Article 

Retour sur la mise au placard de Ben Arfa au PSG

Publié le mardi 3 avril 2018 à 12:01 par Marius Cassoly
Dans son édition publiée ce mardi, l'hebdomadaire France Football consacre plusieurs pages sur les coulisses de la mise au placard de Hatem Ben Arfa au PSG. Blague foireuse envers Nasser Al-Khelaïfi, imitations d'Emery : retour sur l'un des transferts les plus ratés de ces dernières décennies.

« Les secrets d'une punition », titre en Une France Football, photo d'Hatem Ben Arfa, cloué sur le banc, à l'appui. Dans son numéro paru ce mardi 3 avril, l'hebdomadaire français a décidé de consacrer plusieurs pages au milieu offensif du PSG, qui jouit d'une relation précaire et instable avec Paris, depuis son arrivée au club le 1er juillet 2016. Alors qu'il sortait d'une saison 2015/2016 plus que prolifique avec l'OGC Nice (18 buts, 7 passes décisives), la bonne dynamique du natif de Clamart ne s'est pas fructifiée au Paris Saint-Germain, où la barre était visiblement placée trop haute pour le joueur de 31 ans. Au total, Hatem Ben Arfa n'a disputé que 32 matches avec le PSG, dont aucun lors de cette saison 2017-2018. Sa dernière apparition avec Paris remonte à presque un an, jour pour jour, à l'occasion d'un quart de finale de Coupe de France à Avranches (0-4), où il brillera en inscrivant un doublé et délivrant une passe décisive. Depuis, le néant. 

Un entraînement pas comme les autres

Tout a basculé au début du mois d'avril 2016, lors d'un entraînement au Camp de Loges, où Cheikh Tamim al-Thani, l'émir du Qatar, est présent en personne, aux côtés de Nasser Al-Khelaifi et Patrick Kluivert. À la fin de la séance, Ben Arfa vient saluer l'état major parisien, et ne manque pas de glisser ses salutations en arabe à l'émir. S'en suit une blague un peu foireuse qui va faire basculer la carrière de Ben Arfa, d'après des propos rapportés par France Football : 

«Tu parles arabe? rétorque Al-Thani, tout en continuant de lui serrer la main. 

–Oui, répond Hatem. Et vous,vous parlez français? 

– Oui, bien sûr. 

- Ça tombe bien, répond en français Ben Arfa, regard fixé vers son président. J’aimerais bien avoir une discussion avec vous puisque je n’arrive pas à joindre Nasser.

– Ah bon ? rigole l’émir. On a le même problème car à moi non plus il ne répond jamais ! »

« Tu dois partir. Le coach ne veut plus de toi »

Nasser, vexé, aurait alors pris la décision suivante : Ben Arfa ne portera plus jamais le maillot du PSG. Chose promise, chose dûe, puisque l'ancien joueur de Nice n'évoluera plus sous les couleurs rouges et bleues, et sera régulièrement mis à l'écart du groupe pro. Pis encore, la direction parisienne souhaite son départ du club, dès l'été 2017. Quelques mois auparavant, Ben Arfa est convoqué dans le bureau de Patrick Kluivert : « Tu dois partir. Le coach ne veut plus de toi. On t’a trouvé un club, Fenerbahçe. Tu verras, c’est un bon championnat, la Turquie...», balance alors le directeur du football de l'époque au numéro 21 parisien.

Quand Ben Arfa imite Emery

Ce dernier s'y oppose fermement et entame un bras de fer avec le club de la capitale, persuadé qu'il arrivera à s'y imposer tôt ou tard, comme dirait un certain Thomas Meunier. Le temps passe et rien ne change. Pire, les relations avec son entraîneur, Unai Emery, se tendent de plus en plus. Après l'épisode de la remontada, le milieu parisien et le technicien basque ont d'ailleurs eu un échange houleux.

Ben Arfa aurait affirmé à son entraîneur qu'« il ne dépasserait jamais les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, même avec la meilleure équipe du monde », selon des propos rapportés dans FF. En guise de défense, Unai Emery aurait pointé du doigt le palmarès de HBA au regard du sien, au terme d'une discussion assez surréaliste. France Football nous apprend quelques lignes plus tard que Ben Arfa s'adonne à des imitations d'Emery dans le vestiaire parisien, bien encouragé par les rires de ses coéquipiers. 

Surnommé « Fenomeno » par Daniel Alves

Un groupe parisien au sein duquel Ben Arfa est reçu correctement. L'ancien joueur passé par Newcastle ou encore Hull City est convié aux différentes soirées, et notamment aux anniversaires de Neymar et à celui de Thiago Silva, à qui il offrira une invitation pour deux à dîner au prestigieux restaurant gastronomique « La Tour d'Argent », situé dans le cinquième arrondissement de Paris. L'international français (15 sélections, 2 buts), entretient également une relation particulière avec Daniel Alves, qui lui attribue le surnom de « Fenomeno ».  L'arrière droit de 34 ans, qui traine une réputation de grande gueule, va d'ailleurs prendre sa défense, lorsque Hatem fait son retour (partiel) dans le groupe parisien en septembre dernier : « Lui, c’est un phénomène, notre “Fenomeno” ! Il ne faut plus jamais faire ça avec lui ! », dit-il, le regard fixé sur Maxwell et Henrique. 

Un message qui ne semble pas avoir touché les dirigeants parisiens, qui continuent à mettre de côté Ben Arfa. Le gaucher  vivra l'élimination de son club face au Real Madrid en Ligue des Champions depuis sa télévision, en compagnie de quelques amis à lui. Le 7 mars dernier, date de son 31ème anniversaire, il n'aura même pas le droit au traditionnel petit message posté sur le site internet du club, lors de l'anniversaire d'un joueur. Un mois plus tard, Hatem Ben Arfa annonce officiellement via son compte Instagram qu'il quittera le PSG à la fin de la saison. 

 

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

mercredi 18 avril

mardi 17 avril

lundi 16 avril

dimanche 15 avril

samedi 14 avril

vendredi 13 avril

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux