Article 

Les fins de contrat au PSG, une autre vision de l'avenir de l'effectif

Publié le mercredi 18 janvier 2017 à 18:41 (mis à jour à 10:20) par Philippe Goguet
Alors que le PSG est entre mercato et prolongations de contrat, l'étude de la date des fins de contrat des joueurs du club parisien permet d'obtenir un tableau plutôt clair des joueurs qui ont un futur à Paris et de ceux qui peuvent sérieusement s'inquiéter. Elle montre aussi les bons points et les lacunes du management parisien.

A l'exception de quelques jeunes dont l'avenir au club paraît malheureusement bouché en équipe première (Demoncy, Pereira de Sa, Epaillard, Hebling, Konaté, etc) ou encore un peu tendres pour y prétendre (Kanga, Bernède), le groupe professionnel du PSG est composé de pas moins de 33 joueurs en comptant ceux actuellement en prêt (Sirigu, Sabaly, Bahebeck, Ikoné et Edouard). Si le statut des uns et des autres peut évoluer au cours des prochains mois en fonction des prestations sur le terrain, la date de fin de contrat de chacun des joueurs permet une bonne photographie de l'avenir du PSG.

Juin 2017 (3 joueurs) : Fin de cycle en vue

  • Maxwell (35 ans)
  • Thiago Motta (34 ans)
  • Hervin Ongenda (21 ans)

Pour ces trois joueurs-là, l'avenir ne passe plus par le PSG et un départ en fin de saison est très probable, même si un doute entoure encore le cas de Thiago Motta. Pour Maxwell, le déclin physique commence à vraiment apparaître tandis qu'Ongenda est en perdition depuis désormais trois saisons (il est aujourd'hui remplaçant avec la réserve). Si son départ ne devrait pas être trop dur à accepter (et même si le gâchis est énorme vu les promesses affichées plus jeune), le cas des deux vétérans est tout autre. Paris va perdre avec Motta et Maxwell deux modèles de professionnalisme, cadres du vestiaire et dotés d'une grande expérience. Leur remplacement promet d'être pour le moins compliqué, particulièrement pour un Motta dont les trois derniers concurrents plus ou moins directs ont tous fini par le regarder jouer depuis le banc de touche (Cabaye, Stambouli et Krychowiak).

Juin 2018 (8 joueurs) : En cours de négociation ou sans avenir

  • Salvatore Sirigu (29 ans)
  • Alec Georgen (18 ans)
  • Lorenzo Callegari (18 ans)
  • Blaise Matuidi (29 ans)
  • Jean-Christophe Bahebeck (23 ans)
  • Hatem Ben Arfa (29 ans)
  • Edinson Cavani (29 ans)
  • Jean-Kevin Augustin (19 ans)

Pour ces joueurs en fin de contrat dans 18 mois, il y a deux groupes bien différents à distinguer et un cas particulier entre les deux. Concernant Blaise Matuidi et Edinson Cavani, l'avenir s'inscrit toujours au PSG. Le premier aurait pu partir l'été dernier mais Paris n'a pas voulu le lâcher et veut même le prolonger tandis que le second s'apprête à le faire. A l'opposé, Salvatore Sirigu et Jean-Christophe Bahebeck paraissent ne plus du tout avoir d'avenir dans la capitale. Envoyés en prêt dans des clubs de standing inférieur, ils ne parviennent pas à exister et leur imposant salaire est en plus un énorme frein. Pour ces joueurs, le futur est au moins clair.

Concernant les jeunes Alec Georgen, Lorenzo Callegari et Jean-Kevin Augustin, le PSG atteint les limites du système français qui fixe une durée maximale de trois ans pour un premier contrat professionnel, une barrière qui gêne encore plus le club quand celui-ci se retrouve à faire signer des engagements précoces afin de repousser la concurrence étrangère. Paris veut garder ces trois jeunes talents mais ceux-ci s'interrogent logiquement vu le peu de temps de jeu qui leur est accordé. Leur avenir pour les six prochains mois, voire plus, se négocie possiblement en ce moment. 

Enfin, il reste le cas de Hatem Ben Arfa. Pour lui, les six prochains mois pourraient être décisifs après une première partie de saison compliquée. Le joueur était déjà une exception à la signature avec son contrat de deux ans, le plus court de l'ère QSI pour un joueur confirmé, il l'est toujours aujourd'hui.

Juin 2019 (10 joueurs) : Installés mais pas trop

  • Alphonse Areola (23 ans)
  • Rémy Descamps (21 ans) 
  • Serge Aurier (24 ans)
  • Marquinhos (22 ans)
  • Adrien Rabiot (21 ans)
  • Javier Pastore (27 ans)
  • Angel Di Maria (28 ans)
  • Lucas (24 ans)
  • Jonathan Ikoné (18 ans)
  • Odsonne Edouard (18 ans)

La majorité de ces 10 représente des joueurs importants mais pas encore tout à fait intouchables du PSG. L'empressement (ou pas) du club parisien à leur proposer une prolongation de contrat en dit beaucoup sur leur statut actuel au club. Dans cette liste, la direction a clairement identifié Adrien Rabiot et Marquinhos comme étant des joueurs à protéger absolument. Ils représentent de façon certaine le futur du club, si tant est qu'ils acceptent d'y prolonger vu les nombreuses sollicitations dont ils disposent.

Prolongés il y a quelques saisons (AreolaLucas, Pastore) ou arrivés à cette époque-là (Di Maria et Aurier de façon définitive après son prêt), ils sont en revanche des joueurs dont l'avenir est moins certain. Pas forcément titulaires ou régulièrement remis en cause par leurs performances ou leurs attitudes, leur avenir à Paris est aussi incertain que leur présence dans le onze de départ avant chaque match et la prochaine intersaison pourrait bien être une période charnière. 

Concernant les jeunes Descamps, Ikoné ou Edouard, le club leur a fait confiance avec un contrat de longue durée et tout dépend d'eux désormais. Edouard a tenté le prêt à Toulouse pour s'aguerrir, Ikoné vient de faire de même avec Montpellier tandis que Descamps, moins précoce que les deux joueurs et évoluant à un poste particulier, progresse tranquillement avec la réserve. S'ils répondent présents, le club tentera forcément de les prolonger.

Juin 2020 (6 joueurs) : Contrat longue durée pour avenir incertain ?

  • Kevin Trapp (26 ans)
  • Thiago Silva (32 ans)
  • Layvin Kurzawa (24 ans)
  • Thomas Meunier (25 ans)
  • Christopher Nkunku (19 ans)
  • Youssouf Sabaly (23 ans)

On retrouve à cette échance tout le paradoxe du club parisien et de sa gestion des contrats. Bien que liés avec Paris pour une longue durée, aucun des cinq n'a l'assurance d'être encore un titulaire dans quelques mois ni même de l'être un jour. Si les prolongations de longue durée de Nkunku et Sabaly au cours des derniers mois sont des paris logiques sur l'avenir vu leurs progrès respectifs (et par ailleurs peu coûteux), les trois autres joueurs que sont Trapp, Meunier et Kurzawa montrent complètement les limites du recrutement parisien depuis quelques années. Arrivés au cours des 18 derniers mois, aucun des trois n'est un titulaire indiscutable et celui qui se rapproche le plus de ce statut, à savoir Layvin Kurzawa, va voir débarquer dans un futur proche un très gros concurrent avec le départ annoncé de Maxwell. La direction va donc devoir gérer des contrats de longue durée qui protègent des sollicitations extérieures autant qu'ils restreignent la marge de manœuvre du club.

Dans cette liste, l'exception est toutefois Thiago Silva. Le capitaine a été prolongé dernièrement et il devrait logiquement être rejoint par Edinson Cavani voire Blaise Matuidi sous peu. Ils sont les cadres du vestiaire et relais d'Emery, c'est donc logique qu'ils apparaissent avec un contrat de longue durée qui montre leur engagement dans un futur assez lointain.

Juin 2021 (6 joueurs) : Socle pour le futur et erreur de castings

  • Presnel Kimpembe (21 ans)
  • Grzegorz Krychowiak (26 ans)
  • Marco Verratti (24 ans)
  • Julian Draxler (23 ans)
  • Giovani Lo Celso (20 ans)
  • Jesé (23 ans)

Ils sont aujourd'hui six à bénéficier d'un contrat dont la durée est la plus longue autorisée par la Ligue de Football Professionnel. Parmi ceux-ci, on trouve notamment le joyau du PSG, à savoir Marco Verratti et ses prolongations de contrat annuelles, mais aussi trois joueurs sur lesquels le PSG compte pour l'avenir : la recrue Draxler, au statut déjà établi de joueur de niveau international, et les jeunes Kimpembe et Lo Celso, sécurisés pour le futur. 

Restent les cas de Krychowiak et Jesé, achetés à prix d'or l'été dernier et dont le rendement est très loin des attentes actuellement. Comme pour quelques joueurs sous contrat jusqu'en 2020, ceux-ci risquent bien d'être compliqués à gérer pour le PSG et les nombreuses complications autour du prêt de l'Espagnol à Las Palmas le prouvent déjà. Les joueurs sont très bien payés, leur contrat est un poids pour le club et leur niveau sur le terrain ne plaide vraiment pas en leur faveur. La direction du club a voulu leur faire confiance sur la durée cet été et ce qui est pour l'instant un très mauvais choix se paye déjà.

Une bonne gestion pour les présents, moins pour les arrivées récentes

En conclusion, on se rend compte que l'effectif parisien ne va pas forcément beaucoup bouger prochainement. Si les vétérans Motta ou Maxwell sont logiquement amenés à partir de par leur âge (et il faudra les remercier pour leurs brillants états de service) de même que ceux dont le club ne veut plus (Ongenda, Sirigu, etc), pratiquement toutes les forces vives du PSG sont engagées pour une durée relativement longue ou en négociations afin de l'être. La gestion des joueurs déjà présents et ayant prouvé leur capacité à être performants est donc plutôt bonne.

En revanche, la direction risque de payer encore longtemps les erreurs des deux derniers étés et quelques joueurs à la fois surpayés à l'achat et dotés de contrats de (très) longue durée. Le cas de Benjamin Stambouli, engagé pour cinq ans à l'été 2015 et transféré un an plus tard, montre toutefois que rien n'est perdu. Concernant les jeunes joueurs, le club s'en sort de façon honorable vu les nombreux obstacles dans ce domaine (concurrence étrangère, premier contrat restreint, écart de niveau entre le centre de formation et les pros).

Si le bilan est donc plutôt bon et que l'avenir semble plutôt radieux, on ne peut toutefois s'empêcher de penser qu'un directeur sportif expérimenté aurait mieux géré certains cas qui vont probablement poser problème à moyen terme.

[MAJ 19/01/2017 à 10h20] Une erreur concerne la date de fin de contrat de Jean-Christophe Bahebeck, il est sous contrat jusqu'en juin 2019 et pas 2018. La conclusion reste malheureusement la même pour lui, à savoir celui d'un joueur dont l'avenir à Paris est très incertain. Le PSG risque toutefois d'avoir beaucoup de mal à se séparer du joueur vu son imposant contrat.



News 

Aujourd'hui

dimanche 11 novembre

samedi 10 novembre

vendredi 09 novembre

jeudi 08 novembre

mercredi 07 novembre

mardi 06 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux