Article 

Le bilan joueur par joueur du mois d’août, vu par les stats

Publié le vendredi 8 septembre 2017 à 13:01 par Thibaut Brossard
Alors que le PSG retrouve les terrains ce vendredi soir à Metz, retour sur le premier mois de compétition avec un bilan des joueurs vu par les stats.

Dans la continuité du bilan collectif, cet article vous propose de vous pencher maintenant sur les performances individuelles des joueurs du PSG. Comme pour l’article précèdent, l’analyse porte sur les quatre premiers matches de championnat et les données sont principalement issues du site Whoscored.

Pour essayer de rendre plus agréable des statistiques qui peuvent parfois paraître indigestes, nous avons classé les joueurs, de manière assez subjective en plusieurs niveaux et avons essayé de mettre en évidence les chiffres marquants de ce tout début de saison.

13 joueurs sont ici présentés, les minutes jouées par Lo Celso, Berchiche et Draxler étant insuffisantes pour le moment pour les inclure dans l’analyse.  

5 étoiles

Neymar Junior :

  • Le chiffre à retenir : 1er. Savourons. Nous avons sous les yeux le (probable) meilleur joueur de l’histoire de la Ligue 1
  • Les chiffres officiels : 3 matches, 3 buts, 3 passes décisives 
  • Les chiffres que les statisticiens de lfp.fr ne pensaient jamais voir de leur vie : 33 dribbles réussis sur 41. Ce sont les plus hauts totaux de Ligue 1. Le 2ème (Fékir) a lui réussi 21 dribbles. Le tout en 3 matches seulement. Ramené à la moyenne par match, il a réussi plus de deux fois plus de dribbles que Fékir (11 vs 5.3). Son chef d’œuvre (pour le moment) : 14 dribbles contre Toulouse, soit le plus haut total de Ligue 1 depuis 2009 égalé 
  • Les chiffres que les statisticiens de lfp.fr ont vérifiés 3 fois avant de les publier : 8 tacles tentés contre St Etienne (record du match)
  • La stat qui montre que Pascal Dupraz n’avait pas bien préparé son plan anti-Neymar : 24 duels gagnés contre Toulouse : un record en Ligue 1 pour un attaquant depuis 10 ans
  • La stat qui montre que Oscar Garcia est (probablement) un meilleur coach que Pascal Dupraz : 0 tir tenté par Neymar contre 6 en moyenne jusque là
  • La stat qui fait croire que c’est toi le maillon faible de ton équipe : 75.9 % de passes réussies, c’est, avec Cavani, le plus faible taux de toute l’équipe
  • La stat dont vont se servir les « experts » pour dire que 222 M€ de transfert, c’était beaucoup trop : 32 ballons perdus par match. C’est presque autant que Cavani-Di Maria et Pastore réunis. Applique-toi un peu garçon !
  • La stat qui montre que tu révolutionnes le jeu de ton équipe : 11 dribbles réussis par match alors qu’en moyenne la totalité de l’équipe en réussissait 12.6 l’an passé
  • La stat qu’on ne comprend toujours pas : 4.3 tacles par match, soit 2ème plus gros total de l’équipe derrière Daniel Alves. Joga Bonito ? 
  • La stat qui pourrait être plus élevée : 5.7 fautes subies par match. Il est 1er de toute la Ligue 1. Un conseil chez vous : amusez-vous à compter le nombre de fautes non sifflées. 
  • La stat qui montre que Seri est un crack : il réalise autant de 5 passes clés par match que Neymar, et les deux joueurs sont donc à égalité en tête de ce classement de Ligue 1
  • Le truc qui claque pour les statisticiens du foot : c’est lui le MVP Europe du mois d’août d’après le site de stats Whoscored (évaluation de 9.3). 

Edinson Cavani :

  • Le chiffre à retenir : 45 buts lors des 44 derniers matches de Ligue 1, 92 buts en 137 matches de Ligue 1
  • Les chiffres officiels : 5 buts (dont 2 pénaltys), 2 passes décisives
  • La stat qui rend envieux même Neymar : il a marqué lors de chaque match de Ligue 1
  • Le truc qui ne devrait pas durer avec l’arrivée de Mbappé : il a marqué 36 % des buts de l’équipe
  • La stat que tu montres à Di Maria : il est en tête de la Ligue 1 avec 10 tirs cadrés sur 16
  • lL stat intéressante à surveiller dans la saison : 9 % de ses passes sont des passes clés. Soit 6 en 67 passes. Et il a déjà réussi la moitié de son total de passes décisives de l’an passé (4 sur toute la saison)
  • Le chiffre en progression mais c’est pas compliqué tellement il partait de loin : 17 passes par match. C‘est le plus faible total de l’équipe (et de très loin) mais c’est mieux que l’an dernier (14.4)

Daniel Alves :

  • Le chiffre à retenir : 100.3. C’est son nombre de ballons joués par match. Un niveau exceptionnel pour un défenseur. La moyenne des autres défenseurs de l’équipe est de 66, c’est dire son implication dans le jeu parisien et le fait qu’il ait très vite trouvé ses marques. 
  • Les chiffres officiels : 3 matches, 1 passe décisive
  • Le secteur qu’il domine : la défense. Il est le leader de l’équipe dans trois catégories statistiques qui traduisent bien son investissement défensif : 5.7 tacles réussis, 2.3 interceptions et 16.7 ballons gagnés par match 
  • La stat Champions League : 6 passes clés, soit 2 par match. Aucun parisien, à part Di Maria n’en a produit autant l’an passé. 
  • La stat qui fait du bien à l’équipe : il réussit 36 % de ses centres alors que la moyenne de l’équipe au mois d’août est de 21 %
  • La stat pas aussi nulle qu’elle en a l’air : 0, comme le nombre de fois où il s’est fait dribbler. Infranchissable
  • Le truc qui claque : considéré comme le meilleur arrière droit du continent du mois d’août, il figure dans l’équipe type Europe du mois du site Whoscored
  • La stat à la James Harden : il perd 13.3 ballons par match, plus haut total derrière Neymar et Di Maria 

4 étoiles

Thiago Motta :

  • Le chiffre à retenir : 67 (ou 68) : comme la minute du match où Emery l’a sorti à deux reprises (en 4 matches). Parce qu’il était carbo ? Pour le préserver pour la suite de la saison ? Ou simplement pour obliger Rabiot à jouer 6 ? A voir…
  • Les chiffres officiels : 4 matches, 1 but 
  • La stat qui montre qu’il veut marquer de son empreinte la Ligue 1 : 3.3 fautes par match. Il est le leader de l’équipe dans cette catégorie mais « seulement » 4ème de toute la Ligue 1. Encore un petit effort Thiago !
  • La stat où t’es à égalité avec Rabiot : 418, comme le nombre exact de ballons joués en 4 matches 
  • La stat où t’es à égalité avec Rabiot, le retour : 1, comme le nombre de buts marqués. Cela ne lui était pas arrivé depuis la 20ème journée de la saison 2015-2016 contre Bastia (déjà sur corner, déjà sur une passe d’un défenseur Brésilien Thiago Silva, et déjà c’était plus dur de la mettre à côté)
  • La stat où t’es à égalité avec Rabiot, promis c’est la dernière après on arrête : 4, comme le nombre de passes clés réalisées, en 4 matches
  • La stat où t’es à égalité avec Rabiot (celle-là, désolé, on ne pouvait vraiment pas la passer sous silence) : 14, comme le nombre de passes longues réussies
  • La stat où t’es (presque) à égalité avec Rabiot : 94.3 %, comme le taux de passes réussies. Rabiot, lui est à 94.4 %. 21 passes ratées par Thiago Motta, contre 20 pour Rabiot. Jumeaux ?

Adrien Rabiot : 

  • Le chiffre à retenir : 224, comme le nombre de passes réalisées dans le camp adverse. C’est le plus haut total de Ligue 1
  • Les chiffres officiels : 4 matches, 1 but
  • Le chiffre qui montre que ta mère a une touche auprès du coach : 357 minutes jouées, c’est le plus haut total de l’équipe jusqu’à présent 
  • La stat qui montre qu’entre Thiago Motta et toi, c’est toi le plus fort : 12 tacles réussis, alors que l’italo-brésilien en a seulement 9
  • La stat qu’est pas dans les stats mais qui restera dans l’histoire : 8 tirs dont 1 (contre Toulouse) qui amènera le 1er but de Neymar au Parc

Marquinhos :

  • Le chiffre à retenir : 4, comme son nombre de frappes au but, en 3 matches. Soit un ratio de 1.3 quasiment triplé par rapport à sa moyenne 2016-2017 (0.5). Comme des envies de montrer à son pote Neymar que lui aussi peut marquer ? 
  • Les chiffres officiels : 3 matches, 1 passe décisive 
  • Le truc qu’on n’attendait plus : il a délivré sa 1ère passe décisive en championnat alors qu’il a commencé en Ligue 1 il y a quatre ans  
  • La stat où tu peux narguer Thiago Silva : 96.8 % : c’est son taux de passes réussies, alors que son compère de la défense brésilienne est « seulement » à 96.7 %
  • La stat du mec qui n’a vraiment pas confiance en son gardien : 1.7 frappes contrées par match, soit le plus haut total de l’équipe

Layvin Kurzawa :

  • Le chiffre à retenir : 6. C’est son nombre de tirs, soit le 3ème plus haut total de Ligue 1 pour un défenseur (derrière Glik 9 et Bensebaini 7)
  • Les chiffres officiels : 4 matches, 1 but
  • Le match qui a marqué Didier Deschamps : contre Toulouse (3ème journée) : un but de toute beauté sur un corner de Neymar, mais aussi 4 tirs dont 2 cadrés, 92 % de passes réussies, 4 tacles réussis, 3 dégagements, 2 interceptions
  • La stat qu’on n’attendait pas aussi haute : 2ème meilleure moyenne d’interceptions de l’équipe (1.8)
  • Le truc à bosser : les centres. 2 réussis sur 9 tentés en tout. 3 matches sur 4 avec aucun centre réussi. 
  • La stat dont on ne sait pas s’il faut s’en réjouir ou pas : il a réussi plus de dribbles (4) que de centres (2) 
  • Le truc que même Neymar ne peut pas faire : 100 % de réussite aux dribbles (4/4 depuis le début de saison)

Javier Pastore : 

  • Le chiffre à retenir : 2, comme son nombre de buts, soit autant que sur les deux dernières saisons réunies
  • Les chiffres officiels : 4 matches, 2 buts
  • La stat à la Trezeguet : 3 tirs, 2 cadrés, 2 buts
  • La stat qui montre que tu préfères quand Neymar te regarde des tribunes : 3 passes clés contre Amiens, aucune dans les 3 matches suivants
  • La stat que tu montres au coach : depuis le début de saison, il a tenté et réussi plus de tacles (7/10) que de dribbles (5/8)

Thomas Meunier :

  • Le chiffre à retenir : 1. C’est le nombre de passes décisives données en autant de matches disputés. Le match avec Daniel Alves est lancé !
  • Les chiffres officiels : 1 match, 1 passe décisive 
  • le truc qu’il copie sur les Italiens : les fautes commises. Avec 2 fautes en un match, il est quasiment au niveau de Verratti et de Thiago Motta. Il n’a pas poussé le vice à récolter de carton rouge mais il a déjà pris un jaune.  

3 étoiles

Angel Di Maria :

  • Le chiffre à retenir : 11 tirs hors surface, aucun joueur de Ligue 1 n’en a pris plus que lui
  • Les chiffres officiels : 4 matches, 1 passe décisive
  • Les stats qui montrent que ça va être compliqué de rester titulaire : 5 tirs cadrés sur 15, 4 dribbles réussis en 4 matches, 1.8 passes clés par match (son plus faible total depuis son arrivée), 20 centres ratés sur 23 
  • La stat qui permet d’imaginer qu’il aurait pu avoir de meilleures stats : 6 de ses 15 tirs ont été contrés par des adversaires (et ne sont donc pas comptabilisés comme tirs cadrés)
  • La stat qui montre qu’il ne souffre pas de l’arrivée de Neymar : son nombre de passes (49) et son taux de passes réussies (83.1 %)  est en hausse par rapport à l’an dernier (respectivement 32 et 76.4 %)

Thiago Silva :

  • Le chiffre à retenir : 1, comme son nombre de frappes en dehors de la surface. Soit une de plus que sur l’ensemble de la saison dernière. L’effet Neymar on vous dit ! 
  • Les chiffres officiels : 3 matches, 1 csc
  • Les stats du mec qui veut rappeler qu’il est « O Monstro » : 14, comme son nombre de ballons gagnés par match (2ème de l’équipe) et 100 % comme son % de tacles réussis
  • La stat où tu es trois fois moins bon que Damien Silva mais que tu es quand même le meilleur de ton équipe : les dégagements (3.3 par match, contre 9.7 pour le défenseur de Caen, leader de Ligue 1) 
  • La stat du joueur qui a la poisse : 1, comme le but contre son camp qui lui est attribué parce qu’il dévie involontairement la tête de Christopher Jullien (Toulouse)
  • La stat habituelle du mois d’août : 1, comme sa sortie sur blessure (à la mi-temps du match contre Amiens)

Presnel Kimpembe :

  • Le chiffre à retenir : 100 % de passes réussies contre St Etienne (46/46)
  • Les chiffres officiels : 3 matches
  • La stat où t’es à égalité avec Berchiche : 1, comme le nombre de passes ratées par les deux joueurs. Kimpembe en 225 minutes, Berchiche en 10 minutes.
  • La stat du mec encore un peu timide : 51, comme son nombre de ballons joués par match, alors que ses homologue de la défense centrale sont au-dessus des 70 ballons en moyenne
  • La stat qui confirme que t’étais pas loin du carton rouge : 5 fautes contre St Etienne (+ un jaune). C’est le plus haut total sur un match pour un Parisien cette année (à égalité avec Thiago Motta). Un jour sans car il n’en a commis aucune lors des deux autres rencontres

Marco Verratti :

  • Le chiffre à retenir : 142 comme son nombre de ballons touchés à Guingamp. C’est le plus haut total sur un match pour un Parisien jusque-là
  • Les chiffres officiels : 3 matches
  • La stat qui montre que c’est toi le patron : lors de deux des trois matches qu’il a disputés, c’est lui qui a touché le plus de ballons de toute l’équipe
  • Les stats qui montrent que la taille ne fait pas tout : Verratti (1.65 m) est 2ème du classement de Ligue 1 du nombre de passes (107 passes) derrière Seri (1.68 m) avec 117 passes. Signalons au passage que Verratti est plus précis (92.2 % de passes réussies vs 90.6 %) mais moins décisif (2.7 passes clés par match contre 5)
  • La stat qui montre que t’essayes de diversifier ton jeu : 7.3 passes longues par match (plus haut total de l’équipe et en hausse par rapport à 2016-2017) 
  • La stat qui fait plaisir aux « Verratti haters » sur les réseaux sociaux : 2.3 fautes commises par match (contre seulement 1.5 l’an passé), un carton jaune (6 en tout en l’an passé) et un carton rouge (son 1er en Ligue 1 depuis 2012-2013…)
  • Les stats qui montrent que quand t’es pas là, c’est pas pareil : en son absence contre St Etienne, l’équipe a joué environ 150 ballons de moins et s’est créé moitié moins d’occasions
  • Les chiffres qui montrent que tu réalises malgré tout un bon début de saison : 92.2 % de passes réussies (88.4 % l’an passé), 2.7 passes clés par match (1.4 l’an passé) 
  • Les chiffres qui montrent que clairement t’es en-dedans en ce début de saison : 1.7 dribbles réussis par match (dont 0 contre Guingamp) contre 2.1 l’an passé, 1.3 tacles réussis contre 3.1 l’an passé


News 

lundi 20 novembre

dimanche 19 novembre

samedi 18 novembre

vendredi 17 novembre

jeudi 16 novembre

mercredi 15 novembre

mardi 14 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux