Article 

Stefano Verratti : «Marco est devenu un vrai Parisien»

Publié le lundi 21 octobre 2019 à 10:31 par Jean Chemarin
Joueur le plus utilisé par Thomas Tuchel cette saison, Marco Verratti semble avoir franchi un cap au PSG, dont il est devenu l'un des leaders et d'où il n'a plus aucune intention de partir, comme le confirme ce jour Le Parisien, qui consacre un papier à son influence grandissante à Paris.

Marco Verratti râlera toujours contre les arbitres et cherchera toujours à relancer propre plutôt que d'envoyer une chandelle devant. En cela, il ne changera jamais et c'est sans doute très bien comme ça (sauf peut-être pour ses discussions avec les arbitres qui lui coûtent encore parfois des cartons inutiles). Mais le "Petit Hibou" italien a quand même évolué ces derniers mois et diffuse désormais l'image d'un joueur et d'un homme plus mûr, à bientôt 27 ans. Sa longue entrevue avec RMC, dans l'émission "Comme Jamais", l'a bien montré et lui a permis au passage de répondre aux critiques récurrentes et infondées selon lui concernant son hygiène de vie.

«On est des personnes comme les autres, on ne fait rien de particulier. Je fais des choses tranquilles. Je peux sortir comme toi tu peux sortir. Si j’ai un jour libre, je peux sortir, ce n’est pas grave. Il arrivait un moment où je sortais une fois, une personne disait : « Je l’ai vu ! » et cela devenait : « Il sort tous les soirs ». Ce n’était pas du tout ça», s'est ainsi défendu Verratti, qui n'a en tout cas pas eu de pépins physiques cette saison et a pu, surtout, faire une préparation complète cet été, sans la moindre gêne, ce qui ne lui était jamais arrivé jusque-là.

Une préparation qui porte ses fruits puisque Marco Verratti est tout simplement le joueur le plus utilisé par Thomas Tuchel depuis le début de saison avec 11 apparitions et 910 minutes jouées au total. Il a notamment participé aux deux matches de Ligue des champions dans leur intégralité et a su être préservé au bon moment par son entraîneur, comme vendredi à Nice par exemple après avoir joué les deux matches de l'Italie durant la trêve internationale. L'Italie avec qui il a aussi franchi un cap symbolique cette saison en portant la semaine passée face au Liechtenstein le brassard de capitaine pour la première fois, à 26 ans.

«Quand tu peux t'entraîner tous les jours à 100%, tu vois la différence»

Pour son grand frère Stefano, ce gros début de saison de Marco est fortement lié à son état de santé : «Ses premières saisons étaient très bonnes. Il a ensuite connu des problèmes physiques et était peut-être moins bien. Mais quand tu peux t'entraîner tous les jours à 100%, tu vois la différence», a-t-il confié dans Le Parisien. Le quotidien francilien nous apprend d'ailleurs que Verratti suit depuis cette saison un programme personnalisé, en dehors des séances collectives, concocté par le préparateur physique du club Rainer Schrey. Le signe que Verratti s'implique plus et fait le nécessaire pour réussir.

Au club depuis 2012, Verratti est l'un des anciens de l'équipe, malgré son âge, et ce n'est sans doute pas un hasard s'il fait partie du fameux conseil des sages de Thomas Tuchel avec des garçons comme Thiago Silva, Marquinhos, Edinson Cavani et Kylian Mbappé, avec qui il est très proche (en témoigne la célébration de l'attaquant français à Nice vendredi). «C'est normal et c'est un plaisir pour lui (d'avoir ces nouvelles responsabilités), confirme son frère. Il est devenu un vrai Parisien. Il est heureux ici et ça l'aide beaucoup.»

«Gagner ici à Paris serait différent»

Un bonheur que Marco Verratti, actuellement en fin de contrat en juin 2021, devrait bientôt étirer jusqu'en 2024 selon L'Equipe ou encore La Gazzetta dello Sport. Une tendance confirmée par Le Parisien et par Marco Verratti lui-même, toujours dans son fameux entretien avec RMC Sport il y a quelques jours : «Je pense que le Paris Saint-Germain peut me supporter jusqu’à la fin de ma carrière. Moi j’aime jouer au football. Je le fais aussi sans prendre d’argent, avec des amis. Et quand tu le fais dans un endroit où tu aimes tout, je ne vois pas pourquoi je devrais changer (...) Et je suis sûr que gagner ici à Paris (en allusion à la C1) serait différent que si je signais demain au Real Madrid ou à Barcelone, et que je gagnais la saison prochaine quelque chose avec eux». Une manière de tourner définitivement la page de son transfert avorté au Barça en 2017.

Joueur(s) lié(s) 


News 

mardi 12 novembre

lundi 11 novembre

dimanche 10 novembre

samedi 09 novembre

vendredi 08 novembre

jeudi 07 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux