Article 

Mbappé : «Choisir entre Messi et Cristiano Ronaldo, ce serait une insulte»

Publié le mercredi 17 avril 2019 à 11:14 par Jean Chemarin
France Football a posé une question existentielle à plusieurs acteurs du football dans son dernier numéro paru hier : Leo Messi ou Cristiano Ronaldo ? Par respect pour les deux «monstres», Kylian Mbappé refuse de trancher.

Messi ou Ronaldo ? Ronaldo ou Messi ? Il n'est pas rare, pour ne pas dire très courant, de voir cette question revenir dans les discussions, même si beaucoup la trouve complètement stupide. C'est d'ailleurs un peu le sentiment de Kylian Mbappé, qui a été interrogé sur le sujet par France Football, qui consacre sa une et une bonne partie de son édition de la semaine à cette question. «Qui je prends dans mon équipe entre les deux ? Je me retire de l’équipe et je prends les deux pour être sûr de gagner !, a répondu avec intelligence le buteur parisien. Je pourrais en choisir un, mais ça se ferait forcément au détriment de l’autre. Et tu n’as pas le droit de dénigrer un de ces deux “monstres”. En choisir un, ce serait une insulte vis-à-vis de tout ce que “l’autre” a également fait.»

Fan du Real Madrid enfant, Kylian Mbappé reconnaît toutefois avoir eu plus jeune une petite préférence pour le Portugais : «Quand j’étais plus jeune, je m’amusais à comparer les deux. Je me souviens qu’à Clairefontaine, on avait souvent des débats entre nous. D’une année sur l’autre, je changeais, même si j’avoue avoir plus souvent défendu Cristiano Ronaldo. Mais en grandissant, je suis moins tranché. Il y a les adeptes du Barça à la Cruyff avec un Messi facile. Et il y a les autres, plus réalistes, qui diront que Ronaldo, le plus grand athlète que le foot ait connu, a réussi partout où il est passé.»

S'ils auront marqué l'histoire du foot tous les deux, Mbappé refuse aussi de devoir en placer un plus haut que l'autre : «Et pourquoi vouloir à tout prix les départager ?, s'interroge-t-il. Ils ont deux approches tout à fait différentes du jeu et du foot, mais à l’arrivée, ils sont liés. Avec toutes leurs qualités intrinsèques, ils n’auraient jamais été aussi forts l’un sans l’autre. Ils ont passé une grande partie de leur carrière à se tirer la bourre. Quand l’un en met trois le samedi, l’autre répond le dimanche en réalisant la même performance pour bien énerver son concurrent devant sa télé. Je suis convaincu qu’eux-mêmes n’étaient pas persuadés d’aller si haut seuls. Bien sûr, si l’un des deux n’avait pas existé, l’autre aurait été le meilleur joueur du monde. Mais il n’aurait jamais duré aussi longtemps.»

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

mardi 23 avril

lundi 22 avril

dimanche 21 avril

samedi 20 avril

vendredi 19 avril

jeudi 18 avril

mercredi 17 avril

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux