Article 

Les anciens gardiens du PSG doutent de la cohabitation Navas/Donnarumma

Publié le vendredi 16 juillet 2021 à 10:05 par Arthur Verdelet
Deux ans après l’abandon du concept, le PSG va démarrer la saison 2021-2022 avec une nouvelle relation de concurrence forte entre ses deux portiers principaux, Keylor Navas et le nouvel arrivant Gianluigi Donnarumma. Malgré une situation bien différente, l’échec des dernières tentatives pose question pour les prochains mois.

Réaliser un mercato XXL peut causer quelques maux de tête. Officiellement devenu un joueur du PSG ce mercredi, Gianluigi Donnarumma fait beaucoup parler depuis l’annonce de son arrivée imminente à Paris. Plutôt discret dans la vie de tous les jours, le portier italien en impose sur le terrain et va entrer en concurrence avec Keylor Navas, ultra-respecté en interne et auteur d’une dernière saison de haut vol. Comment gérer cette situation toujours spéciale pour un gardien ? Éléments de réponse.

Le PSG n’est pas le seul club de Ligue 1 ayant recruté un gardien talentueux amené à concurrencer le titulaire habituel : Lyon, Marseille ou encore Monaco sont entrés dans une réflexion similaire cet été. L’Équipe a consacré un passionnant dossier à ce sujet dans son édition du jour, et notamment demandé son avis à Ronan Le Crom, troisième gardien du PSG en 2012-2013. Le Breton de naissance ne goûte guère à ces associations contre-nature : « Je suis sceptique sur le fait d’avoir deux numéros 1. Ça peut être déstabilisant, surtout pour celui qui joue. Le fait que rien ne soit établi rend tout plus complexe. Au PSG, cela a déjà été préjudiciable, pour les deux. »

La confiance, élément indispensable pour qu’un gardien performe

Lui aussi interrogé par L’Équipe, Jérôme Alonzo, ayant tout connu avec le PSG entre 2001 et 2008 (101 matches avec les Rouge et Bleu) donne sa solution : être le plus honnête possible. « Dire clairement la hiérarchie, avance-t-il. On est un poste à part. On a un affect à part, c’est très important. On a aussi une place à part dans le vestiaire et une place à part auprès des joueurs. On a un rôle social, il faut bien comprendre ça. »

Le Crom ne peut que rejoindre son ancien confrère, pointant également la nécessité d’impliquer les deux joueurs au maximum. « Dans tous les cas, il faut impliquer le numéro 1 bis sur des matches. Sinon, les clubs vont se créer des problèmes tout seul. Car celui qui commencera la saison, ça risque d’être délicat pour lui. »

Des précédents peu reluisants

Cependant, le partage du temps de jeu ne fait toujours pas recette. Remémorez-vous la fameuse « concurrence » (prononcez « con-cou-rance ») prônée par Unai Emery au début de la saison 2017-2018 entre Alphonse Areola et Kevin Trapp, et imagée en conférence de presse par un jeu de bouteilles en réalité plus risible que compréhensible. Ou encore le semi-échec sportif qu’a représenté la pige d'un an de Gianluigi Buffon, notamment fautif contre Manchester United (1-3) en huitièmes de finale retour de la Ligue des Champions 2019.

Alonzo s’appuie sur ces exemples pour développer sa vision : « Ce n’est que mon avis, je ne prétends pas détenir la vérité, mais mon expérience m’a montré que la mise en concurrence de deux gardiens ne marche que très rarement. Au PSG, quand il y a eu Areola-Trapp ou Areola-Buffon, ça a tué l’équipe et les deux gardiens, à chaque fois. Mais c’est normal ! Ça ne peut pas être autrement. Le gardien, plus que n’importe quel autre joueur, doit se sentir aimé dans le vestiaire. »

Comment prévoir la suite ?

Alors que que Navas devrait démarrer dans les buts, notamment du fait de la reprise plus tardive de Donnarumma, sacré à l’Euro avec sa sélection, la suite de la relation entre les deux portiers reste très floue pour le moment. Alonzo voit le Costaricain bénéficier de la confiance de Mauricio Pochettino pour les premières grandes échéances automnales.  « Navas va commencer la saison, j’en suis quasi certain, juge-t-il. (…) Navas a permis au PSG d’atteindre un niveau que le club n’avait jamais atteint, c’est factuel. S’il n’est pas là la saison passée, très honnêtement, je ne sais pas si Paris fait podium. Et Donnarumma, s’il n’y a pas de boulette de Navas, va attaquer la Ligue des Champions sur le banc de touche… »

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

lundi 20 septembre

dimanche 19 septembre

samedi 18 septembre

vendredi 17 septembre

jeudi 16 septembre

mercredi 15 septembre

mardi 14 septembre

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux