Article 

Ibrahimovic sur le PSG : «C'est le seul club que j'ai été aussi ému de quitter»

Publié le samedi 10 novembre 2018 à 16:58 par Philippe Goguet
Pas toujours tendre avec le PSG depuis son départ à l'été 2016 notamment en raison d'une mésentente sur son dernier salaire, Zlatan Ibrahimovic a bien changé de discours alors qu'il publie son second livre. Il revient notamment sur les larmes lors de son dernier match et révèle que le PSG lui a proposé de revenir.

Parti de Paris à l'été 2016, Zlatan Ibrahimovic avait relativement peu parlé de son ancien club depuis cette date, s'offrant malgré tout une sortie qui avait fait du bruit concernant une histoire de dernier salaire pas entièrement  réglé. Alors que le Suédois de 37 ans est désormais un joueur majeur des Los Angeles Galaxy et sort son deuxième livre, il est revenu sur quelques moments de son passage parisien dans un entretien accordé à L'Equipe.

Il confirme notamment qu'il ne voulait pas forcément venir à Paris en 2012 «parce qu'(il) était heureux à l'AC Milan» mais va justifier sa venue : «J'ai espéré que le PSG refuse mes conditions, c'est la vérité. Bien sûr, vous ne fermez jamais la porte, vous discutez toujours avec les gens, alors j'ai écouté Leonardo, mais j'avais posé des conditions particulières, pas difficiles, non, mais la liste était longue. Le problème, c'est qu'au bout de vingt minutes le PSG a dit oui à tout ! Et comme je suis un homme de parole, j'ai dit : "Si vous dites oui, alors je viens." Et je suis très heureux d'être allé à Paris.»

Il explique aussi avoir regretté le départ d'Ancelotti : «Oui, cela a été difficile. Quand je suis arrivé, ce n'était pas évident de construire quelque chose dans une période aussi courte, mais on l'a fait. Carlo Ancelotti avait l'expérience qu'il nous fallait, il faisait en sorte que l'on se sente bien et que l'on croie en ce que nous faisions. Mais le club a décidé de tout changer au milieu de ce que l'on était en train de construire, et vous devez l'accepter, c'est comme ça. C'est le foot, je le sais très bien.» Pour autant, il valide aussi son successeur : «Avec Laurent Blanc, on a vécu une période positive, on a gagné beaucoup de choses. Il a fait en sorte que les joueurs restent eux-mêmes et puissent s'exprimer. Il imposait très peu de restrictions, et il avait un très bon adjoint, un type vraiment fantastique (Jean-Louis Gasset). À deux, ils ont créé un jeu que j'ai rarement joué en club, qui m'a rappelé Barcelone.»

Mais ce sont surtout ses adieux qui ont marqué Ibra, le plus grand moment de sa carrière selon lui : «Je n'ai jamais été aussi ému qu'à cet instant-là. J'avais les larmes qui coulaient, mes enfants dans les bras et, ce soir-là, j'ai montré au monde et aux Français que Zlatan a un grand coeur [...] J'étais très ému, parce qu'on avait créé un esprit fantastique en peu de temps et je ressentais aussi ce lien spécial. Les supporters avaient été incroyables avec moi, ce soir-là, et je crois que c'est le seul club que j'ai été aussi ému de quitter. Mais cela dépend du challenge que vous choisissez de relever au départ, et, à Paris, il s'agissait d'écrire une nouvelle histoire. »

 

Quant à imaginer Zlatan de retour à Paris, c'est une réelle possibilité comme il l'a expliqué : «Au PSG, d'ailleurs, ils veulent aussi que je travaille pour le club. Pour faire quoi ? Pour faire ce que je veux. Parce que si je reviens au PSG, c'est pour être le patron. Je ne peux pas venir pour autre chose. La seule manière de me faire venir, ce sera ça. Il n'y a pas d'autres positions possibles pour moi. Mais ce n'est pas pour tout de suite, je suis un joueur en activité, et je veux encore jouer. »

 

Joueur(s) lié(s) 


News 

lundi 19 novembre

dimanche 18 novembre

samedi 17 novembre

vendredi 16 novembre

jeudi 15 novembre

mercredi 14 novembre

mardi 13 novembre

lundi 12 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux