Article 

Le Graët se paye le PSG, seul club français en faveur de la nouvelle Champions League

Publié le vendredi 10 mai 2019 à 10:39 par Jean Chemarin
Favorable à la réforme de la Ligue des Champions, dont les contours ont été présentés mercredi par l'UEFA à Nyon, le PSG est l'un des seuls clubs français à tenir cette position. Ce qui lui vaut de s'attirer les foudres de ses concurrents nationaux et du président de la FFF, Noël Le Graët.

Le 12 avril dernier, par l'intermédiaire de son secrétaire général Victoriano Melero, le PSG s'était publiquement et pour la première fois prononcé en faveur de la réforme de la Ligue des Champions voulue par plusieurs cadors européens et qui fait tant jaser ces dernières semaines les Ligues, les Fédérations et la majorité des "petits" clubs. Une position qui vaut au PSG de s'attirer les foudres de ses concurrents nationaux, qui estiment que le PSG est dans sa bulle et ne se soucie pas de l'intérêt général. Mardi, près de 244 clubs européens, dont 20 français, se sont réunis à Madrid pour échanger au sujet de cette future réforme de la Ligue des Champions et exprimer leur refus de voir cette dernière aboutir à horizon 2024. Le PSG n'était évidemment pas présent.

Le lendemain, l'UEFA a présenté les grandes lignes de cette réforme à Nyon, confirmant qu'il s'agirait d'une compétition composée de quatre groupes de huit équipes, avec un système de promotion-relégation qui permettrait à une majorité de clubs déjà présents en Ligue des champions d'y figurer la saison suivante. Ce qui tend à renforcer l'idée que cette compétition serait encore plus élitiste qu'aujourd'hui et se rapprocherait de plus en plus de la Ligue fermée que beaucoup redoutent. «Aucune décision n'a été prise. Jusqu'ici, ce ne sont que des idées et des opinions», a toutefois tempéré le président de l'UEFA, Aleksander Ceferin, qui a également exclu la possibilité que ces futurs matches européens se jouent le week-end, ce qui était redouté aussi par beaucoup, notamment par les Ligues européennes.

En France, le président de la FFF Noël Le Graët est lui farouchement opposé à ce projet et a d'ailleurs rencontré Ceferin cette semaine pour le lui dire. Jeudi soir, l'ancien président de Guingamp a aussi reçu chez lui en Bretagne les 23 joueuses françaises qui participeront à la prochaine Coupe du Monde pour une petite crêpe-party et a évoqué le sujet de la réforme de la Ligue des Champions avec Le Parisien. L'occasion pour Le Graët de se payer la tête du PSG : «Paris est tout seul. Il ne peut pas jouer en France et ne pas, de temps en temps, suivre ce que décident la FFF et la LFP ! Je lui conseillerai d'abord de bâtir une équipe pour passer les 8es de finale de la Ligue des Champions !»



News 

Aujourd'hui

mardi 21 mai

lundi 20 mai

dimanche 19 mai

samedi 18 mai

vendredi 17 mai

jeudi 16 mai

mercredi 15 mai

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux