Article 

Le début de saison en 5 stats : Bernat latéral décisif

Publié le vendredi 13 septembre 2019 à 18:06 par Thibaut Brossard
Suite et fin de notre tour d’horizon des stats marquantes du début de saison parisien. Après les tirs de loin, les exploits de Choupo-Moting, les centres et les buts sur coups de pieds arrêtés, nous concluons cette série avec les stats de Juan Bernat. L’arrière gauche espagnol a déjà deux passes décisives à son actif et est globalement l ’auteur d’un début d’exercice convaincant. Retour en détail et en chiffres sur ses quatre premiers matches de Ligue 1 2019-2020.

Tout d’abord, les précautions d’usage : la saison vient tout juste de démarrer, il n’y a que quatre matches de joués et il est bien trop tôt pour déceler quelque tendance que ce soit pour la saison. Mais n’empêche. Tous les indicateurs sont au vert. Lesquels ? Ceux de Juan Bernat. L’arrière gauche titulaire presque par défaut du PSG. Arrivé en toute discrétion à l’été 2018 en provenance du Bayern Munich pour seulement 5 M€, il tarde à faire l’unanimité parmi les supporters parisiens.

Il a pourtant réalisé une première saison plus que correcte et s’est montré hyper décisif en Ligue des Champions (3 buts). Mais ses largesses défensives, son manque d’impact offensif en Ligue 1 et son entente timide côté gauche avec Neymar, ont terni son bilan. Néanmoins, en ce début de saison, en l’absence du Brésilien, il est très actif dans son couloir et ses stats sont toutes en hausse. Démonstration.   

2 passes décisives en 4 matches, meilleur passeur de Ligue 1 !

Commençons par ce qui se voit le plus dans ses stats : les passes décisives. Il en a déjà réalisé 2 en 4 matches de championnat. Il est donc pour le moment le meilleur parisien dans cette catégorie (Di Maria, Mbappé et Verratti sont les autres passeurs décisifs). Cela fait même de lui le meilleur passeur de Ligue 1 (à égalité avec 10 autres joueurs) !

Les destinataires de ses passes décisives sont Mbappé contre Nîmes, et Choupo-Moting contre Toulouse, sur des actions assez similaires où il fait un bon appel côté gauche avant de trouver un partenaire en retrait en première intention.

En quatre petits matches, il a déjà égalé son total de passes décisives de la saison dernière et son record en carrière sur un exercice ! En effet, jamais en championnat jusque-là, il n’a fait mieux que 2 passes décisives (5 fois néanmoins).

Du progrès dans les centres

Autre secteur de jeu où il est très attendu : les centres. Un des gros points faibles du PSG la saison dernière. Et les stats en carrière de Bernat ne sont pas spécialement rassurantes (cf. graphique ci-dessous), puisque même dans ses meilleures années, il ne dépassait pas les 20 % de réussite (le 36 % de réussite en 2012-2013 est atteint sur un très faible volume).

Ce n’est pas encore la panacée mais le site spécialisé Whoscored recense 2 centres réussis sur 8 depuis le début de saison, soit un taux de réussite correct de 25 %. C’est en tous les cas son meilleur ratio depuis ses premiers pas valencians. Il tournait à 22 % l’an passé (9 centres réussis sur 41 en Ligue 1).

On poursuit la présentation des stats de Juan Bernat avec son incroyable taux de réussite aux passes. Il tourne en effet sur ce début de saison à 93.1 % de réussite ! Il a raté seulement 15 passes en 4 matches (sur 218). Et trois de ses passes ont débouché sur un tir d’un coéquipier ce qui en fait le 3ème parisien au classement des passes clés depuis le début de saison, derrière Di Maria (8) et Verratti (5).

Le graphique ci-dessous nous révèle qu’il n’a, sur une saison entière, jamais atteint un tel niveau puisque son record, jusqu’à présent, est de 92.5 % (sa dernière saison à Munich). Il réussissait l’an passé 90.8 % de ses passes en championnat, et, hormis pour ses débuts à Valence, il a toujours affiché des stats très élevés dans cette catégorie statistique.

Tous les indicateurs statistiques en progression, même défensivement

Alors, convaincus par le début de saison de l’Espagnol ? Pas encore ? Alors, ajoutons qu’il profite à plein de l’absence de Neymar puisqu’il a augmenté son volume de jeu en passant de 58 ballons joués par match l’an dernier à 79 cette saison (dont une rencontre à 93 contre Toulouse). Il s’accorde aussi quelques « gourmandises » par le dribble, mais avec une grande réussite (1.3 sur 2 tentés en moyenne, contre 0.7 sur 1.3 l’an passé). Cela lui a d’ailleurs permis de provoquer un pénalty (à Metz, suite à une combinaison sur corner). Ce n’est pas considéré comme une « assist » mais c’est pourtant bel et bien une action décisive supplémentaire.

D’accord, mais c’est défensivement que le bat blesse souvent avec l’ancien Munichois. Alors, y-a-t-il du mieux dans ce secteur également ? A voir s’il confirme sur la durée, mais avec 10 tacles réussis, il est le 2ème Parisien derrière Verratti et, surtout, avec 2.5 tacles réussis de moyenne par match, il atteint un niveau jamais connu jusque-là dans sa carrière.

Peut-il passer un cap ?

Bref, vous l’aurez compris, tous les indicateurs statistiques ou presque de Juan Bernat sont en progression, voir au sommet de leur carrière, en ce tout début de championnat. Ce n’est pas une surprise de le retrouver tout en haut des classements des passes réussies tant il est un joueur très propre techniquement. Mais s’il se met à mieux centrer et à mettre de l’agressivité en défense, il peut devenir un autre joueur et empêcher les dirigeants parisiens de songer à aller se renforcer à ce poste à l’avenir.

En tous les cas, son coach a l’air particulièrement satisfait de ses prestations (ou particulièrement inquiet de celles que pourrait produire son remplaçant) puisque Bernat est le seul Parisien, avec Marquinhos, à avoir disputé l’intégralité des 4 matches de Ligue 1. Il est même le seul à avoir disputé les 5 matches officiels en entier (Marquinhos était sorti en cours de Trophée des Champions). Et s’il joue tous les matches de la saison, il va effectivement pouvoir produire des stats, et dépasser son record de 2 passes décisives !

Le début de saison du PSG en 5 stats :

  1. Paris n'aime pas tirer de loin
  2. Choupo-Moting l’improbable héros
  3. Enfin plus de centres
  4. 4 buts sur 11 issus de coups de pieds arrêtés
  5. Bernat latéral décisif
Joueur(s) lié(s) 


News 

mardi 17 septembre

lundi 16 septembre

dimanche 15 septembre

samedi 14 septembre

vendredi 13 septembre

jeudi 12 septembre

mercredi 11 septembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux