Article 

«Achetez-vous des c******* ou dégagez» demande le CUP

Publié le vendredi 8 mars 2019 à 17:44 par Philippe Goguet
Deux jours après la déroute face à Manchester United (1-3), le Collectif Ultras Paris s'est fendu d'un long communiqué reprochant aux joueurs ce que de nombreux supporters ont ressenti devant le match : absence de combativité, promesses une nouvelle fois non tenues, etc. Le collectif parisien conclut son communiqué par un message très clair aux joueurs.

La défaite face à Manchester United a du mal à passer auprès de beaucoup et le Collectif Ultras Paris s'est exprimé en ce sens via un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux au surlendemain de la défaite. Beaucoup de choses sont reprochées aux joueurs parisiens, « incapables d'assumer leur statut et les attentes placées en eux », et la conclusion est limpide : « Près de deux ans après, nous voilà de nouveau la risée de l'Europe »

Si le CUP précise bien qu' il « ne crache pas dans la soupe » vu les très nombreux titres nationaux, il est aussi demandé aux joueurs « plus de respect, plus de combativité, plus de professionnalisme et plus d'ambition », rappelant aux mêmes qu'ils sont « redevables envers les supporters, le club, ses salariés et tous les amoureux » du PSG. Il est demandé des actes à des joueurs comparés à « des mercenaires plus intéressés par leur revalorisation salariale annuelle que la défense de notre blason ». 

Alors qu'il est précisé qu'il ne s'agit nullement d'une incitation à la haine, le CUP conclut par deux phrases fortes : « Ni valeurs, ni honneur. Achetez-vous des couilles ou dégagez ! »

Dans un registre assez similaire, un message a aussi été laissé devant le centre d'entraînement du Camp des Loges via deux tags :

Les joueurs parisiens ne reprenant l'entraînement que dimanche après-midi, il est possible que tout soit nettoyé d'ici-là.

Match lié 


News 

samedi 25 mai

vendredi 24 mai

jeudi 23 mai

mercredi 22 mai

mardi 21 mai

lundi 20 mai

dimanche 19 mai

samedi 18 mai

vendredi 17 mai

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux