Article 

Clean-sheet, Di Maria et Cavani, PSG/Nantes (2-0) en 3 stats

Publié le jeudi 5 décembre 2019 à 1:52 par Thibaut Brossard
Le PSG s'est difficilement imposé 2-0 face à Nantes, retour sur la partie via trois stats concernant ce nouveau clean-sheet, Angel Di Maria et Edinson Cavani.

9 clean-sheets en 10 matches à domicile

Pour la 9ème fois en 10 rencontres au Parc des Princes cette saison, le PSG a gardé sa cage inviolée. Le seul accroc reste pour le moment la défaite 2-0 face à Reims le 25 septembre (7ème journée). Le bilan en Ligue 1 est donc de de 7 victoires et 1 défaite pour 20 buts marqués (soit 2.5 buts par match) et donc seulement 2 encaissés. En Ligue des Champions, c’est 2 victoires en autant de rencontres avec 4 buts inscrits et aucun encaissé.

Par comparaison, à l’extérieur, en Ligue 1, le PSG en est à 5 victoires et 2 défaites avec un total de 12 buts marqués et 6 encaissés. En Champions League, le bilan est de 2 victoires et d’un nul avec 8 buts inscrits et 2 pris.

Face à Nantes, ce nouveau cleen-sheet est en grande partie due à la belle performance de Keylor Navas. Le Costaricien a réalisé 4 arrêts, dont au moins deux de très grande classe, ce qui porte son total de sauvetages à 28 sur les 5 derniers matches qu’il a disputés (dont 10 à Madrid). On peut voir le verre à moitié plein et considérer que le PSG tient enfin son gardien de classe mondiale ; ou à moitié vide et s’inquiéter de voir le dernier rempart de l’équipe être autant sollicité…

6ème passe décisive de Di Maria

L’algorithme de Whoscored lui préfère Neymar à l’heure de désigner l’homme du match, mais pourtant Angel Di Maria a encore crevé l’écran face aux Canaris. Si l’attention médiatique était focalisée sur la reconstitution du duo Mbappé-Neymar, c’est bien un trio d’attaque qui a porté l’attaque parisienne. Et sans l’Argentin, cette attaque serait drôlement bancale tant il apporte par ses passes lumineuses, ses courses, ses frappes de loin et ses efforts défensifs. Un peu tout ce que ne font pas les deux autres stars en fait.

Face à Nantes, El Fideo a donc délivré une nouvelle passe décisive (pour Mbappé) : la 6ème de la saison selon Whoscored (la 7ème selon la LFP qui en comptabilise curieusement 3 contre Marseille). Il a également réussi 4 passes clés (dont une extraordinaire en fin de match, en talonnade pour Cavani), ce qui porte à 43 son total en Ligue 1 cette saison (il en avait fait 55 l’an passé). Sa moyenne sur la saison est de 2.9 key passes par match, ce qui le classe au 3ème rang de la Ligue 1.

Ce qui impressionne encore davantage, c’est sa moyenne sur les 6 derniers matches de Ligue 1 : il a en effet réussi 29 passes avant un tir sur ses 6 dernières rencontres de championnat, soit une moyenne de 4.8 par match.

0.12 expected goals pour Cavani

Comment ne pas revenir sur l’incroyable loupé d’Edinson Cavani en fin de rencontre ? De manière froide et statistique, le site understat indique que dans cette situation, le taux de réussite face au but est de 12 % (ce qui au passage paraît bien peu). Au global, la réussite parisienne sur cette rencontre est conforme aux expected goals (2.04). Les Nantais, eux, sont à 0.47.

Le tableau ci-dessous détaille les performances de Cavani depuis le début de saison en comparant ses buts marqués et ses buts attendus par rencontre disputée.

Adversaire

Minutes

Buts marqués

Expected goals

Ecart

Nîmes

90

1

1,53

-0,53

Rennes

90

1

0,51

0,49

Toulouse

13

0

0,05

-0,05

Marseille

19

0

0

0

Dijon

12

0

0,44

-0,44

Brest

81

0

0,76

-0,76

Lille

12

0

0,33

-0,33

Nantes

1

0

0,12

-0,12

TOTAL

 

2

3,74

-1,74

 

Au global, en 8 matches de Ligue 1, il a inscrit 2 buts. Les expected goals indiquent qu’il aurait pu, compte tenu des situations qu’il a eues, en marquer près de 4. Il sous-performe donc depuis le début de saison. Son maigre temps de jeu et sa situation difficile au PSG y sont sûrement pour beaucoup. Ces deux dernières saisons, il avait au contraire « surperformé » : 18 buts inscrits l’an passé contre 15.5 attenus, et 28 contre 24.3 en 2017-2018.

Cette saison, tous les attaquants du PSG, sauf Di Maria et Choupo-Moting, sont d’ailleurs dans la même situation que Cavani. Nous aurons l’occasion de revenir dans un prochain article sur cette étrange statistique.

L’homme du match selon les stats : Neymar Jr

Avec une évaluation de 8.06 selon le site spécialisé Whoscored, Neymar devance Idrissa Gueye (7.96) et Angel Di Maria (7.79).

Forcément, comme souvent cette saison, l’impression est contrastée concernant le génial Brésilien. Si l’on se focalise sur ses pertes de balle (22), ses dribbles ratés (4), ou son attitude nonchalante, difficile d’en faire l’homme du match.

Mais, le Brésilien a su faire dans l’efficacité. Il a notamment cadré ses trois frappes. Il domine d’ailleurs la Ligue 1 dans cette catégorie statistique des tirs : 1er avec 4.3 tirs en moyenne par match, et 1er avec 2.3 tirs cadrés par match !

Face à Nantes, il a réussi 5 dribbles sur 9 tentés. Il a d’ailleurs contaminé l’ensemble de ses coéquipiers puisque le PSG dans son ensemble a tenté en tout 38 dribbles (pour 20 réussis), soit son record de la saison (moyenne de 24 jusque-là). Les 10 joueurs de champ alignés au coup d’envoi se sont essayés au moins une fois à l’exercice (même Thiago Silva pour son 2ème dribble réussi de la saison !)

Il a surtout éteint les derniers espoirs des hommes de Gourcuff en transformant son pénalty, pourtant donné à retirer, en fin de match. Il aurait pu être l’auteur d’un doublé si, via la VAR, l’arbitre ne l’avait pas assez curieusement privé d’un premier but en première mi-temps.

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

dimanche 08 décembre

samedi 07 décembre

vendredi 06 décembre

jeudi 05 décembre

mercredi 04 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux