Article 

Tuchel : «Avoir certains des meilleurs joueurs d’Europe et du monde ne suffit pas»

Publié le mardi 16 octobre 2018 à 20:40 par Matthieu Hummel
A l'occasion de la reprise de l'entraînement après une semaine de vacances, Thomas Tuchel a accordé quelques instants au site officiel du PSG, revenant sur cette drôle de coupure tout en se projetant sur l'avenir, avec forcément le travail au quotidien au centre des préoccupations.

Huit jours de vacances en plein milieu de la saison, c'est le pari qu'a tenté Thomas Tuchel durant cette trêve internationale qui a envoyé pas moins de 17 de ses joueurs un peu partout autour de la planète. Alors que ses joueurs ont repris ce mardi, l'Allemand a confirmé qu'ils ont obtenu cette semaine de repos grâce à un pari fait avant Nice/PSG qui consistait à gagner les trois matches à venir : «Nous voulions offrir une récompense aux joueurs car ils ont fait un travail fantastique.» Mais comme le coach l'explique aussi, «les joueurs avaient un programme de travail. Ils sont revenus ce mardi avec le sourire. »

L'entraîneur allemand va aussi revenir sur l'aspect psychologique de sa méthode : « Nous devons jouer comme un orchestre. Avoir certains des meilleurs joueurs d’Europe et du monde ne suffit pas. Il faut les laisser s’amuser, qu’ils se sentent bien et jouent ensemble. Parvenir à tout cela en même temps est un défi car il y a aujourd’hui de nombreuses distractions. Il y a beaucoup de matches, beaucoup de compétitions différentes et on demande beaucoup aux joueurs. Il faut progresser tactiquement et techniquement en tant qu’équipe.»

Arrive alors la conclusion de Tuchel pour atteindre ce but : « Il est donc très important de s’entraîner dur. Il faut qu’ils viennent travailler avec le sourire et qu’ils apprécient l’entraînement. Il ne faut pas les forcer. Il est donc important d’adapter leur planning pour leur récupération, qui est aussi importante que l’entraînement. C’est pour cela que je pense important d’avoir une bonne relation avec eux, d’être proche d’eux, car on leur demande beaucoup. »

Et pour le nouvel entraîneur parisien, les résultats passent finalement au second plan dans la quête de la performance : «Je ne crois pas au fait de se soucier en premier du résultat. Pour moi, le processus est le plus important : être prêt à enchaîner les succès les uns après les autres. C’est un travail quotidien. Il faut faire attention aux moindres détails, à la façon de s’entraîner ensemble, de se tirer mutuellement vers le haut, de communiquer, de se critiquer, de prendre une bonne ou une mauvaise nouvelle, de célébrer, de se respecter… C’est le plus important pour moi : les détails, et non les résultats. » 

Avec 11 victoires en 12 matches officiels sous sa direction, les deux semblent déjà là.



News 

mardi 20 novembre

lundi 19 novembre

dimanche 18 novembre

samedi 17 novembre

vendredi 16 novembre

jeudi 15 novembre

mercredi 14 novembre

mardi 13 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux