Article 

Ollé-Nicolle se décrit comme « une victime collatérale de l’affaire Hamraoui » et livre sa version

Publié le dimanche 25 septembre 2022 à 10:52 par Arthur Verdelet
Il a pris le temps avant de prendre la parole. Didier Ollé-Nicolle s'est longuement confié auprès de L'Équipe, se défendant des accusations d'agression sexuelle portées à son encontre, et se définissant comme l'une des victimes de l'affaire Kheira Hamraoui.

Didier Ollé-Nicolle prend la parole pour donner sa version d’une année mouvementée au sein de la section féminine du PSG. Mis à pied en mai puis blanchi par le PSG après la diffusion de soupçons d’agression sexuelle à l’encontre de l’une de ses joueuses, l’entraîneur n’a pas échappé à un licenciement par le PSG en fin de saison passé. Interrogé par L’Équipe, Ollé-Nicolle pense qu’il a été « utilisé, instrumentalisé, même », et se présente comme « une victime collatérale de l'affaire Hamraoui. Par rapport à mes choix, mon fonctionnement. »

Il précise : « À cette époque, j'étais en contact avec cinq internationales, dont deux Françaises, pour signer au PSG cette saison. Mais il y avait dans l'atmosphère cette adversité à l'encontre de Hamraoui. J'ai senti que je gênais pour la suite de certains projets personnels. Il y avait des joueuses en fin de contrat, en négociations et j'avais mes idées par rapport à ça. »

Hamraoui méritait sa place sur le plan sportif

Cet entretien accordé à L’Équipe permet également de revenir sur la gestion de Kheira Hamraoui, réintégrée progressivement à l’effectif parisien après son agression, survenue en novembre 2021. « Je ne sais pas (si l’affaire a été bien gérée). Quand je vois les résultats, je dirais oui, estime Ollé-Nicolle. Ça n'a pas été facile. Je ne veux pas porter de jugement car il y avait une enquête judiciaire et on ne pouvait pas savoir ce qui allait se passer. J'ai pris la décision, à ce moment-là, d'entraîner Hamraoui et (Aminata) Diallo seules pendant une semaine. Puis ensemble la deuxième semaine. Sept jours terribles parce que les deux filles ne se parlaient pas. J'ai senti qu'elles se haïssaient. L'une, plus que l’autre. »

« Et la troisième semaine, j'ai décidé de les réintégrer au groupe en espérant que la trêve hivernale permette à tout le monde de repartir de zéro, se rappelle-t-il. Jusqu'au clash, ça a tenu. Je reste très fier de ne pas avoir cédé à la pression de l'entourage de certaines joueuses et d'avoir toujours fait jouer Hamraoui, qui méritait sa place sur le terrain. Dans mon esprit, c'était très clair : avec Kheira, Grace Geyoro et Sara Däbritz, on avait le meilleur milieu de terrain de France. »

Ollé-Nicolle ne regrette rien et reste confiant pour la suite

En dépit de cette fracture au sein du vestiaire, Ollé-Nicolle veut rappeler qu’il a « beaucoup de fierté par rapport au PSG. Ce fut très intéressant pour moi en termes d'émotions et sur le plan managérial. Je retiens une année très forte en termes de résultats. On a disputé 26 matches sur le plan national (jusqu'à sa mise à l'écart le 25 mai), connu qu'une seule défaite contre Lyon, la semaine de l'agression de Kheira Hamraoui (1-6, le 14 novembre). Cette affaire avait engendré un climat très particulier dans les jours précédant cette rencontre... On a aussi atteint le dernier carré de la Ligue des champions (2-3, 1-2 contre Lyon), on a gagné la Coupe de France (8-0 contre Yzeure, D2, le 15 mai). »

Désormais libre, mais visiblement prêt à repartir pour un nouveau projet, le technicien reconnaît également que « cette affaire a eu des conséquences très dures à vivre sur (sa) vie d’entraîneur ».« Toujours debout, optimiste et passionné » selon ses dires, Ollé-Nicolle a porté plainte jeudi pour dénonciation calomnieuse à son encontre, révèle le JDD, et confie avoir « cette volonté d’aller au bout pour connaître l’origine exacte des dénonciations dont (il a) été victime ».


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.

News 

Aujourd'hui

mardi 06 décembre

lundi 05 décembre

dimanche 04 décembre

samedi 03 décembre

vendredi 02 décembre

jeudi 01 décembre

mercredi 30 novembre

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee