Article 

Le Parc des Princes a rapporté 2,5M€ à la ville de Paris en 2017

Publié le vendredi 1 mars 2019 à 11:21 par Philippe Goguet
Alors que le naming du Parc des Princes est un réel sujet d'actualité, la Ville de Paris a dévoilé que la convention avec le PSG concernant l'exploitation du stade lui avait rapporté 2,5M€ en 2017.

Depuis novembre 2013 et la signature d'une Convention d'occupation du domaine public (CODP) avec la Ville de Paris, le PSG gère directement et comme il l'entend le Parc des Princes, stade qu'il occupe depuis maintenant plus de 45 ans. Le club, via la SESE (Société d'exploitation sports et événements), paye toutefois une redevance à la mairie de Paris et le montant de celle-ci se montait en 2017 à 2,5M€ selon les documents publiés par la mairie de Paris. Un million d'euro vient du forfait annuel et le reste des recettes prélevées sur les matches du PSG et les divers événements organisés dans le stade parisien.

Interrogé par L'Equipe, Jean-François Martins, adjoint Sport, Tourisme, Jeux olympiques et paralympiques à la mairie de Paris a commenté ce chiffe et estime que « Paris dispose de la convention la plus avantageuse signée par une collectivité locale avec son club, alors que beaucoup ne paient quasiment rien aux collectivités propriétaires ». Mais ce montant pourrait encore augmenter si le Parc des Princes se voyait affubler du nom d'un sponsor, le fameux naming.

Un naming du Parc des Princes fortement encadré

Car le cas a bel et bien été prévu dans la convention signé en 2013 entre le club et la ville : "« La Ville de Paris accorde à l'Occupant le droit de recourir au "Naming" », est-il écrit en tête du chapitre « Droit de naming »" précise L'Equipe qui a pu la consulter. Dans celle-ci, il est aussi prévu que le PSG devra verser à la Ville une « redevance spécifique naming d'un taux de 3 % » sur le montant du contrat. Attention toutefois à un point concernant le naming : « Il est expressément convenu que seul le procédé de l'adjonction d'un nom à celui de "Parc des Princes" est susceptible d'être autorisé par la Ville de Paris ».

Dans le cas contraire, il faudrait une révision de la convention signée et un nouveau vote devant le Conseil de Paris, « ce que personne ne souhaite » selon Jean-François Martins. L'adjoint au maire dévoile aussi un autre point clé : « La convention dit clairement que la Ville peut refuser une dénomination si elle est contraire à ses valeurs, pas de "Parc des Princes Monsanto" par exemple ». Les contraintes sont donc nombreuses pour le PSG dans sa recherche d'un éventuel sponsor pour son stade. Le club n'a d'ailleurs soumis aucun projet en ce sens à la Mairie à cet instant a avoué Jean-François Martins.



News 

Aujourd'hui

dimanche 25 août

samedi 24 août

vendredi 23 août

jeudi 22 août

mercredi 21 août

mardi 20 août

lundi 19 août

dimanche 18 août

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux