Article 

Des problèmes évités avant PSG/Besiktas, rebelote à l'Euro ?

Publié le lundi 22 février 2016 à 20:01 par Philippe Goguet
Le match entre le PSG Hand et Besiktas de ce samedi est passé inaperçu dans la presse mais des tensions ont existé avant le match et de nombreux CRS étaient mobilisés. Et à quatre de mois de l'Euro, cela pourrait bien être un avant-goût vu les provocations des derniers mois.

Samedi, Halle Carpentier dans le 13ème arrondissement de Paris, le PSG Hand reçoit le club stambouliote du Besiktas JK à l'occasion de la phase de poules de la Ligue des Champions. La rencontre ayant lieu à la même heure que PSG/Reims en football, elle est passée relativement inaperçue dans la presse et seule la partie sportive est abordée dans le compte-rendu du Parisien ou de L'Equipe (le PSG a gagné 40-28).

Pour autant, la rencontre a vu son avant-match être plutôt tendu et de nombreux cars de CRS étaient présents aux abords de la Halle Carpentier pour gérer un public turc attendu nombreux pour le match. Finalement, ces supporters sont bien venus nombreux (pour la plupart de Berlin d'après ce que nous avons pu comprendre) mais pour la majorité sans billet pour le match. Malgré quelques négociations, ils ne rentreront finalement jamais dans la Halle Carpentier et le Besiktas n'aura pas droit au soutien populaire auquel il est habitué. 

Avant le match, les ultras stambouliotes s'étaient un peu amusés dans les rues parisiennes, ce qui n'a probablement pas dû aider quand il a fallu négocier pour rentrer dans la salle :

Il n’y a eu aucun incident important à signaler et les très nombreux CRS présents ont finalement entouré les troupes, les empêchant de rentrer avant qu'ils ne soient dispersés durant la rencontre. Si les forces de l'ordre étaient présentes, c'est parce qu'elles étaient au courant que certains supporters turcs cherchaient apparemment très activement la confrontation avec leurs homologues parisiens. Des comptes Twitter spécialisés ont posté des photos des belligérants de chaque camp qui n'ont pu se rencontrer, faute d'avoir pu s'entendre sur le lieu de rendez-vous (la conversation sur la prise de rendez-vous est disponible sur Twitter pour les plus curieux) :

Sur le tweet précédent, la photo à droite contenant le message est la suite logique de diverses provocations par banderoles interposées qui ont commencé il y a plusieurs mois. Dès novembre, après la qualification de la Turquie pour l'Euro 2016 et la minute de silence pour le 13 novembre bafouée par les supporters turcs, les indépendants du Kop de Boulogne faisaient passer le message aux fans turcs :

La réponse n'avait pas tardé de la part des ultrAslan du Galatasaray, un des groupes de supporters qui a le plus fort antagonisme avec les hooligans parisiens depuis le bouillant PSG/Galatasaray de mars 2001 :

Quelques semaines plus tard, réponse du KOB et des Serbes de l'Etoile Rouge de Belgrade :

La réponse est arrivée de la part du Besiktas ce samedi avec cette banderole faisant allusion à la non-confrontation qui aurait pu avoir lieu la veille :

« Nous vous attendons depuis la nuit dernière à 21h, où es-tu le KOB ? » 
Les supporters du Besiktas sont également passés faire une petite photo à l'endroit de la première banderole :

Pour l'instant, aucune confrontation n'a donc eu lieu entre les deux camps et la guerre promise se limite à des provocations sur des banderoles. Problème, l'Euro a lieu dans 4 mois à peine en France et, dès le 12 juin, un bouillant Turquie/Croatie est au programme au Parc des Princes. Pour les supporters turcs, qu'ils soient de Galatasaray, de Besiktas ou d'un autre club, ce sera l'occasion de régler quelques comptes avec les Parisiens sans compter que les Croates ne sont pas les derniers à vouloir se joindre à ce genre de fêtes. 

La remarque la plus juste est venue d'un supporter turc sur Twitter après avoir vu 20 camions de CRS encercler les 200 présents, « Comment la France compte s'y prendre avec 20 000 Turcs à gérer ? » C'est une bonne question.



News 

Aujourd'hui

jeudi 18 octobre

mercredi 17 octobre

mardi 16 octobre

lundi 15 octobre

dimanche 14 octobre

samedi 13 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux