Article 

Emery évalue l'apport de Neymar, sur et en dehors du terrain

Publié le samedi 19 août 2017 à 14:11 par Philippe Goguet
Coach de Neymar depuis désormais deux semaines, Unai Emery s'est longuement exprimé sur l'apport du Brésilien, qu'il soit sur le terrain ou en dehors et n'y a vu que du positif. Il a aussi évoqué les dangers de la surmédiatisation du joueur, sans s'en inquiéter.

Neymar va faire connaissance avec la pelouse du Parc des Princes ce dimanche face à Toulouse, deux semaines après l'avoir foulée sans pouvoir jouer face à Amiens, et son entraîneur Unai Emery a été longuement interrogé sur le cas du Brésilien en conférence de presse ce vendredi. Celui qui est le coach du Brésilien depuis 15 jours a répondu à toutes les questions liées au joueur, qu'elles concernent le terrain, le vestiaire ou la folie médiatique qui entoure Neymar.

Neymar, un joueur normal pour Emery

D'abord interrogé sur cette frénésie autour du Brésilien, Emery va confier qu'il ne la ressent pas vraiment : «Non, mon travail avec le groupe est normal. Les jours, les entraînements et les matches passent. L’arrivée de Neymar est importante, il y a eu beaucoup de personnes et de supporters qui ont été près de l’équipe et c’est normal. Nous voulons aussi un peu de tranquillité pour travailler. C’est un joueur de plus dans le groupe et nous voulons le voir dimanche en match afin qu’il fasse profiter à l’équipe, avec sa qualité individuelle. Mais pour moi, dans le travail de tous les jours ou au sein de l’équipe, tout est pareil.»

«La normalité avec lui est une des premières choses que nous voulons.»

Cette Neymar-mania qui touche les supporters et la presse est encore une fois abordée, notamment concernant les possibles risques qu'elle entraîne au niveau du vestiaire en terme de possible jalousie. Mais là aussi, Emery reste très serein : «Nous pensons avant tout que Neymar est un grand joueur, un top, un des meilleurs au monde. Mais c’est aussi une personne et, dans le vestiaire, la normalité avec lui est une des premières choses que nous voulons. Avec les autres, dans le vestiaire ou le travail, il est très normal. Mais c’est vrai qu’il y a d’autres grands joueurs aussi et ils sont contents quand un joueur comme Neymar arrive dans cette équipe. Il va donner un plus dans le jeu à cette équipe et nous voulons tous ça.»

Le Brésilien n'est pas la seule recrue puisqu'un certain Daniel Alves a aussi rejoint Paris et l'entraîneur parisien est interrogé sur l'apport des deux stars brésiliennes, notamment en terme de mentalité. Mais l'entraîneur du PSG va alors commencer par parler d'un troisième homme avant de répondre vraiment: «Il y a trois joueurs parce que Yuri (Berchiche) est aussi un joueur important, il apporte de la concurrence à Layvin Kurzawa sur le côté gauche. Après, c’est vrai que Dani Alves apporte de l’expérience à l’équipe et cette mentalité qui manquait. Il a gagné la Ligue des Champions et beaucoup de choses. Il a fini sa progression et est un joueur top pour l’équipe. Nous voulons qu’il fasse de même ici et qu’il donne à l’équipe un esprit plus grand, pour grandir et pour être près de sa mentalité afin d’atteindre tous les objectifs.» 

«Nous voulons aider Neymar à être dans le futur le meilleur joueur du monde.»

Une fois la réponse donnée concernant les deux arrières latéraux, Emery est passé à la dernière partie de la question, celle concernant l'apport de Neymar. Et l'entraîneur va alors placer le Brésilien comme un joueur qui va aider les autres autant qu'il va en bénéficier : «Neymar, c’est pareil, c’est un joueur jeune qui veut grandir ici et nous voulons grandir avec lui. Nous voulons aussi l’aider à être dans le futur le meilleur joueur du monde. Nous voulons faire ce travail pour lui car il va faire du travail pour nous, nous aider pour gagner les compétitions les plus importantes, en France comme en Europe.»

Un apport fort sur le terrain, à tous les niveaux

«Neymar a donné à l’équipe quelque chose en plus dans le dernier quart du terrain.»

Outre ces considérations plus ou moins proches liées au terrain, l'entraîneur parisien est interrogé sur l'apport de Neymar à l'équipe et il va alors utiliser le premier match du Brésilien : «D’abord, nous avons revu le match à Guingamp et la maîtrise avec le ballon est la même que l’année dernière et elle correspond aussi à ce que nous voulons pour l’équipe. Après, Neymar a donné à l’équipe quelque chose en plus dans le dernier quart du terrain : des changements de rythme, plus de qualité dans les dernières actions en attaque avec des passes décisives et des combinaisons. Et il a aidé à la progression dans l’optique de marquer des buts avec sa qualité.»

Emery place ensuite le joueur dans un contexte plus global et lié au match : «Contre Guingamp, il faut voir la progression dans le match. L’équipe adverse était plus fermée en première période mais, petit à petit, nous avons fait beaucoup d’attaques avec des combinaisons de tous les joueurs. Mais ce que Neymar a donné à l’équipe, c’est plus de qualité, plus de capacité individuelle avec les un contre un et collective avec des combinaisons. C’est pour ça que la façon dont il a répondu lors de ce premier match est très importante parce qu’il a donné à l’équipe ce que nous voulons.» 

«Un joueur capable de faire beaucoup de choses en attaque et en défense»

Très content de parler enfin du terrain, l'entraîneur parisien va même conclure en évoquant des aspects du jeu qui lui sont chers, à savoir la tactique et l'équilibre de son équipe. Pour lui, l'arrivée de Neymar est tout sauf un problème sur ces points : «Après, au niveau tactique, il est un joueur capable, avec sa condition physique, de faire beaucoup de choses durant les 90 minutes en attaque et en défense. On va travailler l’équilibre, pour savoir quand nous devons lui demander plus en attaque ou en défense. Mais il en est capable, il a une très bonne condition physique.» La deuxième démonstration de son immense talent est attendue dès dimanche soir...

Joueur(s) lié(s) 


News 

jeudi 23 novembre

mercredi 22 novembre

mardi 21 novembre

lundi 20 novembre

dimanche 19 novembre

samedi 18 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux