Article 

Ce que risque Neymar après son altercation avec un supporter de Rennes

Publié le lundi 29 avril 2019 à 11:48 par Jean Chemarin
Suspendu pour trois matches de Ligue de champions par l'UEFA, pour avoir insulté les arbitres de PSG/MU sur Instagram, Neymar pourrait aussi se faire lourdement sanctionner par la FFF suite à son altercation avec un spectateur samedi dernier au Stade de France. Le point sur ce que risque le Brésilien.

Neymar a été provoqué et a répondu. Samedi soir, alors qu'il allait chercher sa médaille de finaliste de la Coupe de France, un supporter de Rennes l'a chambré et Neymar s'est arrêté à sa hauteur pour lui abaisser son téléphone, avant de lui mettre un petit coup. La scène a fait le tour du monde via les réseaux sociaux et pourrait lui valoir une suspension. Soit le délégué du match a signalé l'incident dans son rapport d'après-match et la commission de discipline de la FFF se saisira automatiquement du dossier, soit il ne l'a pas fait et le Brésilien sera à l'abri d'une sanction. A moins que le Conseil National de l’Ethique se saisisse du dossier, comme il peut le faire, et demande à la commission de discipline de la FFF d'étudier l'affaire.

Que risque le Brésilien au juste ? Nous nous sommes penchés, comme pour Mbappé, sur le règlement disciplinaire de la FFF (que vous pouvez consulter ici). Déjà, il faut distinguer deux choses. Les incidents qui se passent durant la rencontre et les incidents qui se produisent "hors rencontre". Le texte est clair sur ce point : «Lorsqu’une infraction visée au présent barème a été commise entre le coup d’envoi et le coup de sifflet final de l’arbitre (mi-temps comprise), elle doit être retenue comme ayant eu lieu au cours de la rencontre». Dans le cas contraire, l'incident est considéré comme "hors-rencontre". Pour Neymar, son accrochage a eu lieu après la séance des tirs au but, c'est donc hors-rencontre et cela a son importance pour la suite.

La FFF prévoit en effet une multitude de sanctions en fonction des victimes, des auteurs et du moment de l'infraction. Dans le cas de Neymar, trois situations répréhensibles semblent se rapprocher de ce qu'il a fait :

  • la bousculade volontaire, décrite à l'article 10 comme le «fait d’entrer en contact physique avec une personne en effectuant une poussée susceptible de la faire reculer ou tomber». Si la victime est un spectateur, que l'auteur est un joueur et que cela s'est produit "hors rencontre", le barème prévoit une sanction de 7 matches de suspension.
  • la tentative de brutalité / tentative de coup décrite à l'article 11 comme «l'action par laquelle une personne essaie, par quelque moyen que ce soit, de porter atteinte à l'intégrité physique d'une personne sans y parvenir». Si la victime est un spectateur, que l'auteur est un joueur et que cela s'est produit "hors rencontre", le barème prévoit une sanction de 8 matches de suspension.
  • l'acte de brutalité / coup décrit à l'article 13 comme «l'action par laquelle une personne porte atteinte, par quelque moyen que ce soit, à l'intégrité physique d’une autre». Dans ce cas de figure, il y a plusieurs barèmes en fonction de la blessure ou non de la victime. Si la victime n'est pas blessée et que l'incident s'est déroulé hors-rencontre, le barème prévoit une sanction de 10 matches de suspension.

En nous basant sur ces textes, Neymar risque donc en théorie entre 7 et 10 matches de suspension dans les compétitions nationales. Il faut toutefois déjà que la FFF confirme se pencher sur le dossier. Si c'est le cas, le règlement de la FFF précise aussi que sa commission de discipline s'appuie sur ce texte et ces barèmes, mais a une marge de manoeuvre au moment de trancher sur la sanction. Selon L'Equipe du jour, le fait que Neymar ait été provoqué pourrait jouer en sa faveur.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

jeudi 22 avril

mercredi 21 avril

mardi 20 avril

lundi 19 avril

dimanche 18 avril

samedi 17 avril

vendredi 16 avril

jeudi 15 avril

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux