Article 

Le match, Navas, sa gestion de Mbappé, le turnover, PSG/Bayern, etc, la conf' de Pochettino après Strasbourg/PSG (1-4)

Publié le samedi 10 avril 2021 à 21:50 par Arthur Verdelet et Fouzia
C'est un Mauricio Pochettino content du match de son équipe qui s'est présenté en conférence de presse après la victoire 4-1 à Strasbourg . Il est notamment revenu sur son turnover massif du jour et sa gestion de Mbappé, forcément très différente du reste des troupes.

Comment va Keylor Navas ? Sera-t-il là mardi soir ?
« Il est avant tout sorti par précaution. Nous possédons une équipe médicale de qualité et de grands professionnels. On a donc décidé qu’il ne devait plus jouer, pour ne prendre aucun risque. On espère que cela ne soit rien de grave. »

Que retenez-vous de cette rencontre et de la victoire du PSG ?
« Je pense que lors des deux derniers matches, face au Bayern Munich et aujourd’hui, nous avons montré un état d’esprit combatif, et agi en équipe, avec de la solidarité. Je crois que c’est le plus important, parce que la qualité est un présupposé pour une équipe comme le PSG. C’est ce qui me plaît le plus. Nous, les entraîneurs, voulons que nos équipes jouent comme une équipe justement. Que chacun s’entraide et se batte pour ses coéquipiers. C’est l’élément le plus important à retenir, en dehors de la qualité que nous avons. »

Que répondez-vous à ceux pointant une prise de risque inutile de votre part en ne faisant pas sortir Kylian Mbappé ?
« C’est ce que j’ai déjà dit auparavant. Kylian avait aussi joué 90 minutes en Coupe de France contre Brest. Nous sommes avec les joueurs, les connaissons et savons quel type de risque nous pouvons prendre. Nous ne détenons pas la vérité absolue, mais notre vérité, et nous pouvons nous appuyer sur un large staff de professionnels nous conseillant. Ils nous éclairent sur la situation des joueurs et nous orientent dans nos choix. On ne prend jamais de risque, que ce soit avec Kylian ou n’importe quel autre joueur.

De toute façon on connaît bien Kylian, et la meilleure préparation pour lui est de jouer. Il sait très bien se gérer en dehors du terrain, possédant une grande maturité. On l’a vu aussi bien contre Brest qu’aujourd’hui, quand beaucoup de gens disaient qu’il n’avait rien à faire sur le terrain. Je le répète, c’est la meilleure manière de préparer le match pour lui. Notre décision s’accorde toujours avec la volonté du club. Les décisions que nous prenons sont toujours mûries, et bien au-delà du seul côté « football ». Il peut se passer beaucoup de choses auxquelles nous ne pensons pas de notre côté.

Vous savez, Kylian est le premier voulant jouer. Je pense qu’il faut donner beaucoup de valeur au fait qu’un joueur français, champion du monde et avec beaucoup de qualités soit aussi intéressé par le fait de jouer aujourd’hui à Strasbourg qu’en Ligue des Champions dans quelques jours. C’était la même chose avec ce match à Brest (3-0 début mars), pour ces 16es de finale de Coupe de France. Cela prouve très bien sa mentalité et je crois qu’il faut valoriser cette attitude. En France, il faut justement mettre en valeur cette avant d’être toujours présent et compétitif dans plusieurs compétitions dont la Coupe de France. C’est une très belle preuve de l’engagement de Kylian avec le PSG, mais aussi vis-à-vis du football français. »

C’est une belle déclaration que vous faites à Kylian ?
« Oui, parce que ce genre de joueurs... qui n’aime pas Kylian ? En dehors du grand talent qu’il possède, il a aussi une grande humilité. C’est ce qui fait le joueur, mais aussi le garçon top qu’il est. »

Seulement quatre joueurs titulaires à Munich l’étaient à nouveau ce soir, êtes-vous satisfait de votre rotation ? De plus, y-a-t-il des joueurs blessés après ce match ?
« Il y a quelques cas à part, comme celui de Ney, qui était suspendu. Angel (Di Maria), qui avait eu une petite alerte musculaire, mais rien de grave. On ne voulait prendre aucun risque le concernant. Ensuite, il y a Abdou (Diallo), qui était malade à la mi-temps du match contre Munich et ne pouvait pas encore être avec nous aujourd’hui. Ou encore Marquinhos. Certains changements étaient contraints, et d’autres nécessaires pour apporter un peu de sang neuf à l’équipe. C’est donc un mélange de nécessité et de mérite des joueurs alignés aujourd’hui. »

Votre équipe a pris très au sérieux ce match face à Strasbourg, une équipe jouant le maintien, entre deux oppositions en Ligue des Champions.
« Oui, pour nous c’était un match difficile et nous pensions beaucoup à ce que nous allions avoir en face de nous. Strasbourg est une équipe physique, on l’avait vu avec leur prestation (victoire 3-2) face à Bordeaux, qui est également une très bonne équipe et difficile à jouer. Nous savions ce que cela pouvait coûter à l’équipe, ce qu’il faudrait faire. Il fallait s’avancer avec concentration et respect pour l’adversaire. Je suis satisfait de notre prestation. »

Vous êtes dans la position de chasseur, Lille occupant la tête du championnat. Ceci engendre-t-il des changements dans votre approche des rencontres ?
« Pas spécialement. C’est clair que l’objectif pour le PSG est de remporter chaque compétition à laquelle le club participe. C’est pourquoi il faut à tout prix prendre ces points pour rester au contact de Lille et les maintenir sous pression. Je suis content puisqu’on reste dans la course. Il nous reste encore beaucoup de matches donc il faut continuer à se battre pour le titre. »

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

jeudi 06 mai

mercredi 05 mai

mardi 04 mai

lundi 03 mai

dimanche 02 mai

samedi 01 mai

vendredi 30 avril

jeudi 29 avril

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux