Article 

Neymar, Verratti, comment les remplacer, Buffon, Ben Arfa, la conf' de Thiago Silva

Publié le samedi 26 janvier 2019 à 18:20 par Philippe Goguet
Le capitaine du PSG Thiago Silva était devant la presse ce samedi à la veille d'un PSG/Rennes qui verra le retour de Ben Arfa au Parc des Princes. Il a évoqué son ancien partenaire mais aussi beaucoup les deux grands absents du moment que sont Verratti et surtout Neymar. Très positif malgré les coups durs, le Brésilien a confié à quel point il avait confiance dans ses partenaires.

Les retrouvailles avec Hatem Ben Arfa lors de PSG/Rennes :

«Hatem Ben Arfa avait des qualités incroyables, c'est un joueur qui avait fait une très bonne saison avec Nice. Il est venu ici et n'a pas eu beaucoup d'opportunités de jouer mais, à l'entraînement, tu voyais que c'est un joueur différent de tous les autres. En un contre un, c'était pratiquement impossible de l'arrêter. Il venait souvent sur moi et on jouait après l'entraînement. C'est quelqu'un que j'apprécie beaucoup pour sa qualité et son comportement par rapport au groupe. Malgré deux ans difficiles, il est toujours resté proche des joueurs même sans jouer. Je me suis senti très fier de lui car peu de joueurs ont eu sa qualité. J'espère qu'il pourra ne pas être trop bon demain et qu'on pourra faire le meilleur match possible pour le battre. Même si on connaît ses qualités, c'est un joueur imprévisible. Tu peux regarder des vidéos mais il fait d'autres choses le match d'après, ce ne sont pas des choses que tu vois tout le temps. On doit être concentré à 110% pour essayer de l'arrêter.

Un des meilleurs moments de sa carrière grâce au système selon Tuchel 

«Je suis un peu d'accord avec le coach car je crois que le système de l'équipe est important pour se sentir en sécurité. Avec notre façon de jouer et notre mentalité, c'est important pour l'équipe et je suis très content de la saison que je fais même si elle n'est pas encore finie. J'espère que je pourrai continuer comme ça jusqu'à la fin de la saison et aider l'équipe un maximum, que l'équipe continuera à jouer avec cette mentalité de toujours gagner. Si on marque le premier but, on va chercher le deuxième, puis le troisième quand on a marqué le deuxième, etc. C'est la mentalité qu'on doit avoir et c'est pour ça que tout le monde est content de la façon de jouer mise en place.»

Comment le vestiaire réagit à l'absence de Neymar et Verratti :

«L'équipe est préparée sans ou avec les deux joueurs clés que sont Neymar et Verratti.»

«Ce sont deux joueurs clés de l'équipe mais s'ils ne sont pas disponibles, bien sûr que le coach va trouver d'autres joueurs à mettre à leur place pour bien faire aussi. Tous les joueurs ici ont la capacité de bien faire. Ils ne peuvent pas faire comme Neymar ou Marco car ils ont des qualités différentes mais on a un groupe de joueurs très importants qui font toujours la différence. Draxler et Dani qui ont joué à ce poste-là (celui de Verratti) ont fait des matches incroyables et tu vois que l'équipe est préparée sans ou avec les deux joueurs clés que sont Neymar et Verratti.»

Comment expliquer les blessures récurrentes du PSG au moment clé ?

«Je ne sais pas... Mais comme tu l'as dit, c'est la malchance. Quand on arrive aux matches décisifs de la saison, dans les six derniers mois, c'est très important pour nous et ces blessures qui arrivent à l'équipe font mal car elle joue bien. Quand tu perds deux joueurs clés comme ça, cela fait mal bien mais, aujourd'hui, je crois qu'on a un staff technique très intelligent qui nous donne toujours la possibilité de rentrer sur le terrain et de savoir ce qu'on doit faire pour gagner le match même sans Neymar et Verratti pour l'instant. Tous les autres sont prêts à jouer. Les blessures, c'est toujours compliqué et cela m'arrive aussi à moi, avec des lésions musculaires. Pour Ney et Marco, c'est difficile d'expliquer mais cela fait mal. Marco vient faire des soins tous les jours, il reste là deux heures par jour et il doit travailler encore mais dans la tête il est déjà prêt. Neymar, c'est un peu plus difficile que d'habitude, il est revenu hier pour faire des soins. C'est une situation un peu différente mais on va essayer de lui donner la possibilité d'être content et de récupérer le plus vite possible pour qu'il puisse revenir nous aider.»

Comment se trouve Neymar en ce moment :

«Je crois qu'il est triste bien sûr car il avait très bien commencé la saison comme l'an dernier, jusqu'au moment le plus important de la saison où il s'est encore fait mal. Hier, on a essayé de ne pas lui rappeler sa blessure, de lui parler d'autre chose pour le faire rigoler un petit peu. Quand on arrive à ce moment important, c'est difficile de rester sans jouer. Je me sens très triste car ce sont des choses que les arbitres pourraient éviter parfois. Bien sûr que cela arrive parfois, c'est normal dans le foot mais, dans la même action, il a pris trois coups et l'arbitre n'a sifflé qu'après le troisième. S'il arrête tout de suite, c'est mieux. J'ai essayé de parler avec lui mais il m'a dit que le ballon était contrôlé par Neymar et qu'il ne voulait pas donner faute. Mais les arbitres doivent protéger les joueurs car Neymar cherche toujours le dribble et, dans des situations comme ça où il ne peut pas marquer vu qu'il était au milieu du terrain, l'arbitre doit siffler faute. Mais c'est comme ça et je ne comprends pas très bien l'arbitrage parfois. Il faut rester concentré sur des choses importantes et les objectifs devant nous, en espérant que Marco et Verratti reviennent le plus vite possible.»

Un rôle plus important pour Mbappé et Cavani vu les absences ? 

«Draxler, c'est incroyable tout ce qu'il fait car ce n'est pas facile du tout pour un attaquant de jouer à ce poste-là»

«Oui, je crois que, pour dimanche déjà, on doit faire la démonstration que nous sommes forts, qu'on a un bon groupe de travail et que des joueurs peuvent faire de bonnes choses quel que soit le poste comme Draxler qui est un attaquant qui joue au milieu avec Dani (Alves). Pour Dani, c'est un peu plus facile car il joue latéral droit et c'est juste à côté et il est toujours bien blessé. Mais Draxler, c'est incroyable tout ce qu'il fait car ce n'est pas facile du tout pour un attaquant de jouer à ce poste-là. Il essaye de tout donner pour l'équipe et il a la confiance du staff et de tous les joueurs. Il dit parfois que je parle beaucoup avec lui : "droite", "gauche", "le marquage" mais je crois que je lui donne la possibilité d'être bien placé et de récupérer beaucoup de ballons. Marco et Neymar sont des joueurs qui sont pour moi dans les 10 meilleurs du monde donc c'est dur de perdre deux joueurs clés comme ça à un moment clé de la saison mais nous sommes forts mentalement. Le staff est aussi intelligent pour régler cette situation et on a d'autres joueurs prêts à jouer à ces postes et à faire du mieux possible.»

Son avis sur Buffon :

«Gigi est un gardien incroyable, il a déjà fait beaucoup de choses dans sa carrière et il continue d'en faire avec nous. Je suis très content et j'ai la chance de jouer avec lui car il est la référence mondiale. Il est venu ici pour apporter sa qualité bien sûr mais aussi son état d'esprit. Il veut toujours gagner, jamais perdre et il s'énerve toujours dès qu'il perd, un peu comme moi. On se trouve très bien et je suis très content de passer cette année avec lui, j'espère qu'il pourra rester beaucoup de temps avec nous. Il a déjà 40 ans et je ne sais pas ce qu’il fera à la fin de saison mais j’espère qu'il pourra rester.»

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

mercredi 21 avril

mardi 20 avril

lundi 19 avril

dimanche 18 avril

samedi 17 avril

vendredi 16 avril

jeudi 15 avril

mercredi 14 avril

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux