 

On le verra un peu plus après la pause, sans que cela soit spécialement flagrant et El Fideo va s'offrir une seconde occasion de ce type peu avant sa sortie. En bout de course après un gros effort, il ne va pas cadrer sa tentative en angle fermé et par ailleurs déviée. Le joueur du PSG, régulièrement critiqué au pays pour ses matches avec la sélection, signe donc une nouvelle prestation qui devrait faire parler vu son manque d'impact général. Parmi les points positifs, on note tout de même un bon retour défensif en fin de première période et une belle ouverture dans la foulée.

Lo Celso trop timide

La grande nouveauté du jour était la première du jeune milieu du PSG Giovani Lo Celso, 21 ans et appelé pour la première fois avec la sélection A argentine. Titularisé dans une position un peu bâtarde qui semblait être celle d'un milieu relayeur gauche dans le 3-3-4 argentin, il n'a jamais réellement su trouver sa place dans ce rôle ni à ce poste. Il s'est bien proposé à ses partenaires mais ceux-ci ne l'ont que peu utilisé ou su le trouver. Comme un symbole, il s'efface devant Di Maria à la 21e minute de jeu quand celui-ci est trouvé dans la surface en bonne position...

Plus ennuyeux, Lo Celso n'a jamais su jouer son jeu lors de cette première. Apparu très contracté, il s'est la plupart du temps contenté de jouer latéralement voire en retrait. Le joueur capable de porter le jeu et de créer qui apparaît de temps en temps avec le PSG a été tout simplement introuvable ce samedi après-midi. Lors des rares échanges avec Messi, le jeune Lo Celso ne semblait ainsi plus savoir où se mettre, entre volonté de jouer son jeu et envie de faire briller la star de l'Argentine. Alors qu'il a joué près d'une heure, ses dix dernières minutes sont encore plus marquantes concernant son match : il loupe ainsi une relance facile et fait une faute pour se rattraper puis, quelques minutes plus tard, il donne enfin un bon ballon vers l'avant.

Il sort finalement peu après l'heure de jeu et son remplaçant Papu Gomez va montrer dès les premières secondes ce que Lo Celso n'a su apporter, à savoir du culot, de l'envie et de la vie. Le bilan est très cruel pour Lo Celso. Alors qu'il n'avait jamais eu autant de temps de jeu cette saison avec Paris, c'est probablement avec l'Argentine qu'il a montré le moins...

Joueur(s) lié(s) 


News 

jeudi 23 novembre

mercredi 22 novembre

mardi 21 novembre

lundi 20 novembre

dimanche 19 novembre

samedi 18 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux