Article 

Neymar, un joueur dans le collectif pour Emery

Publié le samedi 16 septembre 2017 à 14:14 par Philippe Goguet
Alors que Neymar est surmédiatisé et très mis en avant depuis son arrivée au PSG, Unai Emery s'est attelé à placer le Brésilien dans un contexte collectif alors qu'il était interrogé par la presse.

Débarqué à Paris début août, Neymar réussit des débuts de rêve dans la capitale française et le club dans son ensemble n'hésite pas à mettre en avant le talent brésilien. A peine débarqué de Monaco, le jeune prodige Kylian Mbappé évoquait ainsi la volonté des joueurs de faire gagner le Ballon d'Or à Neymar, un titre auquel il ne pouvait prétendre à Barcelone avec l'intouchable Lionel Messi à ses côtés. Et si Neymar est plus que jamais la nouvelle figure de proue du projet parisien pour le grand bonheur de tous, Unai Emery n'a toutefois pas hésité à replacer la star brésilienne dans un contexte collectif ce vendredi devant la presse.

Neymar pas plus important que les autres

Interrogé sur l'intégration facile de ses deux stars Neymar et Mbappé, le coach du PSG a tout de suite mis en avant... les joueurs déjà présents : «Comme je l’ai dit avant, il y a beaucoup de choses tactiques que l’équipe maîtrise mieux. Et pour des nouveaux joueurs de la qualité de Neymar, Dani Alves ou Mbappé, je crois que c’est plus facile parce qu’il y a plus de joueurs dans l’équipe qui savent comment jouer ensemble dans l’idée, le style et le système. Après, avec la qualité des joueurs qui sont venus, c’est plus facile et c’est pour ça que l’adaptation des nouveaux joueurs dans l’équipe est bonne.»

«Tous les joueurs sont importants, aussi bien ceux sont restés que ceux qui sont venus.»

Pour ceux qui espéraient l'apologie des deux stars de l'équipe, il faudra repasser et Emery va même conclure en rajoutant une petite couche : «Tous les joueurs sont importants, aussi bien ceux sont restés que ceux qui sont venus.» Relancé sur Neymar et Mbappé, Emery va là encore freiner les ardeurs : «Avec deux joueurs de cette qualité, tu espères le meilleur d’eux dans l’équipe. C’est bien mais il faut continuer ce travail, cette progression. Il faut aussi aider les autres coéquipiers à être meilleurs dans leur adaptation à l’équipe mais c’est un travail à faire tous les jours aux entraînements, à tous les matches.»

L'épineuse question des pénalties tranchée

Quelques minutes plus tard, c'est sur le thème des pénalties que le coach parisien est interrogé. Cavani est le tireur n°1 mais il se murmure que le Brésilien voudrait bien en frapper quelques uns, notamment histoire de gonfler ses stats dans la course au Ballon d'Or. Et là encore, Emery va rappeler que le Brésilien n'est pas seul : «Neymar est venu ici et il sait que nous voulons tous faire un chemin ensemble. Après, il a, avec sa qualité, la capacité à atteindre aussi des objectifs individuels. Mais il sait aussi qu’il y a beaucoup de bons joueurs qui ont mérité d’être ici, et ils vont travailler tous ensemble sur le terrain.»

«Neymar et Cavani sont des joueurs intelligents et ils savent qu’ils ont besoin de s’entraider»

Concernant les fameux penalties et la possible concurrence qui s'annonce entre le Brésilien et l'Uruguayen, le coach va finalement trancher : «J’ai parlé avec Neymar et Cavani et le plus important pour moi, durant un match ou au cours de la saison, c’est que les deux travaillent pour les choses (qui se passent) sur le terrain comme frapper un penalty ou un coup de pied arrêté. Les deux sont des joueurs intelligents et ils savent qu’ils ont besoin de s’entraider, de faire le travail ensemble. S’il y un premier penalty à frapper, Cavani va y aller. S’il y a un deuxième penalty, je suis sûr que c’est Neymar qui va le frapper.»

Arrive une dernière question sur Neymar concernant le temps de jeu du Brésilien. Depuis qu'il a rejoint Paris, l'attaquant de 25 ans a joué tous les matches en intégralité, même du côté de Metz où il revenait à peine de sélection et avait traversé l'Atlantique. Emery est donc interrogé sur la façon dont il compte gérer le temps de jeu de son joueur. Là encore, il ne laisse pas un blanc-seing à la star : «On va continuer à analyser à tout moment les matches qui arrivent. Mais il veut jouer, c’est un joueur très compétiteur et c’est normal qu’il veuille être sur le terrain durant 90 minutes avec son niveau de performance et son exigence. Mais, bien sûr, il va y avoir beaucoup de matches et on va décider ce qui est le mieux pour l’équipe et les joueurs. On parlera de ça et on regardera ce qui est le mieux avant de décider.»

Bien conscient qu'il ne s'agit pas d'un joueur comme un autre, l'entraîneur précise tout de même : «Mais normalement, c’est un joueur qui veut et que nous voulons sur le terrain parce qu’il est très performant et compétiteur.» Un compétiteur dans un vestiaire qui en compte quelques autres.

Joueur(s) lié(s) 


News 

vendredi 15 décembre

jeudi 14 décembre

mercredi 13 décembre

mardi 12 décembre

lundi 11 décembre

dimanche 10 décembre

samedi 09 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux