Article 

Le début de saison en 5 stats : enfin plus de centres

Publié le mercredi 11 septembre 2019 à 18:09 par Thibaut Brossard
Nous poursuivons notre tour d’horizon des stats marquantes du début de saison parisien. Après avoir vu que le PSG avait encore diminué son nombre de tirs de loin, puis s’être penché sur l’improbable héros Eric Maxim Choupo-Moting, nous allons maintenant nous intéresser au jeu sur les côtés et au nombre de centres en particulier.

45 % de centres en plus. Lors des quatre premières rencontres de championnat, le PSG a effectué, en moyenne, 45 % de centres de plus que ce qu’il proposait en 2018-2019. L’échantillon de matches est trop faible pour y voir une vraie stratégie délibérée et tirer quelque conclusion que ce soit, mais l’évolution est suffisamment importante pour être soulignée.

Les mauvaises langues diront que Paris partait de tellement bas dans ce domaine qu’il était logique de faire plus pour ce deuxième exercice avec Thomas Tuchel à la barre. C’est à la fois vrai (les stats de l’an dernier étaient catastrophiques) et faux (on a vu dans un précédent article que, dans un autre secteur, à savoir les frappes de loin, le PSG arrivait à faire « pire » que l’an passé).

Paris passe du 17ème au 5ème rang de Ligue 1 au nombre de centres tentés

En détail, cela donne 4.8 centres réussis sur 22.3 tentés lors des quatre premiers matches de la saison, contre 3.4 sur 15.4 l’an passé.

Le PSG, qui était 18ème l’an passé au nombre de centres réussis (1er Marseille avec 5.7), est désormais 6ème cette année (1er Nîmes avec 7.3). Le taux de réussite, lui, est resté stable à 22 %, soit un niveau toujours légèrement inférieur à la moyenne de Ligue 1 (24 % l’an passé, 23 % cette année). Avec 22.3 centres tentés en ce début de saison, le PSG retrouve ses standards des années QSI (la moyenne est à 20 centres avec un pic à 24 en 2016-2017).

Deux rencontres ont permis de tirer ces premiers chiffres vers le haut : à Rennes (5 centres réussis sur 28) et surtout face à Toulouse (7 sur 35). Ce total de 35 centres contre l’équipe de Casanova constitue même un record sur les trois dernières saisons.

Bien sûr, la définition retenue pour qualifier un centre peut biaiser les comparaisons (le site de la LFP enregistre par exemple 44 centres contre Toulouse) ; de même que l’intégration des corners frappés directement. Les statistiques fournies dans cet article sont issues du site Whoscored et ont donc le mérite d’être homogènes dans la durée.

7 centres réussis sur 27 pour Di Maria et pour tous les latéraux cumulés

Au niveau des individualités, Di Maria se distingue assez nettement. Il était déjà leader dans cet exercice la saison dernière, mais il a encore augmenté ses statistiques en ce début de saison (1.8 centre réussi par match sur 6.8 tentés contre 1 sur 5 l’an passé). Whoscored lui comptabilise notamment 15 centres contre Toulouse (3 réussis seulement néanmoins).

Trois latéraux sur quatre se signalent également plutôt positivement : Dagba avec 1.3 centres sur 4.3 en moyenne (31 % de réussite) contre 0.3 sur 1 l’an passé, Bernat 0.5 réussi sur 2 et Kehrer 1 centre réussi en 1 tentative lors du seul match disputé. En revanche Meunier est à 0 centre considéré comme réussi en 5 tentatives. Une constante néanmoins chez tous les latéraux parisiens : ce souci de ne pas centrer à l’aveugle.

Compte tenu du niveau de possession de balle, le nombre de centres pourrait en effet être plus important. Mais les latéraux parisiens en particulier ont cette préoccupation de s’assurer que le centre a une chance d’aboutir et évitent donc de centrer à la moindre occasion. Cela ne se traduit pas vraiment par un taux de réussite dans l’exercice plus important, mais cela ne saurait tarder, évidemment…

Deux dernières particularités concernant les stats individuelles de ce tout début de saison : on pouvait s’attendre à mieux de la part de l’Espagnol Pablo Sarabia qui n’a toujours pas trouvé un partenaire sur un centre dans son nouveau jardin du Parc des Princes (0/6 contre Nîmes et 0/5 contre Toulouse). Il en est à 2/17 au total en quatre matches alors qu’il en réussissait 1.3 en moyenne par rencontre avec Séville la saison dernière (sur 5.5 tentés).

La bonne surprise vient en revanche de Marco Verratti qui a déjà réussi 3 centres, soit un de plus que son total de ses deux derniers championnats ! Le maestro italien se met donc à centrer. La prochaine étape : frapper au but !

Le début de saison du PSG en 5 stats :

  1. Paris n'aime pas tirer de loin
  2. Choupo-Moting l’improbable héros
  3. Enfin plus de centres
  4. 4 buts sur 11 issus de coups de pieds arrêtés
  5. Bernat latéral décisif


News 

Aujourd'hui

mardi 19 novembre

lundi 18 novembre

dimanche 17 novembre

samedi 16 novembre

vendredi 15 novembre

jeudi 14 novembre

mercredi 13 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux