Article 

Simeone met le PSG dans son top 4 européen

Publié le jeudi 14 décembre 2017 à 17:40 par Matthieu Hummel
Dans un entretien accordé à L'Equipe, l'entraîneur de l'Atlético Madrid Diego Simeone a dévoilé sa hiérarchie européenne du moment : le PSG fait partie des 4 seuls clubs qu'il met au-dessus du sien.

Diego Simeone a longtemps été le rêve du PSG à l'été 2016 quand la direction parisienne a décidé de remplacer Laurent Blanc mais l'Argentin avait alors refusé et Paris s'était alors tourné vers Unai Emery. Un an et demi plus tard, on n'ira pas jusqu'à dire que le tacticien argentin regrette mais il a en tout cas placé très haut le club parisien dans la hiérarchie européenne du moment alors que son équipe vient de subir un coup d'arrêt en étant éliminée dès la phase de poules de la Ligue des Champions

Interrogé par L'Equipe Magazine sur les forces en présence à l'échelle européenne, il va donner son avis : «J’aimerais jouer comme Barcelone - enfin, plutôt comme le Barcelone de Guardiola - ou comme le Barcelone de Manchester City (sic). Mais probablement qu’on ne peut pas jouer comme ça parce que nous avons des caractéristiques différentes. Ça ne veut pas dire que nous sommes moins bons qu’eux. Parce que, attention, meilleur que l’Atlético Madrid, il n’y a que le Paris Saint-Germain, Barcelone, le Real Madrid et le Bayern Munich. Comme équipe je parle, pas comme club. Il y a ces quatre et c’est tout.»

L'entraîneur argentin va aussi évoquer la force de frappe parisienne en comparaison à son effectif actuel : «Sur huit occasions, l'attaquant du PSG ou du Barça va en mettre sept. Celui de l'Atlético en marquera cinq ou six. Donc, on a besoin de faire des efforts. Les attaquants qui peuvent marquer sept fois sur huit occasions peuvent se permettre de faire un moins grand travail défensif, parce qu'ils sont plus tranchants face au but. Pour le dire autrement, Neymar, Messi, Lewandowski ou Ronaldo sont déterminants. Leur travail défensif sera moins important étant donné qu'ils sont tranchants dans leur zone. Tous les autres sont moins efficaces, donc ils ont besoin de travailler plus.»



News 

mercredi 20 juin

mardi 19 juin

lundi 18 juin

dimanche 17 juin

samedi 16 juin

vendredi 15 juin

jeudi 14 juin

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux