Article 

Mbappé, Neymar, Campos, mercato, etc, la conf’ complète de Galtier avant PSG/Nice

Publié le jeudi 29 septembre 2022 à 15:18 par Luca Demange
À deux jours de la réception de l’OGC Nice, Christophe Galtier était en conférence de presse. L’occasion pour l’entraîneur du PSG d’aborder plusieurs thématiques, de Kylian Mbappé à Luis Campos en passant par le mercato.

Au micro officiel du club, avant la conférence de presse : 

  • La trêve internationale est finie. Comment ça se passe quand on récupère ce groupe ?

« Avant, il y a la coupure. On est très concentrés sur ceux qui restent ici avec nous, à qui on doit donner beaucoup d'importance pour les faire travailler, pour éviter qu'ils ne perdent le rythme, développer et améliorer certains domaines dans le jeu aussi. On est très observateurs et on prend beaucoup d'informations sur tous nos joueurs en sélection. Aujourd'hui, on a cette possibilité de pouvoir les suivre. Tous les matchs sont quasiment retransmis donc j'ai vu beaucoup de matchs de nos joueurs. Certains ont été très heureux avec de belles victoires et des buts, d'autres se sont même affrontés, nos Portugais contre nos Espagnols. Il était important que les joueurs aient du temps de jeu, je pense notamment à nos Espagnols qui avaient pas beaucoup joué jusqu'à présent. On n'a pas de pépins majeurs sur les retours de sélection, c'est très important. »

  • PSG/Nice, le match parfait pour se remettre rapidement dans le rythme avant la Ligue des Champions ?

« Je ne sais pas si c'est le match parfait. Le calendrier nous propose l'OGC Nice à domicile. Une équipe qui a un début de saison un peu contrarié. Nous, c'est les retours de sélection. On a travaillé pendant dix jours avec 5  joueurs, les internationaux arrivent les uns après les autres. Ce matin, on a travaillé de manière collective, demain on va aussi insister pour vite retrouver les automatismes et nos principes de jeu. C'est le premier match d'une longue série. Il reste 13 matchs avant la coupure hivernale pour la Coupe du monde. Il faut toujours bien démarrer les séries, les échéances sont très importantes en championnat. Il y a aussi la Champions League avec la double confrontation face au Benfica. On se prépare à cela, on fait très attention sur un plan physique. Je le repète encore une fois, les joueurs qui sont partis en sélection sont revenus tous en forme. »

La conférence de presse : 

  • Julien Fournier a parlé de vous hier dans l'After Foot, confiant qu'il ne révelerait pas certaines choses sur la nature de votre dispute sous peine que vous ne pourriez plus entrer dans un vestiaire français ou européen.  

« Il est prétentieux... Je ne suis pas surpris de la manière dont il s'est exprimé. Quand on est l'entraîneur du PSG, on a une grande exposition et je ne peux pas, je ne veux pas me fatiguer, m'épuiser et débattre sur tout ce qui se dit parce que la fonction fait qu'automatiquement, on recrée un débat sur un autre. Sur la forme, je ne suis pas surpris connaissant le personnage. Voilà ce que j'ai à vous dire. Pas surpris du tout.  »

  • Comment vous jugez la métamorphose et le bien-être actuel de Neymar ? Un premier bilan sur la cohabitation de vos trois stars offensives ?

« Concernant Ney, il me semble heureux. Tout le monde le constate par ses performances. Je répète encore une fois que  dès que je suis arrivé, j'ai vu un joueur investi, déterminé, qui avait sans doute beaucoup travaillé avant la reprise, qui a des objectifs très élevés avec le club, sur un plan individuel mais aussi avec sa sélection. Quand vous avez de tels objectifs, évidemment que vous faites en sorte de réunir toutes les conditions pour être performant. Quand il est performant, il est très heureux. 

Vous utilisez le mot cohabitation. Quand on parle d'association, on est dans le jeu. Quand on parle de cohabitation, on est sûrement dans les relations humaines concernant nos joueurs et notre vestiaire. Moi, je suis déjà très surpris de vous répéter toujours la même chose. Depuis que je suis arrivé, tout ce que je vis en étant l'entraîneur du Paris Saint-Germain, ce sont des choses normales de la vie d'un vestiaire. Il n'y a rien qui m'a surpris, rien qui m'interpelle. Les joueurs ont envie de réussir ensemble, ils sont en compétition vis-à-vis de la concurrence mais aussi parfois au sujet de leurs performances parce qu'on a de grands champions, avec de la personnalité, avec de l'ego. Mais on a un vestiaire qui est très agréable. Ce que moi je vis tous les jours, et c'est ici il y a un décalage que je comprends et que j'accepte, la réalité du vestiaire ce n'est pas du tout ça. On a un vestiaire qui vit bien ensemble. »

  • Kylian Mbappé a profité de la trêve pour comparer son utilisation en équipe nationale et en club. Est-ce que c'est une réflexion qu'il a déjà partagé avec vous ? Est-ce que vous l'avez plutôt pris à titre personnel ou plutôt vis-à-vis de la structure de l'effectif ? 

« Déjà, son analyse est juste. Il n'est pas dans la même configuration chez nous et en équipe nationale. C'est une discussion que nous avions eu pendant la préparation. Ce sont des discussions que j'ai eu avec le président, avec Luis Campos avant de démarrer la saison, sur la structure de notre secteur offensif. On était tous convaincus qu'il fallait un quatrième joueur avec un profil différent pour avoir différentes possibilités et solutions.

Ce 4e joueur avec ce profil différent n'est pas venu. C'est dommage mais c'est comme ça. C'est une réflexion juste de la part de Kylian, qui a ce joueur de référence dont on a parlé quand Olivier Giroud joue à ses côtés en équipe de France. Nous, on a une autre animation, on a pas ce profil-là mais d'autres profils qui sont tout aussi intéressants. La preuve en est aujourd'hui. 7 matchs de championnat, 7 buts - 2 matchs de Champions League, 3 buts. Il n'est pas dans la même utilisation mais la relation technique qu'il y a entre Ney, Leo et Kylian est vraiment différente de ce qui peut se passer en équipe nationale avec Griezmann, Benzema ou Giroud. 

«  Nous n'avons pas ce profil-là mais il est tout aussi intelligent pour trouver les bons déplacements »

Est-ce qu'il a accepté d'avoir moins de liberté qu'en équipe de France ? Je ne pense pas que Kylian ait moins de liberté. On essaie beaucoup plus de le cadenasser car il est le seul point fixe en haut que nous avons et que j'ai à ma disposition. Quand il est associé avec quelqu'un en équipe de France, et notamment Olivier Giroud, il a d'autres déplacements possibles parce qu'il a un point de fixation. Nous n'avons pas ce profil-là mais il est tout aussi intelligent pour trouver les bons déplacements, les bonnes associations qu'il peut avoir en ayant un Leo (Messi) qui peut lui donner le ballon là où il faut. Et surtout Ney qui lui donne les ballons dans son espace préférentiel. »
 
  • Le mercato est terminé depuis un mois. Est-ce que vous pourriez décrire la fonction de Luis Campos au quotidien ?

« Je suis tout d'abord en relation permanente avec lui. J'échange énormément sur l'enchaînement des matchs, sur la gestion de l'effectif. Il a aussi une relation autre que le football avec l'environnement des joueurs, et les joueurs. Il est omniprésent, même s'il n'est pas tout le temps là physiquement. On échange tous les jours ensemble, sur la problématique d'un match, mais aussi sur la projection d'un effectif futur, ce qu'on va vouloir faire sur les différents mercato. Après, quand on est en compétition, il fait en sorte que tout fonctionne bien. Dans tous les services, il y a une exigence au quotidien. Que ce soit chez les joueurs, au sein de la cellule médicale, chez les entraîneurs ou le staff technique. Il a le rôle d'un conseiller sportif mais il est très ouvert à la discussion, il prend beaucoup d'informations quand il doit intervenir sur des sujets bien précis. »

  • Luis Campos avait parlé de mercato raté sur RMC. Est-ce que vous partagez ce ressenti-là ?

« Sur le mercato, évidemment qu'on a été déçu de pas avoir ce défenseur supplémentaire. Avec l'enchaînement des matchs, on voit que l'absence de Kimpembe fait bouger les lignes. On rentre dans une longue série de matchs très difficile et très intense et on aurait aimé avoir ce joueur supplémentaire sur un plan défensif. On aurait aussi aimé avoir un attaquant avec un autre profil pour de la variété, pour débloquer certaines situations. C'est très rare d'être satisfait d'un mercato. Je sais et nous savons avec Luis (Campos) que le président a fait le maximum pour qu'on puisse être satisfait du mercato. »

  • Quel regard vous portez sur l'OGC Nice depuis votre départ ? 

« Ils ont un début de saison difficile. Je trouve qu'ils ont des bons joueurs, ils ont recruté sur un plan offensif des joueurs très intéressant qui connaissent bien la Ligue 1. Il y a le retour de Pepe, l'association Laborde-Delort, Diop qui arrive de Monaco. Je suis toujours à distance les résultats des clubs dans lesquels je suis passé, dans un club où j'ai été très heureux, et avec qui j'ai beaucoup échangé ces dernières heures.

Lucia Favre est un entraîneur d'expérience qui a toujours eu d'excellents résultats. Ça met un peu plus de temps à se mettre en place mais je reste persuadé qu'ils ont un entraîneur qui peut les amener au haut niveau. »``

  • Des nouvelles des absents à l'entraînement (Verratti, Messi, Mbappé) ?

« Marco Verratti est suspendu. Il avait reçu un coup au mollet lors du dernier match à Lyon. Il s'entraînera normalement avec le groupe dès demain. La cellule médicale à traité l'hématome qu'il avait sur son mollet. Il est suspendu face à Nice et c'est aussi pour ça que l'on a laissé beaucoup de temps à notre cellule médicale pour ne rien précipiter concernant Marco, on connaît son importance. Concernant Messi, c'est un joueur qui a beaucoup voyagé et qui sera avec nous à l'entraînement dès demain aussi. J'ai souhaité lui laisser 48 heures de repos après ses deux matchs aux États-Unis, comme je l'ai fait avec beaucoup de joueurs. Kylian s'est entraîné normalement hier, ce matin on a décidé de le gérer en travail spécifique à l'intérieur. Demain, il sera à l'entraînement collectif. »

  • Comment être plus tueur devant ?```

« Je ne sais pas si on peut parler de lucidité. Il y a eu des gardiens adverses qui ont été performants. Je veux rappeler aux joueurs que si on peut faire mal rapidement, leur faire mettre un genou à terre rapidement, deux genoux à terre, ce sera bénéfique sur l'enchaînement des matchs, la gestion de l'effectif, des temps de jeu. Là, avec l'enchaîement des matchs, il y a de la fatigue, ce qui génère des erreurs mais on a aussi eu beaucoup de situations favorables avec peu de réussite et de buts marqués, ce qui génère de l'espoir pour l'adversaire mais aussi une débauche d'énergie pour assurer le score. »


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.

News 

Aujourd'hui

vendredi 02 décembre

jeudi 01 décembre

mercredi 30 novembre

mardi 29 novembre

lundi 28 novembre

dimanche 27 novembre

samedi 26 novembre

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee