Article 

Rabiot, un mail sans émotions particulières

Publié le jeudi 24 mai 2018 à 16:15 par Marius Cassoly
Le Parisien nous livre quelques précisions sur le fameux mail envoyé par Adrien Rabiot à Didier Deschamps en début de semaine, indiquant sa volonté de se retirer de la liste des suppléants pour la Coupe du Monde 2018. Un texte court et sans émotions particulières.

« Monsieur le Sélectionneur »... C'est par ces mots qu'Adrien Rabiot a entamé son mail adressé à un membre du staff de l'Équipe de France en début de semaine, ensuite transmis à Didier Deschamps, selon Le Parisien. Dans ce message, le milieu de terrain parisien informe le sélectionneur français de sa volonté de se retirer de la liste des suppléants pour la Coupe du Monde 2018. S'il a profondément été déçu de ne pas faire partie des 23 Français qui feront le voyage en Russie, Rabiot ne l'a pas forcément fait ressentir dans son texte, envoyé sans émotion particulière. Le Parisien évoque «un texte très informatif, sans affect apparent et sans explication sur le fond de sa démarche ».

Le joueur de 23 ans commence par aborder son statut de suppléant, avant d'expliquer que « dans ces conditions », il ne répondra à aucun appel de l'Équipe de France les prochains jours, même si l'un des cinq milieux de terrains appelés jeudi dernier (Kanté, Pogba, Nzonzi, Matuidi ou Tolisso) venait à se blesser, rapporte le journal. Et tout cela sans donner de précisions supplémentaires, sans effectuer le moindre reproche, et en ne citant aucun nom. Un court texte, d'environ une dizaine de lignes, dont le seul but est d'informer, en mettant de côté les états d'âmes.

Alors, reverra t-on un jour Adrien Rabiot sous le maillot bleu ? C'est la question qui taraude désormais tous les observateurs du football, et celle-ci a bien évidemment été posée à Didier Deschamps, présent hier après-midi en conférence de presse, à Clairefontaine. Le sélectionneur français ne se montre pas catégorique : «Je n'ai jamais pris de décision radicale. Il se met à la faute, point barre. J’ai argumenté le fait qu’il ne soit pas là par rapport à ce qu’il a pu se passer avec nous sur le terrain. Je n'ai rien eu à lui reprocher en termes de comportement. C'est pour ça que ça me surprend encore plus.» 

Quoi qu'il en soit, aucune sanction disciplinaire ne devrait être adressée à l'international français (6 sélections), qui semble s'être tiré lui-même une balle dans le pied. «Sa déception ne l’autorise pas à abandonner et à ne pas se mettre au service de l’Équipe de France. Faire partie du collectif de l’Équipe de France, être parmi les trente meilleurs joueurs français, est une chance et un privilège dans la carrière d’un joueur. Adrien a pris une mauvaise décision. Il se pénalise et se sanctionne tout seul.», a précisé Noël le Graet, président de la Fédération française de Football (FFF), dans un communiqué paru ce mercredi. 

Si son avenir avec les Bleus reste encore ouvert, malgré cet épisode polémique, son futur avec le PSG est lui toujours assez flou. La direction parisienne, Antero Henrique en ligne de mire, discute actuellement avec Véronique Rabiot, mère et agent d'Adrien, en vue d'une prolongation avec le club de la capitale. En fin de contrat dans un an, le titi parisien pourrait se voir offrir une prolongation de contrat aux «allures de pont d'or», rapporte le quotidien régional. Néanmoins, le journal précise que cette querelle avec les Bleus pourrait «renverser beaucoup de certitudes».

Peu d'informations ont filtré concernant l'état d'esprit du joueur depuis cette folle sortie mais, dans l'entourage du PSG, il se murmure que Rabiot attendrait quant à lui plus de soutien de la part du PSG dans cette situation compliquée. Le club parisien, qui n'a pas encore réagi officiellement à cette affaire, envisagerait la publication d'un communiqué mais est bien conscient de la difficulté de légitimer la chose alors que la polémique est vive, un membre du gouvernement s'étant même exprimé sur ce refus inattendu.

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

lundi 17 juin

dimanche 16 juin

samedi 15 juin

vendredi 14 juin

jeudi 13 juin

mercredi 12 juin

mardi 11 juin

lundi 10 juin

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux