Article 

Pochettino : « Intérieurement, je bouillais, oui »

Publié le mercredi 14 avril 2021 à 0:22 par Arthur Verdelet
Après la qualification de son équipe pour les demi-finales de la Ligue des Champions, Mauricio Pochettino s'est arrêté quelques minutes au micro de RMC Sport pour revenir sur le match, avouant sans détours qu'il était lui aussi au bord de l'explosion sur son banc de touche vu l'incroyable scénario.

Éliminer le Bayern Munich et se qualifier pour les demi-finales est un évènement. Est-ce que cette performance revêt en plus de cela une saveur toute particulière pour vous ?
« Oui, bien sûr, c’est une grande joie. Je voudrais avant tout féliciter tous les joueurs, tout le crédit de cette performance leur revient. Je suis très content pour eux, pour le staff, le club en général. Pour toutes les personnes avec qui on travaille au quotidien, le président, Leonardo, le directeur sportif. Cela fait beaucoup de bien de partager ces moments de joie et les victoires avec tout le monde. »

Il y a deux ans vous étiez en finale de Ligue des Champions avec Tottenham. J’ai retrouvé ce soir le même Mauricio Pochettino, vous étiez déchainé dans les dernières minutes.
« (Sourire) Je vivais tranquillement à la maison, mais ces émotions me manquaient tellement. Cette adrénaline, l’atmosphère particulière de la Ligue des Champions est incroyable. Jouer au plus haut niveau, dans la meilleure des compétitions, est si beau. Évidemment, je ne pouvais qu’être nerveux. Parfois, on ne le montre pas, mais intérieurement, je bouillais, oui. »

Joshua Kimmick et Thomas Müller avaient annoncé que le Bayern allait se qualifier ce soir parce qu’il avait été meilleur à l’aller. Cette performance du groupe ce soir, est-ce aussi une réponse pour montrer que vous avez mérité votre qualification ?
« C’est normal que des grands joueurs comme Kimmich et Müller fassent preuve d’une grande confiance en eux. Leur équipe a beaucoup de qualités et venait tout juste de tout gagner, la saison passée, avec six titres. C’est normal qu’ils se considèrent comme les favoris. Mais le football est un très beau sport, vous pouvez croire en vos chances, lutter et il ne faut jamais s’avouer vaincu. Et puis, nous avons aussi de la qualité dans notre groupe. On a fait beaucoup d’efforts et on a été récompensés. Ce n’est pas pour rien que le football est le sport numéro un dans le monde. Vous savez, je les comprends, le football est aussi un jeu mental et il faut l’accepter. »

Avez-vous changé votre approche tactique entre le match aller et ce soir. On a senti un PSG beaucoup plus dans la maîtrise et à l’aise avec le ballon. Aviez-vous insisté sur ce point avant le match ?
« On a surtout travaillé sur de l’analyse vidéo, avec des corrections de positionnements, notamment dans les couloirs. Le Bayern a été moins dangereux aujourd’hui, mais on a également laissé beaucoup moins de possibilités sur les côtés. Je pense que nous avons fait un bon match ce soir. C’est dommage que nous n’ayons pas gagné, parce que nous nous sommes procurés plusieurs occasions. On reste très contents avec le staff, de manière globale. À l’aller, nous avions gagné, le Bayern avait été plus fort, mais je crois bien que les plus grosses occasions, aussi bien à l’aller qu’au retour, étaient pour nous. »

La dernière fois que vous aviez affronté le Bayern, vous vous étiez très largement incliné avec Tottenham. Y-avait-il une sorte de revanche plus personnelle de votre côté ce soir ?
« Non, non ! J’apprends chaque jour dans le football et notamment à ne jamais rien prendre personnellement. Les circonstances sont différentes, on ne peut pas vraiment l’expliquer d’ailleurs, c’est juste le football. Je ne sais pas, ce n’est pas personnel. Il n’y a pas du tout de revanche de mon côté. Je suis simplement complètement concentré sur le fait d’aider le PSG à atteindre ses objectifs. On espère s’en approcher. On est déjà en demi-finales, pas si loin, mais il faut continuer à travailler. On a un autre match ce week-end. »

Saviez-vous que depuis la saison 2016-2017, le club qui élimine le Bayern devient à chaque fois champion d’Europe derrière ?
« J’espère, j’espère ! Ce serait pas mal. Mais il y a encore beaucoup de chemin à parcourir avant d’y arriver. Plusieurs rivaux comme Manchester City, Dortmund ou le Real sont encore là. Ce sera dur ! »

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 


News 

vendredi 14 mai

jeudi 13 mai

mercredi 12 mai

mardi 11 mai

lundi 10 mai

dimanche 09 mai

samedi 08 mai

vendredi 07 mai

jeudi 06 mai

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux