Article 

Un petit Brésil s'impose, Silva solide, Marquinhos un peu moins

Publié le mardi 26 mars 2019 à 23:22 par Philippe Goguet
Opposé à la République Tchèque en match amical, le Brésil s'est imposé 3-1 grâce notamment à une bonne seconde période mais a montré un visage longtemps peu séduisant. Si Thiago Silva s'est montré solide durant tout le match, Marquinhos a eu bien du mal avant la pause quand le Brésil souffrait avant de se reprendre.

Trois jours après un petit nul contre le Panama (1-1), la victoire décrochée par le Brésil sur le terrain de la République Tchèque ne va pas rassurer quant à la forme de la Seleção à quelques semaines du début de sa Copa America. Du côté de Prague, elle va même signer une première mi-temps ratée en tout point et rentre logiquement aux vestiaires en étant menée grâce à un joli but de Pavelka. Firmino va égaliser dès la reprise d'un but de renard avant que le Brésil ne se mette peu à peu en route. C'est poussif, pour être gentil, mais un doublé de Gabriel Jesus en fin de rencontre sur deux actions plutôt bien menées offre la victoire aux troupes de Tite (3-1).

Les deux joueurs du PSG retenus en sélection étaient titulaires pour la partie et ils ont connu un match légèrement différent. Aligné dans l'axe gauche de la défense centrale, Thiago Silva va se montrer solide de bout en bout. Même durant l'effroyable première période brésilienne, il parvient à s'en sortir, se montrant notamment bien présent dans les airs ou solide dans sa surface face à un adversaire qui arrivait lancé peu avant la pause. C'est finalement en contrant une frappe qui va finir au ras du poteau qu'il est le plus dangereux pour son équipe. Quand les locaux vont baisser de pied, il va logiquement se montrer encore plus souverain et finit avec le brassard de capitaine après la sortie de Casemiro. Seul point négatif, il n'a fait que trop peu d'efforts dans la relance, se déchargeant souvent sur son partenaire de club à ses côtés.

Marquinhos était justement aligné dans l'axe droit de la défense et lui va subir de plein fouet la faillite du milieu brésilien durant la première période. Malgré un bon sauvetage en début de match, les attaquants adverses vont lui faire mal de façon régulière, tout particulièrement un Patrick Schick dont le combo puissance/mobilité va beaucoup gêner Marquinhos. Il le fauche par exemple devant la surface, offrant un coup-franc qu'Alisson va sauver par miracle. C'est encore le malheureux Marquinhos qui se loupe sur l'ouverture du score, passant à travers. Alors que le milieu brésilien prend l'eau et laisse les attaquants adverses se projetter vers le but adverse, le défenseur parisien est logiquement en souffrance. Une fois la Seleção remobilisée à la pause, il signe un second acte de bien meilleure qualité, redevenant dominant dans les duels et souverain. Dans la relance, il a souvent été responsabilisé et s'en est tiré de façon honorable.

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

lundi 16 septembre

dimanche 15 septembre

samedi 14 septembre

vendredi 13 septembre

jeudi 12 septembre

mercredi 11 septembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux