Article 

Areola, un retour en grâce au bon moment ?

Publié le mardi 24 avril 2018 à 11:24 par Julien Peschaux
Alphonse Areola, grâce à ses bonnes performances en seconde partie de saison illustrées par ce match référence à Bordeaux (huit arrêts), revient également en odeur de sainteté dans la presse française. L’Equipe d’hier et Le Parisien d’aujourd’hui se font tous deux l’écho d’un avenir parisien peut-être plus radieux pour le portier issu du centre de formation.

Revenu au meilleur de sa forme depuis janvier après un automne difficile, Alphonse Areola démontre par ses performances qu’il revient à un niveau plus que convenable dans les cages du PSG. Comme le souligne Le Parisien aujourd’hui, le gardien tourne actuellement à une moyenne de 0,42 buts encaissés depuis le début 2018, alors qu’il prenait 0,73 buts par match en moyenne avant Noël. A l’heure de débriefer Bordeaux-PSG (0-1), comme l’a fait L’Equipe hier, le constat est encore plus éloquent, puisque le titi parisien a réalisé huit arrêts dans ce match, dont l’un décisif à la 74ème minute face à Pablo.

Cela suffira-t-il à convaincre les dirigeants et le probable futur entraîneur du PSG à ne pas chercher de remplaçant pour la saison prochaine ? Rien n’est moins sûr. Pourtant, force est de constater qu’Alphonse Areola fait tout pour améliorer ses statistiques et progresser sur ces points faibles en cette deuxième partie de saison. En dehors de 10 minutes qui ont vu les madrilènes marquer deux buts à Bernabeu (1-3) sans que toutefois sa responsabilité sur les buts ne soit pleinement engagée, faisant au passage vaciller la saison du PSG, le gardien parisien n’a pas été loin d’être irréprochable dans la seconde moitié de l’exercice 2017/2018.

Le Parisien a consulté le responsable des gardiens à Chelsea, Christophe Lollichon, afin qu’il donne son avis sur le gardien de 25 ans et son avis est plutôt positif quant aux progrès du joueur: « Quand il a fallu être décisif, il l’a été très souvent. […] Il a beaucoup progressé dans sa capacité à être prêt au bon moment. ». C’est donc l’un des aspects sur lesquels Areola a été le plus critiqué qui se voit le plus amélioré, selon Lollichon, et cela expliquerait également pourquoi la discussion sur la concurrence avec Trapp en Ligue 1 et Ligue des Champions n’a même plus lieu aujourd’hui. Son profil plaît en tout cas au référent des gardiens de Chelsea, « sur le plan morphologique, technique ou tactique », car « ce qu’il a réalisé dans les duels en un-contre-un ou dans la gestion du jeu en profondeur » séduisent particulièrement Lollichon.

L’avenir d’Areola se voit aussi lié à la difficulté des autres pistes possibles pour le remplacer. Si le PSG chercher vraiment à monter d’un cran dans la qualité de ses gardiens, il faudrait attirer l’élite du poste, soit Oblak ou Courtois, mais les deux appartiennent à des clubs puissants (Atlético et Chelsea) dans des ligues de premier rang, d’où la complexité de les attirer. Ajouté au fait que Oblak pourrait finalement prolonger à l'Atletico et que Courtois souhaiterait plutôt se diriger vers le Real Madrid, la liste des pistes plausibles s’amenuise donc. Donnarumma, régulièrement proposé par Mino Raiola, ne présente lui au final pas plus de garanties, n’ayant par exemple jamais joué en Ligue des Champions.

Enfin, le Fair-Play financier pourrait trancher dans ce débat qui agite actuellement la sphère parisienne. Si Paris ne peut pas dépenser ce qu’il souhaite lors du mercato, la priorité sera peut-être de facto mise sur d’autres postes. D’autant plus que si Tuchel se base sur les derniers matches pour se faire un avis sur le gardien parisien, celui-ci s’est plutôt placé dans une bonne posture pour rester le gardien numéro un l’année prochaine. Surtout que, comme expliqué il y a plusieurs jours par nos soins, l'entraîneur allemand ne faisait pas de la venue d'un gardien une priorité.

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

samedi 18 août

vendredi 17 août

jeudi 16 août

mercredi 15 août

mardi 14 août

lundi 13 août

dimanche 12 août

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux