Article 

3 candidats pour la sécurité du PSG, dont un poussé par le préfet

Publié le mercredi 20 septembre 2017 à 13:43 par Philippe Goguet
Alors que le poste de directeur de la sécurité du PSG est disponible avec le départ de Jean-Philippe d'Hallivillée, trois candidats sont en lice. L'un d'entre eux, Laurent Simonin, est fortement poussé par le préfet de Paris Michel Delpuech.

Directeur de la sécurité du PSG depuis plus de 10 ans, Jean-Philippe d'Hallivillée va quitter son poste et le club parisien le 1er octobre prochain et son poste est donc à pourvoir. La presse des derniers jours liste les candidats qui pourraient bien remplacer le partant et trois noms sont sortis pour l'instant. L'Equipe a notamment évoqué Sofiane Rahib, chauffeur du président du PSG Nasser Al-Khelaïfi et diplômé en sécurité, mais aussi Malik Nait-Liman, ex-policier des RG qui a servi d'intermédiaire dans le cadre du retour des ultras au Parc des Princes et qui serait toujours proche de ceux-ci selon le quotidien sportif.

Le dernier nom qui était avancé par le journal était celui de Laurent Simonin, actuel chef d'état-major de la direction de l'ordre public et de la circulation (DOPC), l'un des gros départements de la Préfecture de Police de Paris. Cette candidature est confirmée par Le Point ce mercredi et Simonin est poussé par Michel Delpuech, l'actuel Préfet de Paris, une voix qui pèse dans un dossier où la Préfecture est forcément très attentive. Le candidat de la police a été reçu vendredi dernier par le PSG mais quelques personnes au club voient cette éventuelle arrivée d'un mauvais oeil.

En effet, il est prêté à Laurent Simonin la volonté de remettre en cause la parole du précédent préfet, Michel Cadot, qui avait permis le retour des ultras au Parc des Princes en lâchant du lest alors que de nombreuses voix s'élevaient contre, notamment du côté de la Préfecture. Si le candidat était finalement retenu pour ce poste payé près de 20 000€ par mois (plus de nombreux avantages en nature précise Le Point), la commission de déontologie de la préfecture devra encore donner son avis sur ce départ.

A noter que Le Point rappelle un événement peu glorieux de la carrière de Laurent Simonin datant de 2013. C'est notamment lui qui était parmi les plus impliqués lorsque la célébration du titre de champion de France du PSG sur l'esplanade du Trocadéro s'était transformée en émeutes ayant engendré de graves dégradations dans le secteur... 



News 

Aujourd'hui

jeudi 19 octobre

mercredi 18 octobre

mardi 17 octobre

lundi 16 octobre

dimanche 15 octobre

samedi 14 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux