Article 

La préfecture de Police dément pousser son candidat à la sécurité du PSG

Publié le jeudi 21 septembre 2017 à 13:26 par Philippe Goguet
Dans un communiqué de presse, la Préfecture de Police de Paris a démenti pousser la candidature de Laurent Simonin au poste de directeur de la sécurité du PSG. Le préfet Michel Delpuech a appris cette candidature par la presse selon la PPP.

Le poste de directeur de la sécurité du PSG sera officiellement vacant le 1er octobre prochain avec le départ de l'historique et controversé Jean-Philippe d'Hallivillée et la recherche de son successeur a vu plusieurs noms filtrer dans la presse récemment. L'un d'entre eux mène notamment à Laurent Simonin, actuel chef d'état-major de la direction de l'ordre public et de la circulation (DOPC), l'un des gros départements de la Préfecture de Police de Paris. M. Simonin était notamment présenté comme un candidat poussé par Michel Delpuech, le préfet de Paris actuel.

La préfecture de Police de Paris n'a pas du tout apprécié cette insinuation et a transmis un communiqué de presse afin de «rétablir la vérité». Dans cette mise au point en trois parties, le préfet dément avoir proposé un candidat au PSG pour ce poste, au point d'avoir même appelé le club parisien pour «faire part de son étonnement.» Le PSG n'a d'ailleurs jamais contacté la Préfecture pour lui demander des candidats et celle-ci n'en a donc jamais soumis. Le communiqué rappelle également que le préfet actuel a lui aussi validé une partie du retour des Ultras au Parc des Princes en mai dernier, une démarche commencée par son prédécesseur Michel Cadot.

Le communiqué :

«1. C’est par une rumeur de presse que Michel DELPUECH, Préfet de police, a appris le 18 septembre les contacts entre un haut fonctionnaire de la DOPC, et les dirigeants du PSG. Ce fonctionnaire a été reçu le lendemain par le Préfet de police qui lui a fait les représentations utiles au plan de la déontologie et de la loyauté. Le Préfet de police a par ailleurs eu un entretien avec les dirigeants du PSG pour faire part de son étonnement.

2. Le PSG n’a jamais sollicité le Préfet de police pour que lui soient proposés des candidats au poste de responsable de la sécurité du club. Inversement, le Préfet de police n’a jamais pris aucune initiative pour imposer au club un de ses candidats. Les relations doivent être excellentes entre les partenaires mais chacun doit exercer ses responsabilités dans le respect de l’autre.

3. Le Préfet de police met tout en œuvre pour veiller à la qualité des contacts et du travail partagés avec le club parisien. En particulier, c’est lors d’une réunion qu’il avait personnellement tenue au mois de mai dernier, en présence du Président du PSG, que Michel DELPUECH, Préfet de Police, a accepté le retour en plus grand nombre, par le biais d’abonnements, de supporters ultras dans la tribune Auteuil.

Depuis le début de la saison les matchs au Parc des Princes se sont déroulés sans incidents et les relations de travail reviennent au niveau de confiance qu’avaient altéré, il y a quelques années, plusieurs incidents.»



News 

dimanche 17 décembre

samedi 16 décembre

vendredi 15 décembre

jeudi 14 décembre

mercredi 13 décembre

mardi 12 décembre

lundi 11 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux