Article 

Première très réussie avec les Bleus pour Areola, Mbappé à son avantage

Publié le jeudi 6 septembre 2018 à 23:47 par Arnaud Roszak
L'équipe de France est allée faire match nul 0-0 en Allemagne à l'occasion de la première journée de la Ligue des Nations. Si les Bleus repartent avec le point du nul, ils le doivent en grande partie à leur portier Alphonse Areola, auteur d'une énorme partie pour ses débuts avec les A. Kylian Mbappé a aussi joué l'intégralité du match et s'est montré plutôt à son avantage.

Français et Allemands se quittent dos-à-dos

Pour son premier match depuis son sacre mondial en Russie, l’équipe de France affrontait les Allemands, chez eux, à Munich. La première mi-temps fut assez timorée dans son ensemble, les deux équipes se sont longtemps observées. C’est la Mannschafft qui allumait la première banderille : Timo Werner, souvent trouvé sur les côtés, crochetait Benjamin Pavard et frappait à ras de terre. Mais la tentative était bien captée par Alphonse Areola (19e minute). Quelques minutes plus tard, sur un corner, Rüdiger décroisait sa tête au second poteau et trouvait Hummels, qui ne parvenait pas à convertir l’offrande. Les Bleus se sont réveillés par la suite. Tout d’abord sur une bonne combinaison côté gauche, entre M’Bappé, Griezmann et Kanté. Le centre de ce dernier trouvait Giroud, qui parvenait à placer une belle tête, bien sauvée par Neuer (35e minute). Puis, sur un coup-franc puissant tiré par M’Bappé aux 25m, mais parfaitement anticipé par le portier allemand. L’attaquant parisien se montrait encore une fois en cette fin de première période avec un bon centre pour Giroud, mais la talonnade du joueur de Chelsea passait à côté. 

Au retour des vestiaires, les Bleus continuaient sur leur lancée. A la 49e minute, Griezmann et Kanté combinaient pour trouver Matuidi. Son centre, mal négocié par la défense allemande, finissait dans les pieds d’Antoine Griezmann, mais sa frappe était trop axiale. Dix minutes plus tard, Paul Pogba décalait l’attaquant madrilène d’une subtile talonnade, qui retentait sa chance. Une tentative qui obligeait Manuel Neuer à sortir une belle parade. Le rythme de la partie s’accélérait, et voyait les Allemands reprendre le dessus sur le plan physique et technique. Mais les joueurs de Joachim Löw se sont tous cassés les dents sur un Alphonse Areola très en jambes. D’abord, à la 65e minute, le titi Parisien repoussait une belle frappe de Marco Reus. Il négociait ensuite parfaitement une reprise de Mats Hummels et un centre plongeant de Thomas Müller. Enfin, le portier français terminait son récital par un arrêt de grande classe : sur corner, le Bavarois Kimmich s’élevait plus haut que les défenseurs français. Mais Areola sortait une horizontale parfaite pour détourner le cuir. 

La fatigue se faisant sentir, la fin de partie devenait brouillonne. Et c’est sur un score nul et vierge assez logique (0-0) que les deux équipes se quittaient.

Areola énorme pour sa première, Mbappé percutant

Pour sa première sélection en Equipe de France, Alphone Areola a probablement été l’homme du match ce soir. Titulaire et aligné avec les dix joueurs de champs habituellement titulaires des Champions du Monde, il a impressionné pour ses débuts sous le maillot tricolore. D’abord peu sollicité, il va connaître une première alerte sur une frappe de Werner, bien captée au sol à la 18ème, puis sur une bonne prise de balle aérienne quelques minutes plus tard. Mis en confiance, il sera ensuite occupé par intermittences avant le creux des Français pendant la dernière demi-heure : à partir de l’heure de jeu, il va osciller entre le très costaud et le carrément monstrueux, sur plusieurs parades de grandes qualité (61ème, 68ème, 72ème, 75ème x2), la dernière d’entre elle au bénéfice d’une main hyper ferme à bout portant devant Ginter. On peut dire qu’il a pleinement réussi son baptême du feu et il confirme ainsi son bon début de saison avec le PSG.

Kylian Mbappé, quant à lui, était titulaire dans habituel couloir droit en Bleus et il a été l’auteur d’un match en deux temps. Parfois génial pendant la première heure, il a régalé par ses décrochages, ses prises de vitesse face au jeu et son aisance technique. Il lui a manqué un peu de justesse dans les derniers mètres et il a parfois été trop gourmand dans ses choix de dribbles mais il a fait très mal aux Allemands jusqu’à la dernière demi-heure, moment où l’ensemble de l’Equipe de France est entrée dans une zone de turbulence. Comme ses coéquipiers, moins à l’aise physiquement, il a en plus dû disputer les vingt dernières minutes dans une position théorique d’avant centre à la sortie de Giroud. En mal d’explosivité, il n’a pas su faire les dégâts espérés dans le dos de la défense allemande. Il termine quand même le match avec un bilan globalement positif.

Kimpembe, Kehrer et Draxler n'ont quant à eux pas participé à la rencontre.

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

mercredi 14 novembre

mardi 13 novembre

lundi 12 novembre

dimanche 11 novembre

samedi 10 novembre

vendredi 09 novembre

jeudi 08 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux