Article 

A la Roma, Pastore cherche encore sa place

Publié le vendredi 7 septembre 2018 à 13:12 par Philippe Goguet
Transféré au cours de l'été à l'AS Roma, Javier Pastore ne réussit pas les débuts espérés du côté de l'AS Roma. Alors que la Gazzetta le place dans les déceptions du mercato d'été, l'Argentin souffre aussi d'un problème dans le placement, son entraîneur ne parvenant pas à trouver la bonne formule autour de lui.

Une recrue déjà critiquée

Débarqué à l'AS Roma cet été contre 24,7M€, Javier Pastore ne réalise pas vraiment les débuts qui étaient espérés à sa signature. Après trois semaines de compétition, celui qui avait laissé un formidable souvenir du côté de Palerme n'a pas vraiment convaincu du côté de Rome. Dans son édition du jour, la Gazzetta dello Sport en fait même déjà l'une des recrues qui a déçu en ce début de saison et rappelle sa note moyenne après trois matches, à savoir 5,17. La moyenne étant plutôt à 6/10 en Italie, le froid calcul résume assez bien l'écart entre les attentes et la réalité malgré un but d'anthologie pour son premier match à domicile.

Comme le rappelle aussi le journal, son entraîneur Eusebio Di Francesco compte pourtant bien faire de l'Argentin de 28 ans celui autour duquel il va construire sa Roma. Pour l'heure, le résultat n'est pas à la hauteur des ambitions du début de saison et c'est surtout la position de Pastore qui reste à être trouvée. L'équipe de la Louve peine en ce début de championnat, elle ne parvient pas trouver son équilibre sur le terrain et Pastore en est le symbole, lui qui a déjà été utilisé dans trois rôles différents en autant de journées de championnat.

Pastore baladé mais jamais trouvé

Sur la pelouse du Torino, c'est comme milieu relayeur gauche d'un 4-3-3 qu'il débute la saison, traversant le match comme une ombre. Une semaine plus tard, c'est en n°10 d'un 4-2-3-1 qu'il est aligné face à l'Atalanta. S'il signe un but et une passe décisive, le résultat n'est pas transcendant pour autant et la Roma s'en sort miraculeusement avec un nul (3-3). Son entraîneur le fustige même publiquement : «Pastore a disparu après son but.» La semaine suivante, il est malgré tout titulaire et c'est comme faux ailier gauche mais réel n°10, cette fois derrière deux attaquants, qu'il est encore bien mièvre sur la pelouse du Milan AC. Di Francesco le sort finalement à plus de 20 minutes de la fin.

Alors que Pastore a préféré partir pour relancer sa carrière, il n'a pas encore retrouvé la sélection nationale argentine où le changement de cycle annoncé pourrait lui offrir un retour en grâce. Alors que l'Abiceleste est actuellement réunie, le n°27 romain disputait hier un match amical face à Benevento. Malheureusement pour lui, ses petits malheurs du moment se sont encore confirmés. Après avoir été un relayeur qui multipliait les pertes de balle, il a découvert un quatrième poste en quatre matches puisque Di Francesco l'a cette fois replacé dans un rôle de faux numéro 9 pour une dizaine de minutes avant de le remettre au milieu, comme perdu dans sa quête d'une optimisation optimale d'un joueur au talent évident.

Deux mois après son arrivée, Pastore cherche donc ses marques au moins autant que son entraîneur tâtonne pour trouver le système qui permettra à l'Argentin de briller. Et en attendant, c'est la Roma qui souffre, elle qui a finalement été battue par Benevento (Série B) 2-1 ce jeudi...

NB : Merci à Hugo de @FrSérieA pour son aide.

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

mercredi 14 novembre

mardi 13 novembre

lundi 12 novembre

dimanche 11 novembre

samedi 10 novembre

vendredi 09 novembre

jeudi 08 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux